Communiqués de presse


UBS Outlook Suisse: le site d'implantation économique dans le contexte des initiatives et réglementations à venir

Zurich/Bâle | | Media Releases Switzerland

 

Différentes initiatives populaires visent en partie à imposer d'importantes restrictions à l'ordre économique suisse. Dans sa dernière édition d'UBS Outlook Suisse, UBS passe en revue les initiatives populaires économiques qui passeront en votation dans les prochaines années.

Zurich/Bâle, 3 juillet 2013 – Dans les prochaines années, la Suisse va lancer des votations dans des domaines centraux comme le marché de l’emploi, la politique d’immigration ou la fiscalité, qui vont jouer un rôle décisif dans la politique économique.  Dans l'UBS Outlook Suisse, nos économistes analysent les conséquences potentielles de ces projets politiques qui pourraient nuire aux conditions cadres historiquement avantageuses de la Suisse. «Les Suisses décideront dans les prochains mois aux urnes si la Suisse restera un site économique attractif pour les PME et les grandes entreprises. L'enjeu est la marge de manœuvre des entreprises et par là même la croissance et la prospérité à moyen et long termes», a déclaré Lukas Gähwiler, CEO UBS Suisse, à l'occasion d'une conférence de presse à Zurich.

Etant donné la conjoncture actuelle, UBS table sur une croissance économique de 0,9% pour cette année et de 1,3% pour l'année prochaine. Ainsi, les prévisions d'UBS sont légèrement inférieures à celles de la majorité des autres instituts de recherche conjoncturelle. Les raisons: l'évaluation un peu plus pessimiste de la conjoncture européenne et la légère détérioration de la marche des affaires observée ces derniers mois dans le secteur tertiaire. En outre, aucun redressement durable n'est prévu pour les entreprises industrielles. La récession européenne, la force du franc et la forte immigration provoquent actuellement un changement structurel accéléré qui transforme le pays industrialisé, orienté vers les exportations, en un pays prestataire de services et orienté vers la consommation.

UBS ne table pas sur un resserrement de la politique monétaire de la Banque nationale suisse (BNS) pour le moment. On devrait observer une première hausse des taux par la BNS au plus tôt fin 2015. Malgré la politique monétaire expansionniste, il n'existe pour le moment aucun risque immédiat d'inflation. UBS table pour cette année sur un taux d'inflation moyen de -0,3%.

Hormis les analyses des marchés immobiliers et financiers, vous trouverez dans le supplément à UBS Outlook Suisse une évaluation des marchés boursiers et obligataires en Suisse établie par les analystes d'UBS.

Pour le développement des prévisions conjoncturelles de UBS CIO WM Research, les économistes de UBS CIO WM Research ont travaillé conjointement avec des économistes employés par UBS Investment Research. Les prévisions et estimations sont valables uniquement à la date de la présente publication et sont susceptibles d’évoluer sans préavis.

UBS SA

Contacts

Daniel Kalt, UBS économiste en chef Suisse
Tél. +41 44 234 25 60, daniel.kalt@ubs.com

Caesar Lack, UBS CIO Wealth Management Research
Tél. +41 44 234 44 13, caesar.lack@ubs.com

Sibille Duss, UBS CIO Wealth Management Research
Tél. +41 44 235 69 54, sibille.duss@ubs.com

Stefan R. Meyer, UBS CIO Wealth Management Research
Tél. +41 44 235 38 26, stefan-r.meyer@ubs.com

UBS Outlook Suisse: www.ubs.com/research

Publications et prévisions d'UBS pour la Suisse: www.ubs.com/economicresearch / www.ubs.com/wmr-swiss-research

www.ubs.com