Communiqués de presse

Le rapport UBS/PwC sur les milliardaires indique qu'ils font face à des vents contraires, leur fortune totale reculant de 300 milliards d’USD.

Zurich Media Releases Americas Media Releases APAC Media Releases EMEA Media Releases Switzerland Media Releases Global

   

Quelque 460 milliardaires vont transmettre 2100 milliards d’USD à leurs héritiers au cours des 20 prochaines années.

Principales conclusions:

  • En 2015, le patrimoine total des milliardaires a diminué de 300 milliards d’USD pour s’établir à 5100 milliards d’USD. La fortune moyenne d'un milliardaire a reculé, passant de 4 milliards d’USD à 3,7 milliards d’USD, affectée par des facteurs tels que la transmission intrafamiliale de patrimoine, la baisse du prix des matières premières et l'appréciation du dollar américain.
  • L’Europe compte plus grand nombre de milliardaires multigénérationnels (182 personnes soit 54%). Ce sont aussi ceux qui ont le mieux préservé leur fortune. Les Etats-Unis comptent 175 (33%) milliardaires multigénérationnels et il y en a 76 (15%) dans la région Asie-Pacifique.
  • Pour la première fois en 10 ans, la fortune moyenne des milliardaires américains ayant bâti leur fortune eux-mêmes a dépassé celle des milliardaires américains ayant hérité de leur patrimoine (4,5 milliards d’USD contre 4,3 milliards d’USD).
  • L’Asie, portée par la Chine, a produit un nouveau milliardaire presque tous les trois jours. Plus la moitié des nouveaux milliardaires de 2015 sont domiciliés dans cette région.

Zurich, 13 octobre 2016 – UBS Group SA et PwC ont présenté aujourd’hui leur rapport annuel conjoint sur les milliardaires intitulé «Are billionaires feeling the pressure?» Ce rapport se penche sur la création de richesse chez les milliardaires en 2015. Il indique également que pour ce segment, des avoirs d’un montant de 2100 milliards d’USD devraient être transférés aux générations suivantes au cours des 20 prochaines années.

La croissance de la fortune totale des milliardaires ne s'est pas poursuivie en 2015, elle a même diminué de 300 milliards d’USD pour s’établir à 5100 milliards d’USD. Des facteurs tels que la transmission intrafamiliale de patrimoine, la baisse du prix des matières premières et l’appréciation du dollar américain expliquent ces chiffres. La fortune moyenne d'un milliardaire a diminué, passant de 4,0 milliards d’USD à 3,7 milliards d’USD. Les Etats-Unis n’ont compté que cinq nouveaux milliardaires en termes nets1 en 2015. En revanche, l'Asie, a vu émerger un nouveau milliardaire tous les trois jours, et plus de la moitié de ces 113 personnes se trouve en Chine. 

Ces conclusions complètent les précédents rapports sur les milliardaires publiés par UBS/PwC, en mai et et décembre 2015. Selon le rapport qui vient de paraître, nous sommes en passe d’assister au plus important transfert de patrimoine de l’histoire de l’humanité. En l’espace d’à peine 20 ans, près de 460 milliardaires vont transmettre 2100 milliards d’USD à leurs héritiers, soit l’équivalent du PIB indien. Dans la plupart des jeunes économies asiatiques, où 85% des milliardaires le sont de première génération, il s’agira de la première transmission de fortunes de cette ampleur.

Josef Stadler, Head Global Ultra High Net Worth, UBS, commente le nouveau rapport:
«Les conclusions de ce rapport nous aident à rester à l’avant-garde sur des thématiques importantes afin de mieux conseiller notre clientèle. Celle-ci comprend plus de la moitié des milliardaires dans le monde et trois milliardaires sur cinq en Asie. Même si la croissance chinoise ralentit, ce pays est un pôle du développement des grandes fortunes.

Portée par l’expansion du secteur technologique, la Chine a compté 80 nouveaux milliardaires en 2015. L'Asie dans son ensemble a vu émerger un nouveau milliardaire presque tous les trois jours. Les milliardaires européens se sont pour leur part distingués par leur capacité à préserver et à transmettre leur fortune à leurs héritiers.

