Communiqués de presse

Résultat d'UBS au troisième trimestre 2014

Zurich/Bâle Price Sensitive Information Quarterly Results

  

UBS enregistre un résultat net revenant aux actionnaires de 762 millions de CHF au troisième trimestre

Bénéfice corrigé1 avant impôts des activités de gestion de fortune combinées de plus d’1 milliard de CHF
Afflux net d’argent frais de 14,4 milliards de CHF pour les activités de gestion de fortune
Bénéfice sous-jacent1 avant impôts de 1,7 milliard de CHF
Charges nettes pour litiges, questions réglementaires et similaires de 1,8 milliard de CHF
Crédit d’impôts net de 1,3 milliard de CHF reflétant la réévaluation annuelle des impôts différés actifs
Ratio CET1 selon l’application intégrale de Bâle III pour les banques suisses d’importance systémique (Swiss SRB) augmenté à 13,7%

Zurich/Bâle, 28 octobre 2014 – Au troisième trimestre 2014, UBS a dégagé un solide bénéfice sous-jacent1 avant impôts de 1,7 milliard de CHF, ce qui démontre sa capacité bénéficiaire fondamentale. Sur la base des données publiées, UBS a enregistré un résultat net revenant aux actionnaires de 762 millions de CHF et une perte avant impôts de 554 millions de CHF. Le résultat inclut un crédit d’impôts net de 1,3 milliard de CHF reflétant la réévaluation annuelle des impôts différés actifs et des charges nettes de 1,8 milliard de CHF liées à des provisions pour litiges, questions réglementaires et similaires. UBS enregistre le ratio des fonds propres de catégorie 1 (CET1) le plus élevé parmi ses pairs et devance les exigences réglementaires actuelles en matière de capital.

Toutes les divisions et régions ont dégagé des résultats sous-jacents1 solides en dépit de la faiblesse saisonnière. Les unités de gestion de fortune ont enregistré un afflux combiné d’argent frais se montant à 14,4 milliards de CHF et, si l’on exclut les flux en rapport avec les placements monétaires, l'afflux net d’argent frais vers Global Asset Management a atteint 3,8 milliards de CHF. Le résultat avant impôts corrigé1 de l'ensemble des activités de gestion de fortune a dépassé 1 milliard de CHF. Wealth Management a enregistré son meilleur résultat trimestriel avant impôts corrigé1 depuis le deuxième trimestre 2009. Wealth Management Americas a obtenu des résultats récurrents record, et Retail & Corporate a dégagé son meilleur résultat trimestriel avant impôts corrigé1 en quatre ans. Global Asset Management a dégagé son meilleur bénéfice avant impôts corrigé1 en six trimestres. L'Investment Bank a enregistré ses meilleurs revenus corrigés1 de troisième trimestre depuis 2010, avec Corporate Client Solutions et Equities montrant une croissance robuste par rapport au troisième trimestre 2013.

Chiffres clés du Groupe

  • Bénéfice sous-jacent1 avant impôts de 1,7 milliard de CHF
  • Résultat net revenant aux actionnaires d’UBS de 762 millions de CHF; bénéfice dilué par action de 0.20 CHF
  • Ratio CET1 Swiss SRB selon l’application intégrale de Bâle III à 13,7%
  • Ratio de levier Swiss SRB selon l’application intégrale de Bâle III à 4,2%

