UBS News Alert

Résultat d'UBS au troisième trimestre 2015

Zurich/Bâle Price Sensitive Information Quarterly Results

      

Résultat net d’UBS de 2,1 milliards de CHF au troisième trimestre 

Résultat net attribuable aux actionnaires de 2,1 milliards de CHF, résultat dilué par action de 0.54 CHF

Bénéfice corrigé1 avant impôts de 1,0 milliard de CHF

Ratio Swiss SRB des fonds propres de base de catégorie 1 (CET1) selon l’application intégrale de Bâle III de 14,3%

Ratio de levier Swiss SRB selon une application intégrale en hausse de 30 points de base, à 5,0%, dont part CET1 de 3,3%

Rendement corrigé des actifs corporels (RoTE) de 14,5% depuis le début de l'année, devrait dépasser l'objectif pour l'année 20152

UBS nommée chef de file de son secteur dans les Dow Jones Sustainability Indices

Zurich, 3 novembre 2015 – UBS a réalisé un solide bénéfice corrigé1 avant impôts de 979 millions de CHF au troisième trimestre dans un contexte économique très difficile. Le résultat net attribuable aux actionnaires d’UBS Group SA s’est élevé à 2068 millions de CHF, avec un résultat dilué par action de 0.54 CHF. Au troisième trimestre, UBS a enregistré un crédit d’impôts net de 1295 millions de CHF essentiellement dû à une revalorisation nette à la hausse de nos actifs d’impôts différés, ainsi que des charges nettes pour litiges, questions réglementaires et similaires de 592 millions de CHF et des charges de restructuration de 298 millions de CHF. 


«Je suis satisfait de ce trimestre. Nous sommes restés proches de nos clients dans un environnement très difficile. Une mise en œuvre rigoureuse de notre stratégie et un modèle d’affaires diversifié nous ont permis de dégager de solides rendements pour nos actionnaires tout en continuant à investir dans notre futur.»

Sergio P. Ermotti, Group Chief Executive Officer


Chiffres clés des divisions

  • Wealth Management a enregistré un bénéfice corrigé1 avant impôts de 698 millions de CHF et un afflux net d’argent frais corrigé de 3,5 milliards de CHF, hors effets du programme d’optimisation du bilan et du capital d’UBS. Les revenus récurrents ont bénéficié de la hausse des ventes de mandats et de l’effet durable des initiatives tarifaires.
  • Wealth Management Americas a publié un bénéfice corrigé1 avant impôts de 287 millions d’USD, les revenus nets récurrents provenant de prestations de services et le résultat net des opérations d’intérêt s’inscrivant à un niveau record. La productivité par conseiller en termes de revenu et d’actifs investis s’est inscrite dans le peloton de tête du secteur. L’afflux net d’argent frais a affiché un solde positif de 0,5 milliard d’USD.
  • Retail & Corporate a enregistré ses meilleurs résultats pour les neuf premiers mois de l’année, avec un bénéfice corrigé1 avant impôts de 428 millions de CHF pour le troisième trimestre, une solide croissance nette du volume de nouvelles affaires pour la clientèle de détail et un nouveau record en ce qui concerne le solde net de nouveaux comptes pour la clientèle de détail.
  • Asset Management a enregistré un bénéfice corrigé1 avant impôts de 137 millions de CHF. Hors flux des marchés monétaires, les sorties nettes d’argent frais se sont établies à 7,6 milliards de CHF sous l’effet d’un fort besoin de liquidité des clients.
  • Investment Bank a dégagé un bénéfice corrigé1 avant impôts de 614 millions de CHF avec une solide performance dans les actions et les devises, les taux et les crédits comparé au même trimestre de l’année précédente. L’activité a maintenu sa discipline stricte en matière de profil de risque et de limites de ressources.

Résultat par division et Corporate Center 

Troisième trimestre 2015: vue d'ensemble des performances des divisions et du Corporate Center

Un examen plus détaillé de la performance de nos activités révèle que Wealth Management a réalisé un solide bénéfice corrigé1 avant impôts de 698 millions de CHF dans un contexte de forte volatilité des marchés, de désendettement marqué en Asie et de niveaux d’activité très faibles de la clientèle. Le résultat des opérations d’intérêts a augmenté du fait de la hausse des revenus issus des prêts et de dépôts. Malgré une baisse des actifs investis moyens, les revenus récurrents provenant de prestations de services n’ont que peu diminué, partiellement compensés par la hausse des ventes de mandats de 70 points de base à 27% des actifs investis et par l’effet durable des initiatives tarifaires. Les revenus issus des transactions ont reculé essentiellement en Asie-Pacifique et en Europe, reflétant surtout l’activité réduite de la clientèle en réaction à la volatilité des marchés. L’afflux net d’argent frais corrigé pour les sorties provenant du programme d’optimisation du bilan et du capital s’est élevé à 3,5 milliards de CHF, avec des afflux provenant de toutes les régions.

