Analyse des frais courants de Barbara et Thomas Muller.

Fallbeispiel Ehepaar Müller

Barbara et Thomas Muller sont depuis peu propriétaires d'un bel appartement qu'ils ont acquis pour la somme de 700 000 francs. Cet appartement est financé par une hypothèque fixe de 500 000 francs au taux de 1,7%. Les époux Muller partiront à la retraite dans quinze ans et s'en réjouissent. Ils savent qu'ils disposeront alors d'un revenu plus modeste et se demandent s'ils pourront encore assumer les charges liées à la propriété de leur logement. 

Les Muller décident donc, afin d'envisager l'avenir avec sérénité, de prendre les devants. Ils s'adressent à leur conseiller UBS pour examiner leur situation financière actuelle et la comparer avec celle qui sera la leur à la retraite. 

 

D'ici leur départ à la retraite, les Muller auront, par l'amortissement, ramené leur hypothèque à 67%. Leurs charges d'intérêts s'en trouveront réduites à la retraite et l'obligation d'amortissement disparaîtra. Il en découlera une diminution de leurs frais courants.

Parallèlement à la diminution de leurs coûts de logement, Barbara et Thomas Muller verront également leur revenu brut baisser lorsqu'ils seront retraités. C'est pourquoi ils vérifient avec leur conseiller à la clientèle UBS si la charge financière liée à leur appartement en propriété restera supportable à ce moment-là.

 

 

Charge financière de l'appartement

 

aujourd'hui

 

à la retraite

Total des frais courants(théorique)

CHF

 34 222

 

CHF

30 333

Revenu brut

CHF

130 000

 

CHF

80 000

Charge financière (max. 33,33%)

 

26%

 

 

38%

Revenu brut manquant

 

 

 

CHF

11 009

L'analyse de la situation fait apparaître une lacune de revenu annuelle de 11 009 francs à la retraite. Les époux Muller sont soulagés d'avoir pu identifier cette lacune à temps avec leur conseiller UBS. Cela leur permettra d'adapter dès aujourd'hui leur budget en conséquence.