EW-4 Subvention d’aide au projet «Lu ft str om»

EW-4 – Subvention d’aide au projet «Lu ft str om»

Fondé il y a plus de 20 ans, ARTE Quartett s’est, en 2017, plongé pour la première fois dans le monde de la musique électronique. Les quatre musiciens ont adopté pour cela le nom de EW-4, remplacé leurs saxophones par des synthétiseurs à vent et transféré leur jeu d’ensemble en musique de chambre sur un plan nouveau, entièrement électronique. Les synthétiseurs à vent permettent de transformer le souffle et le toucher des musiciens en signaux électroniques qui, par synthèse sonore ou par un processus d’échantillonnage, débouchent sur la production du son proprement dit. Au cours de la deuxième année du projet «Lu ft str om», prévu pour être réalisé en trois ans et visant la numérisation croissante, l’ensemble a créé quatre nouvelles compositions, dont des œuvres d’Ulrike Mayer-Spohn et d’Emilio Guim.

Ulrike Mayer-Spohn, née en 1980, travaille depuis 1999 comme flûtiste à bec dans le domaine de la musique contemporaine et comme violoniste au sein d’ensembles spécialisés en musique ancienne. Elle a commencé en 2007 à écrire ses propres compositions, parmi lesquelles des œuvres de commande destinées à des festivals et des ensembles. Son triptyque «fEWI» commence par une marche de carnaval bâloise et passe par un prélude pour piano et clavecin pour arriver à une partie aux accents d’opéra avec des arias parodiques et des cliquetis de clavecins.

Emilio Guim, guitariste, concepteur de son et compositeur né en 1981 en Équateur, a vu ses œuvres créées entre autres au festival Taktlos de Zurich et au festival KlangBasel, et ses réussites en composition lui ont valu maintes récompenses. Sa pièce multimédia «Legend» inclut des vidéos produites à l’avance, que les synthétiseurs déclenchent et dirigent et auxquels les quatre musiciens ajoutent des sons en direct.

Le Conseil de fondation soutient EW-4 par une subvention d’aide à la création d’un montant de 5000 francs.