Wealth Management Americas a dégagé un solide résultat avec un bénéfice corrigé1 avant impôts de 287 millions d’USD, en hausse de 24% par rapport au trimestre précédent. Le produit d’exploitation global est resté largement inchangé et la productivité par conseiller en termes de revenu et d’actifs investis s’est inscrite dans le peloton de tête du secteur. Les revenus récurrents ont marqué un nouveau record grâce, d’une part, à la hausse des revenus nets issus de prestations de services due à la progression des commissions de tenue des comptes et, d’autre part, à la croissance du revenu net issu des opérations d’intérêts principalement sous l’effet de l’augmentation du volume des prêts et des dépôts. Les charges d’exploitation ont diminué, principalement suite à la baisse des charges nettes dues aux provisions constituées pour litiges, questions réglementaires et similaires et autres provisions. L’afflux d’argent frais a affiché un solde de 0,5 milliard d’USD.

Retail & Corporate a réalisé ses meilleurs résultats pour les neuf premiers mois de l'année depuis 2010, avec un bénéfice corrigé1 avant impôts de 428 millions de CHF pour le troisième trimestre. Le résultat des opérations d’intérêts issues des prêts et des dépôts a légèrement progressé, de même que les revenus nets récurrents provenant de prestations de services, tandis que les correctifs de valeur pour risques de crédit ont été négligeables ce trimestre. La croissance annualisée nette du volume de nouvelles affaires pour la clientèle de détail a été bonne à 2,5%, essentiellement portée par le solde net des actifs de nouveaux clients et, en moindre mesure, par un solde net de nouveaux prêts, ceci conformément à sa stratégie de faire croître ses activités de prêts de détail de haute qualité sélectivement et avec modération. Le solde net de nouveaux comptes pour la clientèle de détail a atteint un nouveau record depuis le début de l'année. En progression de 35% en rythme annuel, il consolide notre position de première banque sur notre marché domestique.

Asset Management a enregistré un bénéfice corrigé1 avant impôts de 137 millions de CHF. Les commissions de gestion ont augmenté, essentiellement dans les investissements traditionnels et dans l’immobilier international. Les commissions de performance ont elles aussi augmenté, principalement dans l’immobilier international. Hors flux des marchés monétaires, les sorties nettes d’argent frais se sont établies à 7,6 milliards de CHF, provenant principalement de produits passifs à plus faible marge, sous l’effet des besoins de liquidité des clients.

Investment Bank a affiché une très solide performance avec un bénéfice corrigé1 avant impôts de 614 millions de CHF. Malgré un marché difficile, les revenus se sont inscrits en hausse de 6% en glissement annuel. Comparé à l’année précédente, Investor Client Services s’est bien tenu avec une hausse des revenus dans les actions et les devises, les taux et les crédits. Les coûts ont été bien maîtrisés, avec une baisse des dépenses par rapport au trimestre précédent et à l’année précédente. Le rendement annualisé corrigé1 sur fonds propres attribués s’est inscrit à 33,6% au troisième trimestre.

Corporate Center – Services a enregistré une perte avant impôts de 257 millions de CHF. Corporate Center – Group Asset and Liability Management a enregistré une perte avant impôts de 111 millions de CHF. Corporate Center – Non-core and Legacy Portfolio a affiché une perte avant impôts de 818 millions de CHF, sous l’effet de charges nettes supplémentaires dues à des charges pour provisions pour litiges, questions réglementaires et similaires, tout en réussissant à réduire encore davantage le dénominateur du ratio de levier Swiss SRB de 12 milliards de CHF pour le porter à 59 milliards de CHF.

Capital et coûts

UBS reste la grande banque internationale la mieux capitalisée, avec un ratio Swiss SRB de fonds propres de base de catégorie 1 (CET1) selon l’application intégrale de Bâle III de 14,3% au 30 septembre 2015, supérieur à l'objectif de la banque d’au moins 13%. Le ratio de levier Swiss SRB sur une base d’application intégrale d'UBS a augmenté à 5,0%. Au troisième trimestre, la banque a émis 1,5 milliard de CHF d'instruments de fonds propres additionnels de catégorie 1 (AT1) à haut niveau d'activation sans date d'échéance (high-trigger additional tier 1 (AT1) perpetual capital notes). Au cours de ce trimestre, UBS a également achevé sa première émission de créances non garanties de premier rang qui contribuera à sa capacité totale d’absorption des pertes (total loss-absorbing capacity - TLAC), en plaçant avec succès 4,2 milliards de CHF de produits de premier rang non garantis, anticipant ainsi des développements réglementaires internationaux dont la révision du cadre suisse en matière de «too big to fail».

