Communiqués de presse

Baromètre UBS des PME: Les grandes entreprises s'en tirent mieux que les PME

Zurich Media Releases Switzerland

En Suisse, les grandes entreprises profitent davantage de la reprise que les PME. Entre octobre 2017 et janvier 2018, le baromètre UBS des PME a enregistré, pour le secteur industriel, une légère baisse de 0,73 à 0,51 point. En revanche, pour les grandes entreprises industrielles, la progression est restée continue et le baromètre a grimpé de 0,53 à 0,82 point, son plus haut niveau depuis 2011. Dans la conjoncture actuelle, les PME dans les services luttent plus que les grandes entreprises du secteur.

Zurich, 8 mars 2018 – Le recul du baromètre pour les petites et moyennes entreprises (PME) de 0,73 à 0,51 point entre octobre 2017 et janvier 2018 s'explique par une baisse du nombre de commandes et du niveau de production. Toutefois, les autres indicateurs ont évité une baisse plus importante du baromètre. Les volumes de commandes de l'étranger ont représenté un soutien particulièrement efficace. La faiblesse du franc par rapport à l'euro et la solide conjoncture de la zone euro ont également permis une décrispation. Les PME du secteur industriel jugent aussi la situation générale en janvier 2018 meilleure que celle d’octobre 2017.

Pour les grandes entreprises, entre octobre 2017 et janvier 2018, le baromètre a progressé de 0,53 à 0,82 point. Le volume des commandes (par rapport à l’année dernière), les attentes en termes de commandes et le niveau de production pour les trois mois à venir ont soutenu le baromètre. Par ailleurs, en comparaison avec le mois de janvier, le faible nombre de commandes et le niveau de commandes peu élevé ont empêché une croissance plus forte du baromètre.

Le bâtiment récupère d'une baisse temporaire

Dans le domaine du bâtiment, le volume des commandes reçues par les grandes entreprises a progressé plus fortement que celui des PME. La situation économique suit la même tendance avec, pendant ces derniers mois, une légère amélioration pour les grandes entreprises. Les PME, quant à elles, ont vu leur situation restée stable, à un niveau un peu inférieur. En revanche, les revenus des PME se sont stabilisés au premier trimestre de l'année en cours par rapport au trimestre précédent, alors que les grandes entreprises restent confrontées à des baisses.

Au cours des derniers mois, la situation des grandes entreprises s'est à nouveau améliorée pour les cabinets d'architecture et d'ingénierie, tandis qu'elle s'est stabilisée à un niveau un peu plus faible pour les PME. Toutefois, cette évaluation positive de la marche des affaires des deux catégories d'entreprises ne s'explique pas par les rendements, qui sont restés stables au premier trimestre de l'année en cours.

Les grands prestataires de services se sont ressaisis

Par rapport au trimestre précédent, les grands prestataires de services considèrent que leur situation est plus positive. Toutefois, depuis le milieu de l'an dernier, la tendance à la baisse pour les PME ne se dément pas. Cela se reflète aussi dans les rendements, qui ont légèrement repris pour les grandes entreprises, alors qu'ils stagnent au niveau du trimestre précédent pour les PME. C'est le contraire pour les prix. Les PME jugent leur évolution avec plus d'optimisme, bien qu'elles continuent de tabler, elles aussi, sur des baisses. Néanmoins, la demande s'améliore quelque peu pour les deux catégories d'entreprises.

En janvier, la situation des grands détaillants s'est légèrement améliorée, tandis que celle des PME s'est un peu détériorée. La petite reprise de fin d'année ne s'est pas concrétisée par un changement de tendance de la situation économique des PME dans le commerce de détail. Pour les grands détaillants, les revenus ont aussi stagné, alors que ceux des PME se sont encore détériorés. Pour les grandes entreprises de tourisme, la tendance à la hausse s'est poursuivie au premier trimestre. Cependant, les PME du secteur touristique ont vu tous leurs indicateurs chuter, à l'exception de celui de la demande. Ce dernier est resté stable, à un niveau faible.

Baromètre UBS des PME

Sources: KOF, UBS

Industrie

Sources: KOF, UBS

Secteur des services

Sources: KOF, UBS

Liens

UBS Outlook Suisse: www.ubs.com/outlook-ch-fr
UBS publications et prévisions d'UBS pour la Suisse: www.ubs.com/investmentviews


UBS Switzerland AG

 

Contact

Sibille Duss, UBS Chief Investment Office WM
Tél. +41-44-235 69 54, sibille.duss@ubs.com


www.ubs.com