Système de caisse mobile Neuf questions au fondateur de Paymash

José Manuel Rodriguez explique pourquoi les PME doivent faire preuve d’ouverture si elles souhaitent à connaître le succès.

1. José Manuel Rodriguez, comment expliquez-vous à votre fille ce qu’est la numérisation?

Je commencerais par lui expliquer combien il était jadis difficile d’effectuer certaines opérations. Notamment réserver une chambre d’hôtel, conclure un contrat ou ouvrir un compte en banque. Elle n’aura vraisemblablement jamais besoin de remplir des formulaires ou des demandes à la main, de les envoyer par courrier et d’attendre qu’on lui renvoie une réservation ou un contrat. Heureusement.

2. Coopération numériques: que signifient-elles pour vous? Et peut-on encore s’en passer?

La globalisation a augmenté la pression des coûts mais également le rythme des affaires dans les entreprises du monde entier. Dans ces conditions, il est effectivement difficile de renoncer aux coopérations numériques. En effet, elles engendrent des économies et accélèrent l’introduction sur le marché. Par ailleurs, les coopérations numériques abaissent sensiblement le seuil de participation aux processus d’innovation, en particulier pour les PME. De quoi dynamiser le potentiel d’innovation de l’économie tout entière.

3. Comment vous est venue l’idée de développer le système de caisse mobile Paymash?

Je développais déjà des logiciels de caisse il y a vingt ans, cela fait donc longtemps que je connais cet univers. L’idée concrète pour Paymash m’est venue il y a quelques années, aux USA, en découvrant le système de paiement Square. Je me suis immédiatement dit qu’on pouvait perfectionner cette App. L’idée ne m’a plus lâchée et c’est ainsi qu’est né Paymash.

4. Quand avez-vous réalisé que Paymash était une réussite?

Sans conteste quand j’ai découvert les réactions des premiers clients qui utilisaient Paymash au quotidien dans leur commerce. J’ai d’emblée pris conscience que nous avions développé une solution prometteuse.

5. Vous exposez dans un salon. Quel est votre argumentaire pour Paymash?

Avec Paymash, chaque entrepreneur peut vendre en toute simplicité des marchandises ou des prestations en magasin et via Internet. Paymash se charge de l’administration connexe – à savoir les devis, la facturation, la gestion des stocks, etc. Propriétaires de magasins, restaurateurs, coiffeurs, studios cosmétiques et d’autres clients nous confirment combien Paymash leur facilite la vie au quotidien. Ils ont ainsi plus de temps pour se concentrer entièrement sur leur cœur de métier.

6. À votre avis, quel est actuellement le principal défi numérique pour les PME suisses?

De nos jours, les PME ne peuvent plus agir dans l’isolement. Elles doivent s’ouvrir davantage et proposer des interfaces vers les clients, les fournisseurs, les partenaires de coopération ou les plateformes d’innovation, afin d’élargir leurs réseaux et leur rayon d’action. Bien entendu, cette ouverture engendre un défi supplémentaire: la sécurisation des interfaces et des réseaux afin d’éviter que des tiers non autorisés aient accès aux données et aux informations sensibles.

7. Que faites-vous pour maintenir l’intérêt de vos collaborateurs pour la transition numérique?

Je partage régulièrement avec eux ma vision de Paymash pour le futur – car nous n’en sommes qu’au début de l’aventure. Grâce à une vidéoconférence hebdomadaire avec nos collaborateurs en Suisse et en Ukraine, nous connaissons tous les objectifs à moyen terme et tirons à la même corde pour les atteindre. En outre, mes collaborateurs ont un sens aigu de l’initiative. Mais je suis toujours à leur écoute si des questions surviennent.

8. Quel est le service numérique auquel vous ne pourriez plus renoncer?

Les outils de collaboration tels que Google Docs, qui permettent de traiter conjointement des documents sur un smartphone, une tablette ou un ordinateur, sont devenus absolument indispensables pour moi. À quoi s’ajoute l’App de notes sur mon iPhone, qui m’aide à planifier mes journées.

9. Consultons la boule de cristal: à quels changements décisifs devons-nous nous attendre ces dix prochaines années? Et où vous voyez-vous dans cet horizon?

La tendance à s’ouvrir davantage et à offrir de plus en plus d’interfaces, notamment chez les PME, devrait connaître un essor phénoménal qui modifiera profondément la collaboration dans les différentes chaînes de création de valeur, toujours plus globalisées. Pour ma part, j’espère pourvoir développer encore la success-story de Paymash. Mon rêve: que le logiciel Paymash s’établisse à l’international et gagne des clients dans le monde entier.

Paymash – la solution de vente complète pour PME

Paymash est la première entreprise à proposer également le paiement via SumUp pour les boutiques en ligne intégrées. Le système de caisse mobile Paymash est une solution de vente complète destinée aux petites et moyennes entreprises. L’App pour iOS et Android fonctionne également sur tablette ou smartphone et sert de caisse enregistreuse au goût du jour. Grâce à l’intégration exhaustive de SumUp, le paiement sans espèces devient un jeu d’enfant. Et au moyen de quelques clics seulement, les produits disponibles en magasin sont proposés à la vente dans la boutique en ligne de l’enseigne. De quoi littéralement démocratiser la vente en ligne.

José Manuel Rodriguez

José Manuel Rodriguez est CEO de Fabware AG et de Paymash AG. Après ses études d’économie et d’informatique à l’Université de Zurich, ce Zurichois de 47 ans aux racines espagnoles fonde la société de développement de logiciels Fabware, en 2004. Outre diverses Apps pour un certain nombre de grands prestataires financiers, son entreprise de logiciels développe également la version initiale de la solution de vente intelligente Paymash, d’ores et déjà utilisée par des milliers d’entreprises, de restaurants et de coiffeurs. Avec la création de Paymash AG, en 2016, l’entrepreneur se lance désormais dans le secteur «logiciel en tant que service», en plein essor.

Newsletter Impulse par e-mail

Informations et articles d’actualité pour les PME. 6 numéros par année.

Newsletter Impulse par e-mail

Informations et articles d’actualité pour les PME. 6 numéros par année.