Retour aux valeurs

  

 

Pour ce numéro d’UBS Investor Watch, nous avons interrogé plus de 5300 investisseurs dans 10 pays à propos de l’investissement durable. Il en ressort que, si certains en comprennent les principes élémentaires, il subsiste une certaine confusion sur les concepts de l’investissement durable, sur les différentes approches et même sur son impact. Par exemple, les investisseurs ne font guère la distinction entre les trois principales approches : l’exclusion, l’intégration et l’« impact investing » (voir notre glossaire).

Mieux on connaît l’investissement durable, plus on a tendance à le pratiquer. Les investisseurs durables sont influencés par diverses sources, notamment leurs proches, les médias et les conseillers financiers professionnels. Neuf sur dix affirment qu’un conseiller financier a influé sur leur décision d’investir durablement.

La popularité des placements durables diffère nettement selon les pays. Ainsi, les marchés émergents que sont la Chine et le Brésil présentent les taux d’adhésion les plus élevés, tandis que seulement 12% des investisseurs américains détiennent des placements durables (définition: 1% ou plus du portefeuille investi dans des placements durables).

Peu d’investisseurs s’attendent à sacrifier du rendement en investissant durablement. En fait, 82% pensent que les rendements des placements durables égaleront ou surpasseront ceux des investissements traditionnels. Les investisseurs estiment que les entreprises « durables » sont responsables, bien gérées et visionnaires – et constituent donc de bons placements.

Si cela s’avère exact, de plus en plus d’entreprises devraient adopter des pratiques durables. A ce moment-là, le monde deviendrait effectivement meilleur.

Êtes-vous intéressé(e) par l'investissement durable ?

Découvrez comment investir en fonction de vos valeurs.

Glossaire

Investissement durable intègre des préoccupations sociales, des valeurs personnelles ou une mission d’utilité publique dans les décisions de placement.

Trois façons principales pour investir de façon durable:

Exclusion

Exclut des portefeuilles les entreprises ou secteurs non conformes aux valeurs de l’investisseur.

Intégration
Intègre des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance d’entreprise (ESG) dans les décisions de placement traditionnel, afin d’améliorer le risque et le rendement du portefeuille.

Impact investing
Aussi appelé « investissement à retombées sociales » ou « à incidence sociale », vise à créer un impact environnemental et social (E&S) mesurable, en plus du rendement financier.


 

Les investisseurs fortunés sont motivés par des valeurs de développement durable; pourtant, ils les appliquent rarement dans leurs décisions de placement

Améliorer le sort de la planète est « extrêmement important » pour près de deux tiers des investisseurs aisés dans le monde. Dans cette optique, beaucoup d’entre eux fondent expressément leurs décisions – dépenses, style de vie et même carrière – sur les valeurs qui leur sont chères. Ainsi, 69% des investisseurs aisés paient délibérément plus cher pour les produits et services d’entreprises dont ils approuvent les pratiques.

Néanmoins, ils sont beaucoup moins nombreux à appliquer leurs valeurs dans leurs décisions d’investissement: actuellement, moins de quatre sur dix détiennent des placements durables dans leurs portefeuilles (c’est-à-dire au moins 1% de leurs actifs pouvant être investis).

Améliorer le sort de la planète, une priorité pour les investisseurs


Les valeurs personnelles guident les principales décisions


Je recycle toujours les produits que j’utilise, je donne à des oeuvres caritatives et participe à des projets de développement durable chaque fois que possible.

Femme, 33 ans, Brésil

Sans une bonne protection de l’environnement, personne ne peut survivre, même avec tout l’argent du monde.

Homme, 50 ans, Hong Kong


La confusion quant à l’investissement durable bride les investisseurs

Une certaine confusion quant à l’investissement durable explique sans doute pourquoi il n’est pas plus répandu. Plus de sept investisseurs sur dix (72%) se déclarent peu à l’aise avec la terminologie de l’investissement durable – et moins de la moitié savent bien de quoi il s’agit.

De plus, les investisseurs ont du mal à faire la distinction entre les trois grandes approches de l’investissement durable: intégration, exclusion et «impact investing».

La terminologie de l’investissement durable est peu claire pour les investisseurs


Une connaissance limitée des concepts de l’investissement durable


Pourcentage connaissant très bien chaque notion

C’est le manque de connaissances au sujet de l’investissement durable qui fait que je ne m’y suis pas intéressé.

