La saison du chauffage Conseils en économies d’énergie pour l’hiver

Le chauffage est un gouffre énergétique pour les foyers. En chauffant intelligemment, on protège à la fois l’environnement et son porte-monnaie.

«Souffle, souffle vent d’hiver...» – mais seulement dehors! À l’intérieur, c’est une autre histoire. On veut être au chaud. Après avoir augmenté le chauffage de manière inconsidérée, une mauvaise surprise nous attend souvent en découvrant la facture d'énergie. Il est possible de faire des économies d’énergie par des mesures simples, sans avoir à reconstruire sa maison.

1. Réviser son chauffage

Peu importe le type de chauffage, il faut l’entretenir. Vos radiateurs gargouillent? Et ils ne chauffent pas vraiment? Alors c’est probable qu’il y ait de l’air dans le circuit d’eau chaude. À l’aide d’une clé, ouvrez légèrement la soupape jusqu’à ce que tout l’air se soit échappé. La «réparation» est terminée! En cas de doute, il vaut mieux s’adresser à un spécialiste. Il en va de même pour les chauffages au sol. Ceux-ci sont souvent mal réglés.

2. Chauffer efficacement

Il fait froid? Toutes les pièces ne doivent pas forcément être chauffées à la même température. Dans les pièces à vivre et la cuisine, gardez la température à 20° C, dans les chambres, 18° C suffisent. Baisser le chauffage d’un degré entraîne une économie d’énergie de 6%. Cependant, n’en faites pas trop avec les économies. Baisser la température d’une pièce sous 16° C présente le risque que de l’humidité condense sur les murs extérieurs et que de la moisissure se forme. De plus, chauffer à nouveau est plus coûteux que maintenir une température plus élevée.

3. Bien aérer

Beaucoup de gens laissent leurs fenêtres entrouvertes même en hiver. Par conséquent, ils perdent en moyenne 200 litres de mazout par année. Sans que l’air ne se renouvelle vraiment. Les murs se refroidissent et la moisissure menace de se former à nouveau. Il est donc plus judicieux d’aérer brièvement trois fois par jour en hiver, c'est-à-dire d'ouvrir les fenêtres pendant cinq minutes. S'il y a un courant d'air entre les pièces, même un couloir sans fenêtre reçoit de l'air frais. Si votre logement répond aux normes Minergie, il est généralement suffisant de régler l’aération au niveau le plus bas. Il n’est alors pas nécessaire d’aérer.

4. Éviter la perte d’énergie

Vous sentez un léger courant d’air? L’énergie se perd souvent par des fenêtres non étanches. Ce qui signifie d’abord: «Fais le toi-même!» Réparez les fuites par des joints autoadhésifs – ou consultez des artisans appropriés. La nuit, les volets et les rideaux aident à garder les pièces au frais. Si vous souhaitez éviter toute perte d’énergie supplémentaire, collez une feuille thermoréfléchissante derrière les radiateurs et assurez-vous que rien ne soit posé dessus et qu'aucune chaleur ne s'accumule derrière les meubles. Les tuyaux de chauffage qui traversent les chambres froides devraient être calfeutrés, sinon la chaleur se perd.

5. Utiliser des lampes LED

Pendant les mois les plus sombres de l'année, on allume les lumières plus longtemps. Utilisez-vous encore les traditionnelles ampoules à incandescence? Cela vaut parfois la peine de les remplacer par des LED. Elles sont plus chères à l’achat, mais elles utilisent jusqu’à 90% d’électricité en moins. Les guirlandes LED avec lesquelles vous décorez votre salon, dégagent également de la chaleur, ce qui a un effet favorable sur le chauffage. Astuce pour le jardin et l’extérieur: installez des détecteurs de mouvement pour économiser aussi bien de la lumière que de l’électricité.

6. Utiliser la bouilloire

Un thé réchauffe l'âme et le corps – un bienfait par temps froid. Faites chauffer l’eau dans la bouilloire, pas sur la cuisinière. Vous économisez ainsi 50% d’énergie! Idem si vous souhaitez préparer des pâtes, des pommes de terre ou du riz: il est plus écologique de faire d’abord chauffer l’eau dans la bouilloire.

7. Remplacer le chauffage à mazout

Et pour finir, envisagez de remplacer votre chauffage au mazout ou au gaz. Avec une pompe à chaleur ou un système de chauffage à pellets, vous protégez l'environnement en réduisant vos émissions de CO2 de plus de 90%. Les pompes à chaleur nécessitent peu d'énergie et sont généralement sans entretien. Les chauffages à pellets marquent des points pour leurs coûts d’exploitation particulièrement bas.

Mon logement est-il énergétiquement efficace?

Meilleures sont l’isolation et l’aération d’une construction, plus faible est le besoin de chauffage. Le CECB (Certificat énergétique cantonal des bâtiments) existe depuis 2009. Il fournit des informations sur l'efficacité énergétique d'un logement. Il comprend un rapport d’experts et aide à planifier les rénovations et les restructurations à long terme. Si vous êtes intéressé par un CECB, vous pouvez vous adresser à des experts CECB certifiés. Les coûts pour un logement familial s’élèvent de 450 à 650 francs.

Question sur le financement?

Posez-nous votre question concernant le financement d’un logement à propre usage. Nous y répondrons volontiers.