Des régions telles que l’Asie, où la proportion de milliardaires de première génération est nettement plus forte, ont tout lieu de s'inspirer de l'Europe, d’autant plus que nous nous apprêtons à entrer dans la plus grande ère de transfert de patrimoine de tous les temps. Si les milliardaires asiatiques peuvent bénéficier de l’expérience européenne en matière de transfert de fortune, l’Europe a également beaucoup à apprendre de la croissance rapide du nombre de milliardaires en Asie.» 

Michael Spellacy, Global Wealth Leader chez PwC Etats-Unis:
«Les ondes de choc déclenchées par les bouleversements réglementaires dans l’UE continuent d’entraîner des fluctuations monétaires dans le monde, rendant la planification stratégique encore plus importante pour la préservation du patrimoine. Ceux qui contrôlent un patrimoine devront faire face à des questions difficiles en matière d'investissement.

Le rapport de cette année montre que les milliardaires européens se sont avérés être les plus résilients, ce qui est un signe positif. Parmi les 60 nouveaux milliardaires en Europe, nombreux sont ceux qui ont hérité de leur fortune en 2015.

Les Etats-Unis donnent le ton avec le plus grand nombre de milliardaires par région. Bien que la fortune totale des milliardaires américains ait diminué, le patrimoine des nouveaux milliardaires s'est mieux porté que celui de ceux qui l'étaient déjà. Le recul a été de seulement 4%, la fortune moyenne passant de 4,7 milliards d’USD par personne à 4,5 milliards d’USD.»

Aperçu des principales conclusions de ce rapport:

Un héritage de 2100 milliards d’USD
Les deux dernières décennies ont été marquées par une création de richesse sans précédent. Elles seront bientôt suivies d’une période de transfert de patrimoine d’une ampleur inédite. Nous estimons qu'au cours des 20 prochaines années, moins de 500 personnes (460 milliardaires dans les marchés que nous couvrons) transmettront plus de 2100 milliards d’USD à leurs héritiers, soit un chiffre équivalent au PIB de l'Inde. Dans la plupart des jeunes économies asiatiques, où 85% des milliardaires le sont de première génération, il s’agira de la première transmission de fortunes de cette ampleur.

La fin d’un âge d’or?
Après plus de 20 ans de création de richesse sans précédent, le deuxième âge d’or est au point mort. Cela s'explique par la transmission intrafamiliale du patrimoine, la baisse du prix des matières premières et l’appréciation du dollar américain. Sur les marchés couverts par UBS, 210 fortunes ont franchi la barre du milliard de dollars en 2015 tandis que 160 milliardaires sont passés au-dessous. Il en résulte une augmentation nette du nombre de milliardaires de 50 personnes, portant leur total à 1397. Leur patrimoine total a néanmoins diminué, passant de 5400 milliards d’USD à 5100 milliards d’USD. La fortune moyenne a reculé de 4 milliards d’USD en 2014 à 3,7 milliards d’USD en 2015. Il est encore trop tôt pour savoir si 2015 a simplement marqué une pause dans le développement des patrimoines ou s'il y a des causes plus profondes.

Le modèle des vieilles fortunes pour les nouveaux milliardaires
Parmi les fortunes de milliardaires passées sous la barre du milliard depuis 1995, 90% n'ont pas été préservées au-delà de la première et de la deuxième génération. Compte tenu des défis économiques et des transmissions de fortunes qui auront lieu prochainement, les modèles suivis par les dynasties européennes de milliardaires pourraient servir d'exemple aux nouveaux milliardaires pour éviter qu'ils ne connaissent le même sort. C'est en Allemagne et en Suisse que l'on rencontre la plus grande proportion de dynasties de milliardaires. Les milliardaires asiatiques, axés sur la famille, pourraient souhaiter adapter le modèle européen de préservation de patrimoine à leurs propres besoins.  

