Camerata variabile Subventions d’aide à la composition en faveur d’Isabel Klaus, Mischa Käser, Silvan Loher et Dominik Blum

Camerata variabile

Trio avec piano, quatuor à cordes, quintette à vent, Camerata variabile est tout cela. Fondée en 1994 à Bâle, elle réunit des musiciennes et musiciens travaillant au niveau international et se consacrant à la musique de chambre. Sous la direction artistique de Helena Winkelmann depuis 2011, elle prévoit, au lieu d’une composition fixe, des formations variables permettant toute les combinaisons possibles du solo à l’arrangement de pièces pour orchestres. Des programmes composés avec soin autour de thèmes donnés créent un lien fascinant entre musique ancienne et nouvelle. La Camerata variabile interprète de grandes œuvres du XXe siècle et présente des pièces des XIXe et XXe siècles inconnues ou tombées dans l’oubli. Elle accorde en outre une attention particulière à la création de nouvelles pièces et commande de ce fait régulièrement des compositions à des compositrices et compositeurs suisses prometteurs.

La saison 2016/17 est placée à l’enseigne du «Contrat Social» de Jean-Jacques Rousseau, œuvre maîtresse de la Philosophie des lumières, et cherche en cinq concerts des points communs entre la musique et l’Etat. La Camerata variabile a demandé un commentaire musical à ce thème à quatre compositrices et compositeurs, la Bâloise Isabel Klaus, le Schaffhousois Silvan Loher et les Zurichois Mischa Käser et Dominik Blum. L’ensemble du programme comprend des œuvres de 26 compositrices et compositeurs jouées par 22 personnes en 5 endroits de Suisse.

Le Conseil de fondation rend hommage au travail créateur des compositrices et compositeurs et à l’engagement de la Camerata variabile en faveur de la musique classique contemporaine et soutient les compositions par une subvention d’un montant de 6000 francs.