Réglez facilement vos impôts grâce à UBS Digital Banking

Grâce à UBS Digital Banking, gagnez en efficacité pour faire votre déclaration fiscale. Ces conseils récapitulent les données et documents nécessaires à votre déclaration, ainsi que les potentielles économies d’impôt réalisables.

Conseil #1

Sauvegardez votre certificat de salaire, vos quittances ou vos frais d’assurance dans UBS Safe

Grâce à UBS Safe, vous pourrez, tout au long de l’année, sauvegarder numériquement vos justificatifs importants en un lieu donné. Photographiez vos justificatifs et documents grâce à l’app Safe ou bien sauvegardez des documents numériques directement dans votre dossier «Impôts».


Conseil #2

Recevez et récupérez tous vos relevés bancaires importants directement dans UBS Safe

Activez UBS Safe dans l’E-Banking. Nous y assurons la protection automatique de vos certificats, déclarations de patrimoine et autres relevés fiscaux.

En tapant par exemple «certificat» dans la fonction de recherche, vous trouverez rapidement et facilement vos documents.


Conseil #3

Grâce au virement permanent, économisez pendant l’année le montant de vos impôts provisoires

Mettez une partie de vos impôts de côté chaque mois à l’aide d’un ordre permanent. De cette façon, le montant souhaité sera à votre disposition le moment venu. Enregistrez un ordre permanent en ligne en seulement quelques clics.


Conseil #4

Versement automatique dans le pilier 3a

Chaque année, vous pouvez déduire des impôts le plafond légal versé sur votre compte du pilier 3a.

La manière la plus simple d'y parvenir est d'utiliser «Paiements > Paiement sur le compte Fisca» dans l’E-Banking. Le montant maximal autorisé est ainsi réparti jusqu'à la fin de l'année, par exemple sur des versements mensuels ou semestriels - et vous n'avez plus à vous soucier de rien.


Conseils en épargne pour le compte du pilier 3a

Les versements dans le 3e pilier sont intéressants. En fonction de votre domicile et du montant versé, vous pouvez économiser des impôts.

Dès que vous avez accumulé environ 50 000 CHF sur votre compte de prévoyance, nous vous conseillons d’ouvrir un compte supplémentaire. Cela vous permet de retirer, par étapes et à une date ultérieure, l'argent que vous avez épargné et, en fonction du canton, d'économiser à nouveau des impôts lors du versement de l'argent.

Si vous investissez votre avoir de prévoyance dans les fonds de placement Vitainvest, vous pouvez profiter de l'évolution des marchés financiers. Cela vous permet de bénéficier d'une meilleure rentabilité jusqu'au versement de votre avoir.


Conseil #5

Identifiez facilement les dépenses relatives aux impôts

Avec l’aide de la catégorisation, identifiez rapidement et facilement les dépenses relatives aux impôts dans le Digital Banking. Une fois dans l’E-Banking, établissez en un clic un décompte clair, que vous pourrez reporter dans votre déclaration fiscale.

Activez l’assistant financier personnel dans «Budget».

Conseil: utilisez «Catégorisation d’ensemble» afin d’assigner plusieurs transactions pas encore catégorisées dans la catégorie adéquate.


Ces dépenses seront reconnues par le PFA et reprises dans la déclaration fiscale:

Les dons à des organisations d’utilité publique sises en Suisse peuvent être déduits des impôts fédéraux directs.

Si le lieu de travail n’est pas à proximité immédiate du domicile, les frais de déplacement peuvent être déduits en tant que frais professionnels.

Une déduction pour frais de garde ou une déduction sociale est possible pour les familles à deux revenus et les parents célibataires. Le montant des déductions dépend des frais de garde réels, mais il est généralement plafonné.

Les versements effectués dans le pilier 3a sont déductibles du revenu imposable. Le montant de ces versements est limité en 2019 à CHF 6826 pour les actifs avec caisse de pension et à 20% du revenu net soumis à l’AVS pour les actifs sans caisse de pension (max. CHF 34 128).

Le capital 3a et son revenu ne sont pas imposables durant la phase d’épargne.

Les rachats volontaires dans la caisse de pension peuvent être déduits du revenu imposable.

Les frais de santé sont déductibles si la caisse de maladie ne les a pas remboursés. Les frais de dentiste en font aussi partie.

Important: la Confédération et la majorité des cantons n’acceptent la déduction des frais de santé que si les coûts occasionnés dépassent 5% du revenu net.

Une formation sans promotion professionnelle et la réorientation professionnelle vers un métier apparenté peuvent faire l’objet d’une déduction dans la majorité des cantons. Certains cantons autorisent même la déduction des frais de formations destinées à une promotion professionnelle au sein de la branche.

Bon à savoir: à partir du 1er janvier 2016, les impôts fédéraux directs ne feront plus de différence entre apprentissage, formation et réorientation. La Confédération autorisera alors des déductions de formation professionnelle jusqu’à un montant de CHF 12 000.

Les personnes devant séjourner et dormir sur leur lieu de travail les jours ouvrés peuvent déduire les dépenses supplémentaires résultant de leur séjour hors de leur domicile. Les prix locaux usuels pour une chambre servent de base de calcul.

Les coûts d'entretien et de gestion de l’immobilier sont déductibles dans leur intégralité dès lors qu’ils servent au maintien de la valeur de l’objet. Les rénovations augmentant la valeur ne sont pas déductibles.

Pour le logement en propriété, on peut choisir entre une déduction forfaitaire et la déduction des frais réels d'entretien.

Les intérêts passifs et la commission résultant d’une résiliation anticipée peuvent être déduits. Le maximum déductible correspond au rendement de la fortune avec la valeur locative augmentée de CHF 50 000.


Attention:
Le montant des déductions étant variable, il est recommandé de vérifier vous-même leur admissibilité.