Communiqués de presse

Nouveau recul de l'indice des bulles immobilières

Zurich Media Releases Switzerland

L'UBS Swiss Real Estate Bubble Index est légèrement descendu à 1,32 point au 2e trimestre 2016, restant ainsi dans la zone de risque. Ce deuxième recul consécutif se fonde sur la chute du prix réel des logements en propriété et sur le ralentissement de la croissance hypothécaire. En raison des faibles taux d'intérêt, les investissements dans l'immobilier restent appréciés.

Zurich, 10 août 2016 – Au 2e trimestre 2016, l'UBS Swiss Real Estate Bubble Index s'est établi à 1,32 point d'indice, dans la zone de risque. L'indice a cédé 0,03 point par rapport à la valeur révisée du trimestre précédent. Deux facteurs favorisent ce léger recul: d'abord, la stagnation des prix nominaux des logements en propriété par rapport au trimestre précédent, ce qui correspond à un recul de 0,6%, corrigé de l'inflation. Sur une base annuelle, il s'agit du pire taux de croissance depuis 2000. Ensuite, le rythme de la croissance hypothécaire s'est affaibli. L'endettement hypothécaire des foyers n'a augmenté que de 2,7% par rapport à l'année précédente, un taux qu'on ne retrouve qu'avant l'an 2000.

Les incertitudes relatives au Brexit ont ajouté récemment une pression supplémentaire sur les taux hypothécaires. Actuellement, une hypothèque à long terme coûte environ 30% moins cher qu'il y a trois ans. Malgré l'attractivité de ce financement, la dynamique des prix ralentit sur le marché, parce que la stagnation des revenus des foyers atténue l'évolution des prix des logements en propriété. Cette tendance est renforcée par le fait que les banques respectent strictement les directives de capacité financière pour l'octroi d'hypothèques depuis l'introduction des mesures d'autorégulation. Par conséquent, pour le niveau de prix actuel et les revenus en stagnation, les foyers sont de moins en moins nombreux à remplir les conditions pour un crédit hypothécaire.

Les faibles taux d'intérêt continuent de favoriser la stratégie d'investissement «Buy-to-let» (achat d'un logement en propriété à but locatif). Au 2e trimestre 2016, la part des propositions de crédit pour les biens immobiliers prévus à des fins de logement stagne autour de 18%. Les investissements immobiliers jouissent encore d'une grande popularité, comme le confirme le nombre de permis de construire. Au premier semestre, des permis de construire ont été octroyés pour près de 30 000 appartements, ce qui correspond à une hausse d'environ 8% par rapport à l'année précédente.

Le recul de l'indice des bulles immobilières fait évoluer la carte des risques. Les régions d'Appenzell Innerrhoden, de Baden et du Thurtal ne font plus partie des régions sous surveillance. La composition des régions à risque reste inchangée.

UBS Swiss Real Estate Bubble Index – 2e trimestre 2016

Sélection des régions à risques et des régions sous monitoring

Notre sélection de régions à risques est liée au niveau de l'UBS Swiss Real Estate Bubble Index. Elle repose sur une méthode à plusieurs niveaux qui s'appuie sur des données régionales de population et de prix immobiliers.

Carte des régions à risques – 2e trimestre 2016

UBS Switzerland AG

 

Contacts

Claudio Saputelli, responsable du Swiss & Global Real Estate, Chief Investment Office WM
Tél. +41-79-513 50 45

Dr Matthias Holzhey, responsable du Swiss Real Estate Investments, Chief Investment Office WM
Tél. +41-44-234 71 25

Le rapport UBS Swiss Real Estate Bubble Index est disponible sur Internet sous le lien suivant: www.ubs.com/swissrealestatebubbleindex-fr.

L’index est publié sur une base trimestrielle. La prochaine date de publication de l'UBS Swiss Real Estate Bubble Index est le 2 novembre 2016.

www.ubs.com