La banque maintient son de réduction des coûts de 2,1 milliards de CHF et a bien progressé au troisième trimestre, tout en continuant à supporter d’importants coûts réglementaires. L’amélioration de l’efficience permet à UBS de poursuivre ses investissements dans les technologies, la conformité et le contrôle des risques, tout en mettant en place une structure de coûts favorisant la croissance à long terme, en particulier en Asie et en Amérique.

Changements aux objectifs de performance annuels du Groupe

A la lumière des prévisions d'évolution actuelles et futures des conditions macroéconomiques et de l’annonce de la proposition d’une nouvelle réglementation «too big too fail», UBS a revu certains objectifs de performance externes et certaines attentes relatives au Groupe et aux divisions pour 2016 et les années suivantes. La vue d'ensemble ci-dessous montre les objectifs de performance annuels et les attentes amendés. Ces objectifs de performance excluent, dans la mesure applicable, des éléments que le Directoire ne considère pas comme représentatifs de la performance sous-jacente des activités d'UBS, tels que des charges de restructuration et des gains ou pertes sur la vente d’activités ou de biens immobiliers. Les objectifs de performance supposent des taux de change constants sauf mention contraire.

Les objectifs de performance et les prévisions ci-dessous ont été revus:

  • L’objectif du ratio charges/produits du Groupe demeure à 60–70%, avec des attentes sur le court à moyen terme de 65–75%.
  • UBS prévoit atteindre un rendement des actifs corporels corrigé (RoTE) pour 2016 approximativement du même ordre de grandeur qu’en 2015, un RoTE corrigé d’environ 15% pour 2017 et cible un RoTE corrigé supérieur à 15% à partir de 2018.
  • Les actifs pondérés en fonction du risque (RWA) du Groupe devraient avoisiner les 250 milliards de CHF sur le court à moyen terme, principalement en raison de l'inflation réglementaire.
  • Le dénominateur du ratio de levier selon BRI Bâle III (DRL) du Groupe devrait avoisiner les 950 milliards de CHF sur le court à moyen terme.
  • Pour Investment Bank, la limite RWA a été remplacée par un RWA attendu de près de 85 milliards de CHF sur le court à moyen terme.
  • Pour Investment Bank, la limite des actifs financés a été remplacée par une attente pour le dénominateur du ratio de levier selon BRI Bâle III d’environ 325 milliards de CHF sur le court à moyen terme.
  • Investment Bank continuera à ne représenter que 30-35% des DRL et des actifs pondérés en fonction du risque totaux du Groupe.
  • Les objectifs séparés cumulés de réductions de coûts nets spécifiques pour Corporate Center – Services et Corporate Center – Non-core and Legacy Portfolio ont été remplacés par un par un cumul équivalent d'objectifs nets de réduction des coûts de 2,1 milliards de CHF d’ici fin 2017, dont 1,4 milliard de CHF d’ici fin 2015.

Distinctions et réussites

UBS a l’honneur d'avoir été nommée «Outstanding Global Private Bank – Overall» et «Outstanding Global Private Bank – Asia Pacific» par Private Banker International, qui lui a également décerné le prix «Most Innovative Digital Offering». En outre, le magazine The Banker a nommé UBS «Most Innovative Investment Bank for Financial Institutions» lors des Investment Banking Awards 2015. Rester à la pointe de l’innovation et offrir des solutions numériques de tout premier plan à ses clients demeure l’une des principales priorités d’UBS. Dans le cadre de cet effort, la banque a lancé «The UBS Future of Finance Challenge», une compétition pour les entrepreneurs et les start-ups technologiques qui cherchent des idées et des solutions favorisant la transformation de son secteur. UBS a reçu près de 600 candidatures de la part de start-ups dans plus de 50 pays. Les finales régionales se tiendront à Singapour, Londres, New York et Zurich et les trois finalistes de chaque région seront invités à la finale mondiale à Zurich en décembre.

Chez UBS, la performance durable est l’un de nos Principes clés. Au cours du trimestre, les Dow Jones Sustainability Indices (DJSI) ont désigné UBS chef de file de son secteur, ce qui valide le soutien de la banque aux clients et aux communautés dans lesquelles UBS travaille ainsi que son intégration de la performance sociétale et financière. UBS a également adhéré à l’initiative RE100, qui encourage les entreprises les plus influentes dans le monde à utiliser uniquement des énergies renouvelables. La banque s'est engagée à consommer seulement de l’électricité produite à partir de sources renouvelables à compter de 2020. En 2020, cela aura réduit son empreinte carbone de 75% par rapport à 2004. En Suisse, en Allemagne et au Royaume-Uni, l’intégralité de l’électricité qu'elle consomme provient déjà de sources renouvelables. Sur son marché domestique, UBS a augmenté son efficacité énergétique de plus de 30% depuis 2000.