Homme, 68 ans, Suisse

Je pense que la notion d’investissement durable n’est toujours pas bien connue du public.

Homme, 32 ans, Chine


 

De fortes variations entre les pays

Le taux d’adoption de l’investissement durable varie considérablement entre les pays. Les investisseurs en Chine, au Brésil et aux EAU sont les plus nombreux à détenir des placements durables, tandis que les investisseurs américains et britanniques sont loin derrière le reste du monde.

Lorsque les investisseurs s’engagent dans l’investissement durable, c’est généralement avec une part importante de leur portefeuille: l’allocation moyenne dans tous les pays est de 36%. Par exemple, les investisseurs durables américains sont ceux qui présentent l’allocation moyenne la plus élevée (49%), ce qui montre que si les Américains sont peu nombreux à investir durablement, ceux qui le font s’impliquent résolument.

Des différences marquées dans le taux d’adoption des placements durables


Pourcentage d’investisseurs détenant au moins 1% de placements durables dans leurs portefeuilles

Ce genre d’investissement me touche personnellement, car je peux aider à résoudre les problèmes environnementaux et sociaux auxquels nous sommes confrontés aujourd’hui.

Homme, 36 ans, EAU

Comprendre les différents facteurs qui définissent un placement peut parfois sembler très difficile.

Femme, 50 ans, Royaume-Uni


L’investissement durable sur une bonne lancée

La popularité de l’investissement durable devrait s’accroître considérablement, de 39% des investisseurs aujourd’hui à 48% dans cinq ans. En outre, beaucoup d’investisseurs prévoient d’augmenter la part des placements durables dans leurs portefeuilles.

En fait, 58% des investisseurs s’attendent à ce que l’investissement durable devienne la norme d’ici une dizaine d’années. Cette opinion est particulièrement répandue parmi les investisseurs aux EAU, en Chine et en Italie. En revanche, aux Etats-Unis et au Royaume-Uni, un tiers seulement est de cet avis.

L’investissement durable, toujours plus populaire


Pourcentage d’investisseurs détenant des placements durables

Quote-part moyenne de placements durables

Les investisseurs s’attendent à ce que l’investissement durable devienne la norme


Pourcentage estimant que l’investissement durable deviendra la norme dans 10 ans

L’investissement durable devrait être une tendance saine et intéresser tout investisseur responsable.

Homme, 50 ans, Hong Kong

L’investissement durable deviendra inévitablement la norme.

Homme, 32 ans, Chine


 

Les investisseurs durables se concentrent sur les retombées environnementales

Les politiques et pratiques des entreprises en matière de pollution, de changement climatique et de gestion de l’eau importent beaucoup aux investisseurs durables. La plupart d’entre eux, notamment en Chine et à Hong Kong, tiennent compte des problématiques écologiques dans leurs portefeuilles.

Les investisseurs durables font également attention aux produits et services proposés par les entreprises, à la manière dont ils traitent leur personnel, à leur gouvernance interne et à leur déontologie (éthique).

Thématiques de l’investissement durable


La pollution et les déchets, principale préoccupation


Je me fais des soucis pour l’eau, une ressource vitale qu’il faut préserver à tout prix.

Homme, 34 ans, Allemagne

Je me passionne pour la lutte contre le réchauffement climatique. La pollution de l’air est devenue un problème généralisé et je veux faire changer les choses.

Femme, 50 ans, Royaume-Uni


Les nouvelles stratégies durables attirent de plus en plus d’investisseurs

Par le passé, l’investissement durable consistait souvent à simplement exclure certaines entreprises des portefeuilles. Aujourd’hui, les investisseurs s’intéressent davantage à l’intégration et à l’«impact investing». L’approche intégrative recherche les entreprises qui ont des politiques et pratiques positives en matière de durabilité. L’« impact investing » permet aux investisseurs de soutenir une cause précise tout en obtenant un rendement financier.

C’est au Brésil que les investisseurs pratiquent le plus l’investissement à incidence sociale; en Chine, ils préfèrent l’approche intégrative. Aux Etats-Unis, l’approche d’exclusion reste la plus populaire.

