Optimisation de la situation financière de Barbara et Thomas Muller.

Fallbeispiel Ehepaar Müller

Les époux Muller sont depuis peu propriétaires d'un bel appartement qu'ils ont acquis pour la somme de 700 000 francs et qui est financé par une hypothèque fixe de 500 000 francs. D'ici leur départ à la retraite, ils auront, par l'amortissement direct, ramené leur hypothèque à 67%. Lors d'un entretien avec leur conseiller UBS, ils ont examiné à la loupe la situation financière qui sera la leur une fois à la retraite. Cette démarche a permis d'identifier une lacune de revenu annuelle de 11 009 francs à ce moment-là pour le couple. L'heure est donc à l'optimisation!

Le conseiller à la clientèle UBS propose à Barbara et Thomas Muller d'amortir davantage leur prêt hypothécaire dans les 15 ans à venir. Cette opération diminuera les charges d'intérêts à la retraite. Pour que la charge financière de leur appartement reste supportable une fois qu'ils seront retraités, l'amortissement hypothécaire supplémentaire requis s'élève à 73 387 francs.

Les époux Muller optent pour l'amortissement indirect du montant manquant via une solution d'épargne au titre de la prévoyance liée 3a. Lorsqu'ils atteindront l'âge de la retraite, ils ramèneront leur hypothèque courante au montant voulu au moyen de ce capital supplémentaire.

 

Evolution du niveau de financement

Situation financière optimisée

 

aujourd'hui

à la retraite

Montant de l'hypothèque

CHF 500 000

CHF 393 280

Charges d'intérêts (taux théorique de 5%)

CHF   25 000

CHF   19 664

Amortissement 

CHF     2 222

 

Frais d'entretien et charges annexes

CHF     7 000

CHF    7 000

Total des frais courants (théorique)

CHF   34 222

CHF  26 664

Revenu brut

CHF 130 000

CHF  80 000

Charge financière (max. 33.33%)

26%

33%

Grâce à l'amortissement supplémentaire de 73 387 francs, la charge financière liée à l'appartement en propriété des époux Muller demeurera supportable à la retraite. Le capital supplémentaire nécessaire peut être épargné dans l'intervalle.