Communiqués de presse

L'indice des bulles immobilières reste stable malgré une demande d’investissements élevée

Zurich / Bâle Media Releases Switzerland

Au 4e trimestre 2014, l'UBS Swiss Real Estate Bubble Index n’a quasiment pas évolué et se situe à 1,28 point d’indice. Mais la pénurie accrue de possibilités de placements a fait nettement grimper la demande d’investissements immobiliers. Toutefois, la légère amélioration des fondamentaux et le ralentissement de la croissance des hypothèques freinent l’indice des bulles immobilières.

Zurich/Bâle, 3 février 2015 – L’UBS Swiss Real Estate Bubble Index n’a quasiment pas évolué: au 4e trimestre 2014, il s’établit à 1,28 point, dans la zone «risque». La diminution par rapport au trimestre précédent n’est que de 0,01 point. La tendance baissière des prix de la propriété (1,2% par rapport à l’année précédente) et le fléchissement continu de la croissance de l’encours des hypothèques (3,3% par rapport à l’année précédente) reflètent l’apaisement du marché des logements en propriété.

On observe malgré tout une augmentation de la demande d’investissements pour ces types de logements. Ainsi, le nombre de demandes de crédits hypothécaires enregistrées par UBS pour des objets non destinés à un usage personnel direct a nettement augmenté et a atteint un record.

Les intérêts émettent des signaux contradictoires

En Suisse, il faut s'attendre à ce que les intérêts négatifs et la chute des prix à la consommation appartiennent, pour un certain temps, à la réalité. La persistance de taux d'intérêts hypothécaires bas rend l’achat d’un logement toujours intéressant et, compte tenu des intérêts négatifs, l’achat d’une propriété en vue d’une location va lui aussi gagner en attractivité.

En effet, du fait du manque de possibilités de placements, ces types d’achats spéculatifs restent l’une des rares alternatives pour obtenir des rendements positifs sur le marché suisse. En parallèle, la valeur réelle de la charge de la dette augmente en raison de l’inflation négative. Les taux d’intérêts négatifs sur les placements suisses sûrs devraient également inciter à rembourser des hypothèques existantes, ce qui devrait freiner la croissance de l’endettement des ménages privés.

Planification plus difficile des investissements immobiliers

Au final, les intérêts négatifs ne devraient pas creuser de manière significative les déséquilibres sur le marché suisse du logement en propriété. Néanmoins, on peut tabler cette année sur une légère décroissance des prix. La plus grande incertitude réside dans l’évolution de l’économie: en cas de tendance à la récession de l’économie nationale et de forte hausse du chômage, une correction de la surévaluation actuelle pourrait survenir. Il est possible que les faibles taux d'intérêts offrent encore un délai de grâce. L’abandon du taux plancher par la Banque nationale suisse a néanmoins montré sans ménagement à quel point les déséquilibres maintenus artificiellement pouvaient disparaître soudainement.

UBS Swiss Real Estate Bubble Index – 4e trimestre 2014

Sélection des régions à risques et des régions sous monitoring

Notre sélection de régions à risques est liée au niveau de l'UBS Swiss Real Estate Bubble Index. Elle repose sur une méthode à plusieurs niveaux qui s'appuie sur des données régionales de population et de prix immobiliers.

Carte des régions à risques – 4e trimestre 2014

UBS AG

 

Contacts

Claudio Saputelli, responsable du CIO WM Swiss & Global Real Estate
Tél. +41-79-513 50 45

Dr Matthias Holzhey, économiste au CIO WM Swiss & Global Real Estate
Tél. +41-44-234 71 25

Le rapport UBS Swiss Real Estate Bubble Index est disponible sur Internet sous le lien suivant: www.ubs.com/swissrealestatebubbleindex-fr.

La prochaine date de publication de l'UBS Swiss Real Estate Bubble Index est le 5 mai 2015.

www.ubs.com