Au cours du troisième trimestre, UBS a lancé sa première campagne internationale de positionnement de marque depuis cinq ans. Cette campagne montre comment UBS travaille avec ses clients pour les aider à réaliser leurs objectifs et leurs ambitions. Son slogan est «Face à certaines questions de la vie, vous n'êtes pas seul. Ensemble nous pouvons trouver une solution.» et reflète la promesse d'UBS d'adopter les objectifs de ses clients et de travailler ensemble pour trouver les meilleures solutions. UBS apportera également son soutien à une exposition itinérante internationale de portraits réalisés par Annie Leibovitz. Intitulée «Women», celle-ci débutera à Londres en janvier 2016 et sera montrée dans dix grandes villes en l’espace de douze mois. Les photographies de l’exposition feront partie de l’UBS Art Collection.

Perspectives – De nombreuses difficultés macroéconomiques sous-jacentes et divers problèmes géopolitiques que nous avons déjà mis en évidence les trimestres précédents subsistent et persisteront sans doute encore à terme. De plus, les récents changements proposés en matière de cadre réglementaire «too big to fail» en Suisse causeront une augmentation substantielle persistante des coûts pour la banque. Nous continuons également à voir des turbulences provenant de taux d'intérêts qui n'ont pas augmenté conformément aux attentes des marchés, des performances négatives des marchés dans certaines classes d'actifs et une performance faible de l'euro par rapport au franc suisse au cours de cette année. Nous mettons en œuvre les mesures annoncées précédemment pour atténuer ces effets tout en avançant vers notre objectif de rendement des actifs corporels sur le court et le moyen terme.

Notre stratégie a eu du succès dans des conditions de marché variées. Nous demeurons déterminés à poursuivre la mise en œuvre rigoureuse de notre stratégie en vue d'assurer le succès à long terme de notre banque et de fournir des rendements durables à nos actionnaires.

Informations complémentaires

Au quatrième trimestre 2015, UBS prévoit de comptabiliser des actifs d’impôt différés (DTA) nets supplémen¬taires de près de 500 millions de CHF suite à la revalorisation à la hausse des DTA de 1513 millions de CHF au troisième trimestre essentiellement liée aux Etats-Unis, afin de refléter l’actualisation des prévisions de bénéfices et l’extension de la période de prévision de bénéfices imposables utilisée pour évaluer ses DTA.

Suite aux efforts en cours pour optimiser la structure juridique de son entité, UBS prévoit que certains gains ou pertes de change précédemment comptabilisés directement dans les fonds propres au travers d’autres revenus globaux seront désormais passés par le compte de résultats à cause de la vente ou la fermeture de filiales d'UBS AG et de succursales. Par conséquent, UBS prévoit actuellement d'enregistrer des pertes de change d’environ 30 millions de CHF au cours du quatrième trimestre et, près de 180 millions de CHF en 2016, bien que les gains et les pertes pourraient être pris en compte sur différentes périodes. Conformément à l’usage pratiqué jusqu’à présent, ces gains et pertes seront traités comme des éléments correcteurs et comptabilisés chez Corporate Center-Group Asset and Liability Management (Group ALM). Le passage des pertes de change par le compte de résultats n’affectera ni les avoirs des actionnaires, ni les capitaux constitués en vertu de la réglementation.

Les rapport financier du troisième trimestre 2015, lettre aux actionnaires et présentation des résultats seront disponibles à partir du mardi 3 novembre à 06h45 (HEC) à l'adresse www.ubs.com/quarterlyreporting.

UBS présentera ses résultats du troisième trimestre 2015 mardi 3 novembre 2015. Les résultats seront communiqués par Sergio P. Ermotti, Group Chief Executive Officer, Tom Naratil, Group Chief Financial Officer et Group Chief Operating Officer, Caroline Stewart, Global Head of Investor Relations, et Hubertus Kuelps, Group Head of Communications & Branding.

Heure 

  • 09:00-11:00 (HEC)
  • 08:00-10:00 (GMT)
  • 03:00-05:00 (HAE US)

Webcast audio

La présentation pour analystes peut être suivie en direct sur www.ubs.com/quarterlyreporting avec diaporama simultané.

Rediffusion webcast

Une rediffusion audio de la présentation des résultats sera disponible sur www.ubs.com/investors plus tard dans la journée.

UBS Group SA et UBS SA

Contacts
Suisse: +41-44-234 85 00
Royaume-Uni: +44-207-567 47 14
Continent américain: +1-212-882 58 57
Asie Pacifique: +852-297-1 82 00

www.ubs.com