Adoption de stratégies d’investissement durable


Les stratégies d’investissement durable varient selon les pays


L’investissement durable se concentre sur les institutions qui se soucient du bien-être des générations futures, de l’environnement et du respect des droits de l’Homme.

Homme, 34 ans, Brésil

Pour moi, l’investissement durable, c’est éviter les entreprises qui ne s’intéressent pas au sort de la planète.

Femme, 50 ans, Etats-Unis


 

Les investisseurs durables estiment que les placements durables ne nuisent pas au rendement

Le débat fait rage depuis longtemps: les investisseurs doivent-ils sacrifier du rendement pour investir selon leurs valeurs ? La grande majorité des investisseurs durables estiment que ce n’est pas le cas: 93% pensent que les placements durables génèrent des rendements égaux ou supérieurs à ceux des placements traditionnels. Cette opinion est partagée par les trois quarts des investisseurs ne détenant pas de placements durables.

Les investisseurs durables voient les entreprises respectueuses du développement durable comme de bons placements, étayés par des pratiques commerciales plus solides, une meilleure gestion et une attitude visionnaire.

Nul besoin de sacrifier du rendement


Pourquoi les investisseurs choisissent la durabilité


Pourcentage de répondants d’accord avec les affirmations suivantes

Une entreprise dont les dirigeants présentent des gages de responsabilité sociale, ça me plaît.

Homme, 41 ans, Brésil

L’investissement durable tient compte des problèmes sociaux tout en fournissant un rendement. Il faut que cet équilibre vous convienne.

Homme, 45 ans, Etats-Unis


Selon les pays, les investisseurs s’attendent à des rendements très différents

La moitié des investisseurs fortunés estime que les placements durables surperformeront les placements conventionnels. Un tiers d’entre eux s’attend pas à des rendements semblables, et seulement un sur dix pense que les placements durables ne rapporteront pas autant que les conventionnels.

Les attentes de rendement varient sensiblement entre les pays. Ainsi, au Brésil, où le taux d’adoption de l’investissement durable est relativement élevé, 77% de tous les investisseurs pensent que les placements durables surperformeront les placements traditionnels, contre moins d’un sur cinq aux Etats-Unis. 

Les investisseurs optimistes quant aux rendements durables


Rendement attendu pour les placements durables par rapport aux placements traditionnels

Surperformance attendee


Pourcentage de tous les investisseurs qui s’attendent à ce que les placements durables surperforment

Les placements durables profitent à l’investisseur et influent positivement sur la société. Et ils permettent d’optimiser un portefeuille d’investissement.

Homme, 36 ans, Chine

Les placements durables fournissent de meilleurs rendements, en nous offrant un avenir commun plus sûr et plus soutenable financièrement.

Homme, 38 ans, EAU


 

Pour les réticents, l’incertitude quant aux retombées est le principal obstacle à l’investissement durable

Parmi les 61% d’investisseurs qui ne détiennent pas de placements durables, 72% affirment que mesurer leur impact est difficile. Beaucoup se demandent: s’ils excluent une action d’entreprise de leur portefeuille, est-ce que celle-ci changera ses pratiques critiquables? S’ils investissent dans un fonds qui finance en priorité les entrepreneuses, celles-ci pourront-elles faire croître leur entreprise plus vite?

Beaucoup d’investisseurs (68%) qui évitent l’investissement durable estiment que les options ne sont pas clairement établies, soulignant les historiques de performance trop courts et le manque d’entreprises durables renommées.

Pourquoi certains préfèrent éviter les placements durables


Pourcentage de répondants d’accord avec les affirmations suivantes

Je suis assez intéressé par l’investissement durable, mais il me faut plus d’informations. Pourquoi les placements sont-ils considérés durables, et comment exactement mesure-t-on leur impact?

Homme, 37 ans, Singapour

Il n’y a pas d’historique ou de résultats prouvés démontrant que les placements durables sont bien rentables.

Homme, 50 ans, Italie


Malgré les obstacles, beaucoup de réticents s’intéressent à l’investissement durable

Parmi les investisseurs qui ne détiennent pas de placements durables, quatre sur dix sont très intéressés par ces derniers. Cet intérêt varie considérablement selon les pays, et est particulièrement marqué en Suisse, au Brésil et aux EAU, beaucoup moins à Singapour, à Hong Kong et aux Etats-Unis.

