Communiqués de presse

Hausse marquée de l'Indice des bulles immobilières

Zurich/Bâle Media Releases Switzerland

   

L'UBS Swiss Real Estate Bubble Index a nettement progressé au 2e trimestre 2015 et s'établit actuellement à 1,37 point d'indice. Les prix de l'immobilier résidentiel et les hypothèques souscrites par les ménages ont affiché une croissance exceptionnelle au regard de la faiblesse de la conjoncture. Le marché de l'immobilier résidentiel continue de suivre les traces de l'immobilier de rapport, qui reste en plein boom.

Zurich/Bâle, 4 août 2015 – Au 2e trimestre 2015, l'UBS Swiss Real Estate Bubble Index s'établit à 1,37 point. Il progresse ainsi, toujours dans la zone de risque, de 0,10 point par rapport au trimestre précédent, ce qui représente la plus forte hausse depuis le 4e trimestre 2012. Les volumes d'hypothèques des ménages ont progressé d'environ 3,5% en glissement annuel, tandis que l'immobilier résidentiel a renchéri de tout juste 2% en valeur nominale. En comparaison historique, ces chiffres peuvent paraître modestes, mais ils sont relativement élevés au vu de la performance économique atone et de la chute des prix à la consommation. Simultanément, la tendance à l'aplatissement de la dynamique des prix et de l'endettement, qui durait depuis début 2014, s'est interrompue au cours du semestre écoulé.

Le rapport entre le prix d'achat et le loyer a lui aussi légèrement augmenté au trimestre dernier. En effet, à la différence des prix des appartements en PPE, les loyers sont restés stables. A noter: l'évolution remarquable des loyers dans les nouvelles constructions, en recul de 3% par rapport à l'année dernière. Même si les loyers plus avantageux pèsent sur le rendement des investissements immobiliers, dans un environnement de taux d'intérêt négatifs et de difficulté à trouver des placements, le marché de l'immobilier résidentiel évolue dans le sillage de celui des immeubles de rapport qui tend à la surchauffe. Les demandes de crédit pour les appartements destinés à la location se sont ainsi maintenues à des sommets historiques au 2e trimestre 2015.

La hausse de l'indice confirme que la fin de l'alerte n'est pas pour bientôt sur le marché de l'immobilier résidentiel. D'une part, la demande des ménages pour posséder leur propre toit demeure très élevée en raison des taux hypothécaires favorables et, d'autre part, la demande en immobilier de la part des investisseurs pèse également lourd sur le marché de la propriété. On peut toutefois s'attendre à ce que les prix de l'immobilier résidentiel recommencent à baisser au deuxième semestre 2015, de concert avec la conjoncture.

La hausse de l'Indice des bulles immobilières fait évoluer la carte des risques. La région de Lucerne entre dans la catégorie des zones à risque, car les déséquilibres s'y sont accrus. Avec la région de Schwytz intérieur, c'est à Lucerne que la croissance des prix est la plus forte. Le canton d'Appenzell Rhodes–Intérieures, où les prix ont progressé de presque 70% au cours des dix dernières années, fait désormais partie des régions sous monitoring.

UBS Swiss Real Estate Bubble Index – 2e trimestre 2015


Sélection des régions à risques et des régions sous monitoring
Notre sélection de régions à risques est liée au niveau de l'UBS Swiss Real Estate Bubble Index. Elle repose sur une méthode à plusieurs niveaux qui s'appuie sur des données régionales de population et de prix immobiliers.

Carte des régions à risques – 2e trimestre 2015

UBS Switzerland AG



Contacts

Claudio Saputelli, responsable du CIO WM Swiss & Global Real Estate
Tél. +41-79-513 50 45

Dr Matthias Holzhey, économiste au CIO WM Swiss & Global Real Estate
Tél. +41-44-234 71 25

Le rapport UBS Swiss Real Estate Bubble Index est disponible sur Internet sous le lien suivant: www.ubs.com/swissrealestatebubbleindex-fr.

La prochaine date de publication de l'UBS Swiss Real Estate Bubble Index est le 4 novembre 2015.

www.ubs.com