Nouveaux fonds pour le pilier 3a De bonnes perspectives pour les jeunes

Vincent Duval explique les solutions pilier 3a à base de fonds.

Vincent Duval est gestionnaire de portefeuille pour les fonds de placement UBS Vitainvest. Il travaille depuis 10 ans chez UBS et compte plus de 20 années d’expérience des marchés financiers.

En ce qui concerne le pilier 3a, pourquoi investir dans un fonds?

Quoiqu’il en soit, le pilier 3a est intéressant, car il offre des avantages fiscaux: les versements effectués sont déductibles du revenu imposable jusqu’à un montant défini (actuellement 6768 francs pour les personnes actives avec caisse de pension). On peut choisir entre un compte pilier 3a à taux préférentiel, un fonds ou une solution d’assurance. Un compte pilier 3a est mieux rémunéré qu’un compte d’épargne classique. Mais comme les taux d’intérêt sont actuellement plus bas que jamais, les marchés des capitaux offrent de meilleures perspectives de rendement. La comparaison historique sur le long terme montre que les actions enregistrent des rendements supérieurs aux placements à taux fixe ou à un compte d’épargne, mais elles sont également soumises à des fluctuations de valeur plus importantes. Un fonds pour le pilier 3a, de type UBS Vitainvest, permet de participer à l’évolution des marchés financiers.

En quoi les fonds UBS Vitainvest se distinguent-ils des produits concurrents?

Nous gérons les fonds UBS Vitainvest selon le principe multigestionnaire.

Qu’apporte l’approche multigestionnaire?

L’idée est de collaborer avec les meilleurs gestionnaires de fonds, même s’il s’agit de gestionnaires «externes» à UBS. Ainsi, les investisseurs ont accès à des fonds sélectionnés de gestionnaires de fortune prestigieux aux styles et aux stratégies de placement spécifiques. De manière générale, les fonds Vitainvest sont non seulement diversifiés selon le type de placement (actions, obligations, immobilier...), mais également selon le style de placement.

N’y a-t-il pas des frais pour chaque fonds du portefeuille?

Notre solution de fonds est extrêmement efficace, transparente et avantageuse. Les investisseurs peuvent s’informer à tout moment de la stratégie nous appliquons au portefeuille. L’approche multigestionnaire est rentable pour nos clients: sur la dernière ou les trois/cinq dernières années, les fonds Vitainvest ont obtenu d’excellents rendements et se positionnent dans le premier ou le second quartile du classement Morningstar (à la fin du troisième trimestre).

Ces fonds sont-ils toujours en adéquation avec les prescriptions légales relatives aux 2e et 3e piliers?

Oui, la politique de placement s’oriente sur les prescriptions de la loi sur la prévoyance professionnelle (LPP). Les directives sont respectées à la lettre, même lorsque nous effectuons des modifications au sein des fonds. Un processus en plusieurs étapes empêche toute violation des prescriptions légales. En font partie notamment des avertissements lors de l’instauration de nouveaux placements, ainsi qu’un contrôle quotidien par des spécialistes indépendants de la gestion de fonds.

Les nouveaux fonds Vitainvest 75 enregistrent une part en actions d’environ 75%. Cette proportion est-elle encore compatible avec la loi?

Oui. Mais jusqu’à présent, la plupart des fonds de placement destinés au pilier 3a une part d’actions maximale de 50%. À certaines conditions, le législateur autorise une pondération en actions supérieure: le portefeuille doit être diversifié de manière adéquate, présenter un risque respectant les objectifs de prévoyance et les investisseurs doivent être clairement informés des risques accrus.

Pour qui sont faits les nouveaux fonds?

Les fonds Vitainvest 75 se distinguent par un horizon de placement à long terme (dix ans et plus) ainsi que par une propension au risque élevée. En contrepartie, leurs perspectives de rendement sont attrayantes. Les jeunes personnes, en particulier, qui souhaitent organiser tôt leur prévoyance, devraient pouvoir, avec nos fonds, réaliser de bons rendements d’ici à la retraite.

La Suisse ou le monde?

Les fonds UBS Vitainvest existent en différentes variantes. Les investisseurs ont ainsi la possibilité de définir s’ils souhaitent investir principalement en Suisse ou dans le monde. La part en actions – qui détermine pour l’essentiel le rapport risque/rendement – peut également être spécifiée. Au souhait, les parts de fonds peuvent être vendues, entièrement ou partiellement, au moment de la retraite, ou être transférées sur le dépôt de titres convenitionnel. Une flexibilité supplémentaire pour les investisseurs.

Guides sur la prevoyance

Guides sur la prévoyance

Guides gratuits sur la prévoyance ainsi que les questions concernant l’héritage et la succession. Avec de précieux conseils.

Le b. a.-ba de la prevoyance

Le b. a.-ba de la prévoyance

Le système de prévoyance suisse expliqué de manière concrète et précise. Avec des conseils gratuits en matière de prévoyance.