Des sondages démontrent que, malgré la réalité des risques de change, un tiers des PME suisses n’ont pas envisagé de stratégie de couverture jusqu’ici. Pourquoi et à quel moment est-il malgré tout judicieux pour une PME d’assurer ses devises?

Couvrir les marges serrées

Pour les PME actives à l’étranger, la couverture de change est pertinente par principe, étant donné que les fluctuations de change peuvent diminuer considérablement les bénéfices de l’entreprise. En règle générale: plus la marge opérationnelle est serrée, plus une couverture s’impose.

Si, par exemple, une PME exporte vers l’UE et comptabilise les rendements en euros, la conversion en francs suisses aura lieu ultérieurement à un taux de change inconnu à ce jour. Ces derniers temps, l’euro a continuellement perdu de la valeur. Voilà pourquoi la couverture de tels rendements est nécessaire.

Définir le degré de couverture

En règle générale, plus les rendements et leurs échéances peuvent être pronostiqués de façon fiable, plus le niveau de couverture recommandé est élevé. De quoi protéger la marge de façon optimale, sans toutefois entraver la flexibilité de l’entreprise. Par contre, une couverture sur plus de douze mois n’est guère indiquée, puisque les flux de trésorerie sont difficilement prévisibles sur une telle période.

La couverture en soi est simple et avantageuse. Chez UBS, la couverture de change s’effectue en fonction des besoins de la société, de ses expériences ainsi que de sa propre estimation de l’évolution du cours, complétée par les prévisions de la banque.

Couverture de change

Couvrez vos rendements contre les pertes de change

Marchés imprévisibles

Il n’en reste pas moins qu’il devient toujours plus difficile de prévoir les évolutions du cours de change. Souvent, il suffit d’un Tweet, d’une réunion de banques centrales ou d’un conflit commercial pour chambouler la donne. Par ailleurs, les variations de change des dernières semaines n’en dit que très peu sur la tendance à venir.

UBS recommande aux entreprises d’assurer leurs marges et, par conséquent, leurs bénéfices. N’hésitez pas à nous contacter – nous serons ravis de vous conseiller.

Les taux de change sont aussi part du budget

Les variations de change ne devraient pas être négligées. La planification budgétaire doit en tenir compte.