Quand on joue aux cartes, tout l’art consiste à jouer ses atouts au bon moment. Il en va de même dans le domaine du financement d’entreprise: il faut en effet savoir utiliser le mode de financement adéquat en fonction de chaque situation. Et comme au jass, en matière de financement, ce n’est pas toujours la solution qui paraissait la plus appropriée au départ qui se révèle la meilleure à tête reposée. En effet, le type de financement utilisé n’a pas seulement une incidence sur les coûts mais également sur la liquidité future et la sécurité financière de l’entreprise; de ce fait, il a également un impact majeur sur sa marge de manœuvre future.

Il peut par exemple être judicieux de ne pas autofinancer certains investissements, même si l’entreprise dispose des liquidités nécessaires. Par ailleurs, un financement de type hypothécaire est rarement la bonne solution pour l’achat d’installations d’exploitation.

Ne pas transformer les moyens de production en hypothèque

Il est encore fréquent que l’on recommande de financer machines et installations par le nantissement de droits de gage, l’argument le plus fréquemment utilisé étant le faible niveau des taux hypothécaires. En y regardant de plus près, ces solutions se révèlent rarement convaincantes. Les biens immobiliers et leur éventuel nantissement constituent d’importantes réserves stratégiques de financement: l’idée est de s’en servir – mais uniquement dans ce cas de figure – lorsqu’aucune autre source n’est disponible. Tant qu’il existe des opportunités de financement alternatives, mieux vaut se garder de recourir à l’arme des cédules hypothécaires. Cela vaut en particulier pour le financement des biens d’investissement à l’image des véhicules utilitaires, des machines de tout type et des installations. Pour de tels achats, le leasing permet de monter des financements à la fois sûrs, flexibles et avantageux.

L’autofinancement n’est pas toujours le meilleur choix

On pense généralement qu’il est plus avantageux d’autofinancer autant que possible les moyens de production. Pourtant, dans une PME dirigée par le propriétaire, par exemple, un degré d’autofinancement maximal peut se révéler néfaste. Nous sommes convaincus que les entrepreneurs n’ont pas intérêt à laisser tout leur argent dans leur entreprise et qu’il est préférable qu’ils investissent également dans des actifs privés. Cela permet de disposer d’une plus grande marge de manœuvre dans les plans successoraux et l’entrepreneur peut aussi planifier sa propre prévoyance en dehors de l’entreprise. En termes entrepreneuriaux, il vaut donc mieux régulièrement distribuer les avoirs non nécessaires – sous la forme de salaires ou de dividendes – plutôt que d’investir ces fonds dans des installations, des véhicules utilitaires ou des appareillages.

Le leasing optimise le mix de financement

Une fois que la décision d’un recours dosé à du capital emprunté a été prise, des opportunités intéressantes s’offrent au chef d’entreprise. Le financement optimal est souvent un mix de différents instruments. Deux outils qui ont fait leurs preuves – les crédits d’exploitation pour les besoins à court terme et les crédits fixes pour les financements à long terme – sont souvent combinés aujourd’hui avec d’autres instruments.

La meilleure option pour votre entreprise?

La forme de financement optimale n’a rien d’une recette brevetée. Elle dépend davantage de la situation, des besoins et de la stratégie de l’entreprise. Avant de prendre une décision, il faut bien comprendre les avantages et les inconvénients ainsi que les opportunités et les risques des produits envisagés.

Le leasing des moyens de production: une solution sûre, flexible et avantageuse

  • Vous améliorez la sécurité financière de votre entreprise car, à long terme, le leasing est le financement le plus stable.
  • Votre entreprise gagne en flexibilité car, avec le leasing, vous ménagez vos autres sources de financement et vous les gardez en réserve.
  • Vous bénéficiez d’un prix avantageux car le matériel pris en leasing entre dans le calcul des intérêts.
  • Vous calculez en frais fixes car les mensualités du leasing sont connues et restent identiques pendant toute la durée du contrat.
  • Vous obtenez une solution sur mesure parfaitement adaptée à votre entreprise:
    • avec des mensualités de leasing spécifiques (linéaires, saisonnières ou dégressives; acomptes, reprise);
    • avec une couverture facultative des risques de change et de taux;
    • avec la possibilité de convenir de limites-cadres pour des investissements récurrents.

Le financement facilité

Demandez un crédit en compte courant pour obtenir des liquidités supplémentaires ou un leasing. En ligne, rapidement et sans complications.