Chiffres clés des divisions

  • Wealth Management: bénéfice corrigé1 avant impôts en hausse à 767 millions de CHF, soit le bénéfice corrigé1 avant impôts trimestriel le plus élevé depuis le deuxième trimestre 2009; afflux net d’argent frais demeuré solide à 9,8 milliards de CHF et positif dans toutes les régions; marge brute sur les actifs investis en hausse de 2 points de base à 86 points de base; ratio charges / produits corrigé1 en nette amélioration et dans la fourchette cible
  • Wealth Management Americas: bénéfice corrigé1 avant impôts en hausse à 267 millions d’USD sur des revenus record et une productivité record des conseillers financiers; progression significative de l’afflux net d’argent frais à 4,9 milliards d’USD; ratio charges / produits corrigé1 et marge brute sur les actifs investis maintenus tous deux dans les fourchettes cibles
  • Retail & Corporate: bénéfice corrigé1 avant impôts en hausse à 446 millions de CHF, soit le bénéfice trimestriel le plus solide depuis quatre ans; marge d’intérêt nette; taux de croissance annualisé du volume net des affaires de détail et ratio charges / produits corrigé1 tous dans les fourchettes cibles
  • Global Asset Management: bénéfice corrigé1 avant impôts de 151 millions de CHF, le plus élevé en six trimestres; afflux net d’argent frais de 3,8 milliards de CHF hors flux des marchés monétaires; ratio charges / produits corrigé1 amélioré et maintenu dans la fourchette cible
  • Investment Bank: bénéfice sous-jacent1 avant impôts de 494 millions de CHF; meilleurs revenus corrigés1 de troisième trimestre dans les actions depuis 2010; le secteur d'activité a continué à opérer dans le cadre de ses limites pour les actifs financés et les actifs pondérés en fonction du risque (RWA); sur une base sous-jacente1, efficacité globale améliorée avec un ratio charges / produits de 75,2% et un rendement annualisé sur fonds propres attribués de 26,7%.

Commentant les résultats d’UBS au troisième trimestre, Sergio P. Ermotti, Group Chief Executive Officer, a déclaré: «Je suis très satisfait de notre performance sous-jacente pour ce trimestre, laquelle démontre encore une fois la solidité de notre établissement. Dans le même temps, nous continuons à faire face activement aux questions relatives aux litiges et réglementaires. Trois ans après l’introduction de notre stratégie, notre entreprise est beaucoup plus solide, sa capacité bénéficiaire est bien supérieure, et notre position absolue et relative en matière de base de fonds propres parle d'elle-même. Cela nous donne pleinement confiance en notre capacité de réaliser notre politique de retour sur capital. »

Groupe: vue d'ensemble

Au troisième trimestre 2014, la firme a dégagé un résultat net attribuable aux actionnaires d’UBS de 762 millions de CHF, soit un résultat dilué par action de 0.20 CHF. Ce résultat comprend des charges nettes de 1 836 millions de CHF en rapport avec des provisions pour litiges, questions réglementaires et similaires et un crédit net d'impôts de 1 317 millions de CHF. UBS a enregistré un résultat sous-jacent1 solide avant impôts de 1 653 millions de CHF, ce qui démontre la capacité bénéficiaire fondamentale de l'entreprise. Au troisième trimestre, UBS a conservé sa position de leader du secteur en termes de fonds propres. Le ratio des fonds propres de catégorie 1 (CET1) selon l’application intégrale de Bâle III a augmenté à 13,7% alors que la firme a continué à réduire ses actifs pondérés en fonction du risque (RWA), notamment dans le cadre du risque opérationnel et malgré les vents contraires en provenance du marché des changes, d’une volatilité accrue et des effets des provisions pour litiges sur la rentabilité. Le ratio de levier Swiss SRB selon l’application intégrale a été de 4,2% et la firme a maintenu une position de liquidités robuste et une assise financière solide. Comme conséquence de la position de capital solide et de la capacité bénéficiaire d'UBS, la firme a confiance en sa capacité à réaliser sa politique de retour sur capital.

Si l’on se penche sur les résultats des activités d'UBS au troisième trimestre, Wealth Management a dégagé un résultat corrigé1avant impôts de 767 millions de CHF, en hausse de 374 millions de CHF par rapport au trimestre précédent. Ce résultat reflète des charges plus faibles liées à des provisions pour litiges, questions réglementaires et similaires ainsi qu'un produit d’exploitation en hausse, principalement en raison d’une augmentation des revenus récurrents de prestations de services et des résultats des opérations d’intérêts. La marge brute sur les actifs investis a progressé de 2 points de base à 86 points de base par rapport au trimestre précédent. L’afflux net d’argent frais est resté soutenu à 9,8 milliards de CHF, contre 10,7 milliards de CHF précédemment, avec des contributions positives en provenance de toutes les régions et notamment de la zone Asie-Pacifique. Le taux de croissance annualisé de l'afflux net d’argent frais du secteur d'activité est demeuré à l’intérieur de la fourchette cible et le ratio charges / produits corrigé1 s’est fortement amélioré, s’établissant à l’intérieur de la fourchette cible actuelle.