Les conseillers bancaires et financiers sont déterminants pour encourager l’adoption de placements durables. Ainsi, neuf investisseurs durables sur dix citent l’influence de leur conseiller dans leur décision, suivie par celle de leur famille et de leurs amis.

Beaucoup d’investisseurs réticents s’intéressent fortement à l’investissement durable


Pourcentage de réticents se déclarant très intéressés par l’investissement durable

Les conseillers professionnels sont les principaux déterminants de l’investissement durable


Je m’y intéresse, mais en général c’est mon conseiller qui s’occupe de mes placements. Il choisit ce qui rapporte le plus pour ses clients.

Homme, 58 ans, Etats-Unis

J’aime l’idée d’investir durablement, mais je ne me renseigne pas beaucoup à ce sujet.

Femme, 59 ans, Etats-Unis


Zoom sur les générations

 

Les jeunes investisseurs sont plus engagés dans l’investissement durable

Les investisseurs jeunes (18–34 ans) sont les plus susceptibles de s’y connaître en placements durables et d’en détenir dans leur portefeuille. Sept jeunes investisseurs sur dix s’attendent à ce que les placements durables surperforment les placements conventionnels, contre seulement un tiers des investisseurs âgés de 65 ans et plus.

La plupart des jeunes investisseurs détiennent des placements durables


Pourcentage d’investisseurs détenant au moins 1% de placements durables dans leurs portefeuilles

Les jeunes investisseurs optimistes quant aux rendements des placements durables


Pourcentage des investisseurs qui s’attendent à ce que les placements durables surperforment les conventionnels

L’investissement durable me fournit un bon rendement financier et me donne bonne conscience. Je peux dormir tranquillement en sachant que je fais du bien à la société.

Homme, 34 ans, Suisse

Je me sens mieux si je sais que je contribue à améliorer le sort de la planète et des générations futures.

Femme, 28 ans, Singapour


Zoom sur la fortune

 

Les investisseurs les plus fortunés sont les plus actifs quant à l’investissement durable

Les investisseurs les plus fortunés sont les plus susceptibles de détenir des placements durables, et de leur consacrer une part importante de leur portefeuille. Ils sont aussi beaucoup plus nombreux à estimer que les placements durables surperformeront les placements conventionnels.

Les investisseurs fortunés consacrent une part plus importante de leur portefeuille aux placements durables


Quote-part moyenne de placements durables

Les investisseurs fortunés s’attendent à une forte performance pour les placements durables


Pourcentage des investisseurs qui s’attendent à ce que les placements durables surperforment les conventionnels

L’investissement durable me donne une tranquillité d’esprit. Je ne le fais pas pour être reconnu ou récompensé, mais pour ma propre satisfaction et mon bien-être personnel.

Homme, 64 ans, Italie
(10-50 millions d’USD)

La satisfaction de faire quelque chose de bien pour la société et la sécurité associée aux placements durables constituent un bénéfice majeur.

Homme, 50 ans, Royaume-Uni
(50 millions d’USD ou plus)


A propos de cette enquête

UBS Global Wealth Management fournit du conseil financier et des solutions aux clients fortunés, institutionnels et entreprises dans le monde entier. Dans le cadre de nos activités d’analyse et de recherche, nous sondons régulièrement les investisseurs pour nous maintenir au fait de leurs besoins, objectifs et préoccupations. Depuis 2012, UBS Investor Watch suit, analyse et publie les ressentisdes investisseurs ayant une fortune élevée.

Les enquêtes d’ UBS Investor Watch surveys couvrent une variété de sujets, notamment:

  • le moral de l’économie dans son ensemble;
  • les perspectives et les préoccupations économiques;
  • les objectifs et préoccupations personnels;
  • des thèmes majeurs, comme le vieillissement et la retraite.

Pour cette édition d’ UBS Investor Watch, nous avons interrogé plus de 5300 investisseurs «High net worth» (possédant au moins 1 million d’USD d’actifs financiers). L’échantillon mondial était réparti sur 10 marchés: le Brésil, la Chine, l’Allemagne, l’Italie, la Suisse, les EAU, le Royaume-Uni, les Etats-Unis et Hong Kong. L’étude a été réalisée entre juin et août 2018.