Bourgeoisie de Grimentz Restauration de la chapelle Saint-Théodule au Val d’Anniviers

Bourgeoisie de Grimentz - Restauration de la chapelle Saint-Théodule au Val d’Anniviers

Les origines de la chapelle située dans le Val d’Anniviers (Valais) entre Saint-Jean et Grimentz remontent probablement au XIIIe siècle, mais l’édifice n’est nommément mentionné comme faisant partie d’un hameau qu’en 1429. A cette époque, le saint dont elle porte le nom, Théodule, qui avait été au IVe siècle le premier évêque de Sion, était déjà vénéré comme patron du diocèse et des Valaisans. La chapelle forme avec deux autres chapelles le groupe dit des «Trois Frères» et est aujourd’hui encore un lieu de pèlerinage. Dans sa position pittoresque, elle est le véritable symbole du saint dans les montagnes valaisannes. Malgré les travaux de rénovation réalisés dans la deuxième moitié du XXe siècle, la neige et l’humidité ont causé de tels dégâts en particulier à son toit et à ses murs que la bourgeoisie a décidé en 2010 d’entreprendre une remise en état générale de l’édifice. La restauration s’étendra également à l’intérieur de la chapelle avec son beau retable baroque. Les travaux ont commencé en octobre 2012 en coopération avec les offices cantonaux compétents et avec le soutien de fonds publics et privés, et devraient pouvoir s’achever en juillet 2014.

Répondant à la demande de la bourgeoisie, le Conseil de fondation soutient par une subvention d’aide au projet d’un montant de 10 000 francs la restauration d’une chapelle dont la valeur historique et culturelle dépasse de loin les limites de la commune qui l’abrite.