Wealth Management Americas a de nouveau dégagé une performance solide avec un résultat corrigé1avant impôts de 267 millions d’USD, une hausse de 21 millions d’USD sur des revenus record et une productivité record des conseillers financiers. Les revenus récurrents provenant des prestations de services et des opérations d’intérêts ont augmenté au cours du trimestre. Cela a plus que compensé la réduction des revenus issus des transactions reflétant le reflux saisonnier habituel des niveaux d’activité de la clientèle. L'afflux net d’argent frais a sensiblement augmenté à 4,9 milliards d’USD contre des sorties de 2,5 milliards d’USD le trimestre précédent, reflétant un afflux net provenant de conseillers financiers employés par UBS depuis plus d'un an par rapport aux sorties nettes du trimestre précédent. Le taux de croissance annualisé de l'afflux net d’argent frais du secteur d'activité s'est situé légèrement sous la fourchette cible. Tant le ratio charges / produits corrigé1 que la marge brute sur les actifs investis sont demeurés à l’intérieur de leurs fourchettes cibles respectives.

Le résultat avant impôts corrigé1 des activités de Retail & Corporate a augmenté de 79 millions de CHF à 446 millions de CHF, reflétant des charges plus faibles liées à des provisions pour litiges, questions réglementaires et similaires conjuguées à un accroissement du résultat net des opérations d’intérêts et des revenus issus des transactions. Ce résultat a été en partie contrebalancé par une hausse des correctifs de valeur pour risque de crédit au cours du trimestre. La marge d'intérêts nette, le taux de croissance annualisé du volume net des affaires de détail et le ratio charges / produits corrigé1 se sont tous situés à l’intérieur des fourchettes cibles.

Global Asset Management a enregistré un résultat corrigé1avant impôts de 151 millions de CHF, en hausse de 44 millions de CHF sur un trimestre, qui comprend des charges au titre de provisions pour litiges, questions réglementaires et similaires. Les commissions de gestion nettes ont augmenté, notamment dans les investissements traditionnels ainsi que dans l’immobilier au niveau international. Les commissions de performance ont diminué, notamment dans les affaires d'O’Connor et A&Q, mais cela a été en partie contrebalancé par une augmentation dans les investissements traditionnels et l’immobilier international. Le ratio charges / produits corrigé1 de la division s’est amélioré et se situe à l’intérieur de la fourchette cible. La marge brute sur les actifs investis est alignée sur celle du trimestre précédent et légèrement inférieure à la fourchette cible. L'afflux net d’argent frais hors flux du marché monétaire s'est élevé à 3,8 milliards de CHF contre un très solide chiffre de 11,6 milliards de CHF le trimestre précédent. Le taux de croissance annualisé de l'afflux net d’argent frais s'est établi légèrement sous la fourchette cible.

Investment Bank a dégagé un résultat sous-jacent1 avant impôts de 494 millions de CHF, performance solide réalisée au cours de la période estivale traditionnellement calme. Ce résultat reflète de plus faibles revenus dans Corporate Client Solutions, principalement en raison de niveaux d’activité réduits sur les marchés des capitaux, alors que les revenus d'Investor Client Services sont demeurés stables en comparaison avec le trimestre précédent. Les charges d’exploitation sous-jacentes1 ont été plus faibles qu'au trimestre précédent. L'Investment Bank a réalisé ses meilleurs revenus corrigés1 de troisième trimestre dans le secteur des actions depuis 2010, largement en raison d’une augmentation des revenus dans les dérivés et les services de financement. Une hausse de la volatilité sur le marché des changes vers la fin du trimestre a eu une incidence favorable sur les revenus. Corporate Client Solutions a dégagé une solide performance en glissement annuel. Sur une base sous-jacente1, l'Investment Bank a amélioré son efficacité globale avec un ratio charges / produits de 75,2% et un rendement annualisé sur fonds propres attribués sous-jacent1 pour le troisième trimestre de 26,7%. Les résultats publiés ont été affectés par 1 687 millions de CHF de charges pour provisions pour litiges, questions réglementaires et similaires, et sont descendus sous la fourchette cible pour le rendement corrigé1 avant impôts annualisé sur fonds propres attribués. Ils se sont élevés au-dessus de la fourchette cible pour le ratio charges / produits corrigé1.