De nouveaux modèles philanthropiques
Pendant la première moitié du XXe siècle, des familles d’entrepreneurs telles que les Carnegie ou les Rockefeller ont financé des projets importants dans les domaines tels que l’éducation et la santé. Ce faisant, ils ont fait preuve de qualités associés aux milliardaires pour faire de ces projets des réussites, notamment un sens des affaires et de la prise de risques. Après plus de trois décennies de cet âge d’or, la philanthropie des milliardaires se développe de plus en plus dans le monde. De nouveaux modèles philanthropiques émergent (prêts, garanties, contrats, investissement d'impact, etc.) et la génération du millénaire place également la philanthropie au cœur de ses valeurs familiales. Il est toutefois possible que l’âge d’or que nous connaissons actuellement ne parvienne pas à atteindre ce qu'a accompli la génération précédente.

Nous vous invitons à lire le rapport complet à l’adresse suivante pour en savoir plus: www.ubs.com/billionaires

Méthodologie
Cette année, le rapport a analysé les données concernant 1397 milliardaires sur une période de 20 ans. La base de données comprend les 14 principaux marchés qui comptent aux Etats-Unis, en Europe et dans la région APAC. Par ailleurs, nous avons mené plus de 20 entretiens avec des conseillers de milliardaires, et interviewé en personne plus de 30 milliardaires et une trentaine de leurs héritiers. UBS et PwC conseillent un grand nombre de personnes fortunées dans le monde et ont ainsi une connaissance unique de l'évolution de leur patrimoine et de leurs besoins.

Un certain nombre de sources ont été utilisées pour effectuer des recherches et dresser le profil des caractéristiques des personnes fortunées. Elles ont été intégrées dans un cadre analytique de type mosaïque à partir duquel nous avons procédé à une modélisation et à des analyses approfondies. Ces informations et données font partie des données et structures d’analyse propres de PwC. Elles ne sont pas de nature commerciale et ne peuvent notamment pas être mises en relation avec l’identité d’une quelconque personne ou famille.

Aux fins de ce rapport, PwC intervient en tant que fournisseur de données et d’analyses. Par ailleurs, les sources suivantes ont été utilisées:

  • PwC dispose d’un important corpus de recherche tiré des études publiées sur le patrimoine, la banque privée et les entreprises familiales qui intègre des perspectives actuelles et futures concernant un certain nombre de secteurs. Nous nous sommes appuyés sur ce corpus qui comprend les études Next Generation Survey of Family Business Leaders 2016; Banking Tax 2020; 18th Annual Global CEO Survey: A Private Company View (2015); Family Business Survey: Up Close and Professional (2014), ainsi que la publication Nachfolge in Familienunternehmen (2015) d'INTES, une entreprise membre de notre réseau. Par ailleurs, le corpus de recherches et d’éclairages d’UBS sur le patrimoine et la banque privée a été exploité. Il inclut notamment l’UBS House View: Year Ahead 2016: The answers for 2016 et Years Ahead: our 5-7 year view; UBS Investor Watch: The Global Family Office Report 2015; UBS Philanthropy Compass; étude UBS-INSEAD: Family Philanthropy in Asia and UBS; étude Harvard: From Prosperity to Purpose.
  • D’autres analyses se fondent sur les bases de données exclusives de PwC qui couvrent des données détaillées et non spécifiques aux clients, collectées suivant une approche ascendante parmi approximativement 1400 milliardaires aux Etats-Unis, en Allemagne, au Royaume-Uni, en France, Suisse, Turquie, Italie, Espagne, Chine, Inde, à Hong Kong, au Japon, à Singapour et en Russie. Il s’agit d’une structure de données privée non commerciale destinée à des analyses de segments de marché spécifiques.
  • Des entretiens spécifiques avec un certain nombre de milliardaires et de représentants de la prochaine génération de diverses zones géographiques ont été menés séparément par PwC et UBS. Les informations tirées de ces discussions qualitatives ont été intégrées sur une base anonyme, indépendamment de toute relation d’affaires ou relation client avec toute personne, entreprise ou organisation. En outre, nous avons mené plus de 20 entretiens avec des conseillers de milliardaires.
  • Pour les séries à long terme, des données du MSCI et de PIB, nous avons utilisé respectivement les données brutes du MSCI World (état mai 2016) et la base de données des Perspectives économiques mondiales de la Banque mondiale (état mai 2016).

