Communiqués de presse

L'indice de bulle immobilière en hausse

Zurich Media Releases Switzerland

Au 4e trimestre 2015, l'UBS Swiss Real Estate Bubble Index s'est établi à 1,41 point, contre 1,34 au trimestre précédent. Il s'agit du plus fort décalage entre la croissance de l'endettement hypothécaire et celle des revenus depuis 2010. Le potentiel de risque des régions de Davos et de la Haute-Engadine a nettement diminué. La liste des régions à risque n'englobe donc plus aucune zone touristique. Par contre, le poumon économique de la Suisse orientale fait son entrée parmi les régions sous monitoring.

Zurich, 4 février 2016 – Au 4e trimestre 2015, l'UBS Swiss Real Estate Bubble Index s'établit à 1,41, dans la zone de risque et en nette progression (+0,07 point) par rapport au trimestre précédent. La hausse de l'encours des crédits hypothécaires constitue le principal moteur de l'indice. En glissement annuel, l'endettement hypothécaire des ménages a progressé de 3,2%. Certes, le taux de croissance a ralenti par rapport à l'année dernière et affiche son plus faible niveau depuis 2008. Toutefois, étant donné la faible croissance des revenus, le taux de croissance relatif est le plus élevé des cinq dernières années. En effet, en 2015, le revenu disponible de l'ensemble des ménages suisses devrait avoir reculé de 0,5% environ.

Les prix de la propriété soutiennent aussi l'indice. En valeur nominale, ils n'ont progressé que de 0,5% en glissement trimestriel et d'environ 2% en glissement annuel. Toutefois, après correction de l'inflation, la progression est de presque 1 point de pourcentage supérieure à sa valeur moyenne des 24 derniers mois.

L'évolution de l'indice de bulle immobilière a été tempérée par le recul des investissements dans la construction, ainsi que par la baisse proportionnelle des demandes de crédits hypothécaires pour les logements destinés à la location. Malgré tout, nous n'anticipons aucun recul massif de la demande en logements de la part des investisseurs étant donné que ces derniers tablent sur une prolongation de l'environnement de taux bas.

Premiers signes d'une surchauffe en Suisse orientale

En 2015, la hausse des prix a quitté les centres pour s'établir en périphérie. La Suisse orientale a connu une véritable flambée des prix, entre 4 et 6%. Les régions de Thurtal, Oberthurgau et de la Linth ont en conséquence fait leur apparition sur la carte des risques. En outre, Lugano est passée dans la catégorie des régions à risque suite à une hausse des prix supérieure à la moyenne. Baden, de son côté, devient une région à risque.

Par contre, les régions touristiques sont soumises à une forte pression sur les prix en raison d'une offre excédentaire et de la force du franc. Davos et la Haute-Engadine, où les prix ont diminué, ont quitté la catégorie des régions à risque pour rejoindre celle des régions sous monitoring. Le potentiel de risque y est en effet bien moindre.

UBS Swiss Real Estate Bubble Index – 4e trimestre 2015

Sélection des régions à risques et des régions sous monitoring

Notre sélection de régions à risques est liée au niveau de l'UBS Swiss Real Estate Bubble Index. Elle repose sur une méthode à plusieurs niveaux qui s'appuie sur des données régionales de population et de prix immobiliers.

* classée comme région sous monitoring au trimestre précédent; ** ajouté au 4e trimestre 2015 *** classée comme région à risques au trimestre précédent

Carte des régions à risques – 4e trimestre 2015

UBS Switzerland AG

 

Contacts

Claudio Saputelli, responsable du Swiss & Global Real Estate, Chief Investment Office WM
Tél. +41-79-513 50 45

Dr Matthias Holzhey, responsable du Swiss Real Estate Investments, Chief Investment Office WM
Tél. +41-44-234 71 25

Le rapport UBS Swiss Real Estate Bubble Index est disponible sur Internet sous le lien suivant: www.ubs.com/swissrealestatebubbleindex-fr.

La prochaine date de publication de l'UBS Swiss Real Estate Bubble Index est le 4 mai 2016.

www.ubs.com