Corporate Center – Core Functions a enregistré une perte avant impôts de 190 millions de CHF. La perte avant impôts au Corporate Center – Non-core and Legacy Portfolio a été de 603 millions de CHF. Le produit d’exploitation a reculé, reflétant une perte nette de 252 millions de CHF en rapport avec l'incorporation des corrections de valeur de financement dans la détermination de la juste valeur de dérivés sans couverture ou avec une couverture partielle. UBS a continué à réduire ses expositions bien en avance par rapport à ses plans, avec des actifs pondérés en fonction du risque selon l’application intégrale (RWA) ayant fléchi de 10 milliards de CHF à 42 milliards de CHF, et les actifs figurant au bilan qui ont reculé de 9 milliards de CHF. UBS prévoit de progresser encore dans la clôture des positions restantes Non-core and Legacy.

Résultat par division et Corporate Center

Perspectives – Au début du quatrième trimestre 2014, bon nombre des défis sous-jacents et des problèmes géopolitiques que nous avions soulignés précédemment subsistent et se sont intensifiés dans certains cas. Un certain nombre de nouvelles inquiétudes sont apparues, incluant la crainte de risques liés au virus Ebola. Etant donné les perspectives mitigées de la croissance mondiale, l’absence de solutions crédibles et durables à des problèmes toujours non résolus en Europe, les problèmes persistants de politique monétaire et budgétaire aux Etats-Unis et l’instabilité géopolitique croissante, il est peu probable que les conditions actuelles du marché se redressent. En dépit de ces défis permanents, UBS continuera à mettre en œuvre sa stratégie afin d’assurer la réussite à long terme de l'institut et à fournir des rendements durables à ses actionnaires.

Orientation concernant les coûts d'exploitation

Du fait de notre processus de budgétisation et de planification "clean slate" ainsi que des plans plus détaillés que nous avons développés pour atteindre notre objectif de réduction nette de coûts de 2,1 milliards de CHF, nous avons actualisé notre orientation concernant les coûts de restructuration pour 2014 et 2015 et étendu son horizon pour inclure 2016 et 2017. Nous estimons maintenant les coûts de restructuration à approximativement 700 millions de CHF pour 2014 et 1,4 milliard de CHF pour 2015. Pour 2016, l'estimation des coûts de restructuration se monte à 900 millions de CHF et 400 millions de CHF pour 2017. De plus, nous estimons que nous encourrons approximativement 100 millions de CHF additionnels par an de 2015 à 2017 pour atteindre les réductions de coûts planifiées.

Compte tenu du climat actuel en matière de règlementation et de politique affectant les institutions financières et parce que nous continuons à être exposés à un nombre significatif de requêtes et de questions règlementaires, nous nous attendons à ce que les charges associées à des litiges, questions réglementaires et similaires demeurent à des niveaux élevés au cours de 2014. A l'heure actuelle, nous pensons que le secteur continue à opérer dans un environnement dans lequel les charges associées à des litiges, questions réglementaires et similaires demeureront à des niveaux élevés dans un avenir proche.

Le rapport financier du troisième trimestre 2014, la lettre aux actionnaires et la présentation des résultats seront disponibles à partir du mardi 28 octobre 2014, à 06h45 (HEC) à l’adresse www.ubs.com/investors.

La présentation des résultats du troisième trimestre 2014 d’UBS aura lieu le mardi 28 octobre 2014 avec Sergio P. Ermotti, Group Chief Executive Officer, Tom Naratil, Group Chief Financial Officer et Group Chief Operating Officer, Caroline Stewart, Global Head of Investor Relations, et Hubertus Kuelps, Group Head of Communications & Branding.

Heure
09h00 (HEC)
08h00 (GMT)
04h00 (HAE US)

Webcast audio
La présentation peut être suivie en direct à l’adresse www.ubs.com/quarterlyreporting, avec diaporama simultané.

Une rediffusion audio de la présentation des résultats sera disponible à l’adresse www.ubs.com/investors sous "Investor Relations".

UBS SA


Contacts investisseurs
Suisse: +41-44-234 41 00

Contacts médias
Suisse: +41-44-234 85 00
Royaume-Uni: +44-207-567 47 14
Amériques: +1-212-882 58 57
Asie Pacifique: +852-297-1 82 00

www.ubs.com