Note à l’attention des rédacteurs

A propos d’UBS
UBS offre du conseil financier et des solutions financières aux clients fortunés, institutionnels et entreprises dans le monde, ainsi qu’aux clients privés en Suisse. La structure opérationnelle du Groupe se compose de notre Corporate Center et de cinq divisions: Wealth Management, Wealth Management Americas, Personal & Corporate Banking, Asset Management et Investment Bank. La stratégie d’UBS s’appuie sur les points forts de toutes ses activités et concentre ses efforts dans les domaines dans lesquels elle excelle, tout en cherchant à capitaliser sur les perspectives de croissance convaincantes dans les activités et les régions dans lesquelles elle opère, afin de générer des rendements attrayants et durables pour ses actionnaires. Toutes ses activités sont efficientes en termes de capital et jouissent d’une solide position concurrentielle sur leurs marchés cibles.

UBS est présente dans tous les grands centres financiers du monde. Elle a des bureaux dans 54 pays. 34% de ses collaborateurs travaillent dans la région Amériques, 35% en Suisse, 18% dans le reste de l’Europe, au Moyen-Orient et en Afrique, et 13% dans la région Asie-Pacifique. UBS Group SA emploie quelque 60 000 collaborateurs à travers le monde. Elle est cotée à la Bourse suisse (SIX Swiss Exchange) et au New York Stock Exchange (NYSE).

Les clients fortunés recherchent des professionnels capables de comprendre les défis, passions et ambitions uniques qui sont les leurs. Forts de la longue expérience d’UBS dans la collaboration avec des clients Ultra High Net Worth du monde entier, nous avons développé une compréhension unique de leur état d’esprit, de leurs motivations et de leurs valeurs fondamentales. Nous unissons nos forces pour élaborer des solutions sur mesure audacieuses, innovantes et répondant exactement à leurs besoins. Les quatre piliers d'un grand patrimoine – affaires, investissements, passion et succession – constituent le fondement sur lequel nous nous appuyons pour entamer le dialogue et inaugurer un partenariat avec nos clients, génération après génération, afin de pérenniser les grands patrimoines.

A propos de PwC
Le but de PwC est de développer la confiance dans la société et de résoudre des problèmes importants. PwC est un réseau d’entreprises situées dans 157 pays et comptant plus de 223 000 collaborateurs qui s’engagent à délivrer des services d’assurance, de conseil juridique et fiscal de qualité. Pour en savoir plus et pour nous contacter, consultez notre site www.pwc.com.

PwC désigne le réseau PwC et/ou un ou plusieurs de ses cabinets membres, chacun d’entre eux constituant une entité juridique distincte. Consultez www.pwc.com/structure pour plus de détails.

A propos du rapport UBS/PwC sur les milliardaires
Ce rapport est unique tant par son ampleur que par son approche. Il met en lumière les caractéristiques et les défis auxquels sont confrontées certaines personnes comptant parmi les plus riches au monde. Il décrit comment ces milliardaires ont fait fortune et les problèmes liés à la transmission et la nature de l’héritage qu’ils légueront. De portée mondiale, il englobe tous les grands marchés et couvre aussi bien les personnes ayant fait fortune elles-mêmes que celles qui ont hérité de leur fortune. Les différents milieux, régions et cultures créent des moteurs spécifiques menant à la fortune. Bon nombre des enseignements tirés de cet ouvrage sont largement applicables à toute personne fortunée pour ce qui est des perspectives, des projets d’avenir, de la famille et de la transmission durable du patrimoine.

 

UBS Group SA

Contacts

Suisse:
Royaume-Uni:
Continent américain:
Asie Pacifique:

www.ubs.com

+41-44-234 85 00
+44-207-568 99 82
+1-212-882 58 57
+852-297-1 82 00