À partir de 55 ans

Questions souvent posées sur la prévoyance

Sur la dernière ligne droite avant la retraite, il y a beaucoup de choses à savoir et à prendre en compte réponses et conseils de nos experts.

Mon patrimoine me suffira-t-il après mon départ en retraite?

À partir de 50 ans, la retraite se rapproche à grands pas. Songer dès maintenant à planifier votre budget vous donne ensuite plus de souplesse et vous permet d’envisager la retraite sans souci.

Revenus à la retraite

Avec la retraite, les revenus diminuent souvent plus que le coût de la vie. Ce dernier ne baisse généralement que d’environ 20%, voire pas du tout. Il vaut donc la peine de comparer votre budget actuel à vos revenus prévisionnels à la retraite. Vous pouvez ainsi évaluer votre future situation financière avec réalisme et bien vous préparer pour l’avenir.

Examinez votre situation financière

Grâce au planificateur de budget, vous avez un aperçu de vos dépenses après votre départ à la retraite. Quand vous dressez la liste de vos dépenses fixes, n’oubliez pas qu’elles peuvent augmenter dans certains domaines comme la santé, les loisirs ou la rénovation d’un logement. Prenez en compte d’éventuelles dépenses exceptionnelles comme les donations. Et tenez aussi compte du fait que votre situation professionnelle pourrait changer plus tôt que prévu avec une retraite anticipée.

Déterminez votre revenu de base

Le montant prévisionnel de votre rente vieillesse est composé de votre rente AVS et de votre rente de caisse de pension. Vous pouvez demander à votre caisse de compensation le calcul préalable du montant de la rente AVS que vous toucherez. Le montant de votre avoir de caisse de pension, respectivement le montant prévisionnel de votre rente de caisse de pension, figure sur votre certificat de la caisse de pension.

Déterminez où vous en êtes

Si vous pouvez couvrir vos futurs besoins avec votre revenu de base prévisionnel, vous êtes suffisamment bien préparé pour votre retraite. Vous pouvez également songer à une retraite anticipée.

Si votre revenu de base ne suffit pas à couvrir vos besoins, vous devriez passer en revue vos autres actifs afin de combler toute lacune de prévoyance, le cas échéant. Il peut s’agir de biens immobiliers, titres, assurances-vie et avoir dans le pilier 3a.

Avez-vous une urgence?

Nous examinerons volontiers votre situation financière avec vous pour vous montrer comment optimiser votre prévoyance et vous constituer un patrimoine supplémentaire.

Rente ou retrait du capital – quelle solution me convient le mieux?

En bref: il n’y a pas de réponse toute faite à cette question. La décision en faveur ou non d’un retrait du capital de la caisse de pension dépend de votre situation personnelle, ainsi que de vos revenus et de votre patrimoine. Vous devriez aussi tenir compte de vos souhaits, objectifs, ainsi que de votre santé.

Règle de base: les dépenses courantes et les besoins de base devraient être couverts par la rente de l’AVS et de la caisse de pension. Le montant restant peut être retiré comme capital. Avant de décider si cette solution vous convient, tenez compte des points suivants:

Une rente donne davantage de sécurité

Avec une rente, vous disposez d’un revenu mensuel assuré jusqu’à la fin de votre vie. Et en cas de décès, votre conjoint perçoit une rente de survivant garantie à vie. En règle générale, elle s’élève à 60% de la rente que vous touchiez.

Bon à savoir: il n’y a cependant aucune protection contre l’inflation, c’est-à-dire que la caisse de pension n’est pas obligée d’ajuster la rente à la hausse des prix. Et la rente de caisse de pension est imposée en tant que revenu.

Un retrait du capital offre davantage de souplesse

Si vous choisissez un retrait du capital, vous profitez d’une plus grande marge de manœuvre dans votre planification financière personnelle. Vous pouvez placer votre argent librement, mais cela présente un certain risque en cas de fluctuation des rendements. Et en cas de décès, l’avoir non utilisé revient intégralement aux héritiers, ce qui n’est pas le cas avec une rente.

Bon à savoir: si vous retirez votre capital, vous profitez d’un taux d’imposition réduit.

Planifiez bien à l’avance

Pesez bien à l’avance le pour et le contre d’un retrait du capital et renseignez-vous auprès de votre caisse de pension sur les possibilités que vous avez précisément. Demandez aussi quels délais vous devez respecter. De nombreuses caisses de pension imposent des délais de résiliation de plusieurs années pour les versements en capital. 

Faites-vous conseiller

Le choix de la rente ou du capital dépend de nombreux facteurs. Nous vous aiderons volontiers à prendre la bonne décision. 

Également intéressantes: nos notices

  • Rente ou retrait du capital
  • Planifier sa retraite
  • Bien comprendre son certificat de caisse de pension

Un rachat dans la caisse de pension est-il judicieux pour moi?

Les rachats volontaires dans le 2e pilier sont intéressants. Grâce à eux, vous pouvez améliorer votre future rente, d’autant plus si vous avez des lacunes de cotisations. De plus, vous pouvez économiser des impôts, car le montant des versements est déductible de votre revenu imposable.

Quel est le moment idéal?

En cas de rachat dans la caisse de pension, l’économie d’impôt est donc plus importante si le revenu est plus élevé. C’est souvent le cas pour de nombreux actifs les quelques années précédant la retraite. C’est pourquoi un rachat dans la caisse de pension est intéressant plusieurs années avant la retraite. Plus le montant du rachat reste dans une caisse de pension, plus le rendement diminue. Vous pouvez déduire le rachat dans la caisse de pension de vos revenus imposables.

À quoi faut-il veiller?

En principe: un rachat dans la caisse de pension n’est possible qu’en cas de lacune de prévoyance. Les lacunes sont causées par une interruption de l’activité professionnelle, par exemple pour une formation (continue), des pauses pour s’occuper de sa famille, un séjour à l’étranger, ou pendant une période de chômage.

Pour savoir si vous pouvez effectuer un rachat volontaire, consultez votre certificat de prévoyance ou renseignez-vous auprès de votre institution de prévoyance.

Notre conseil

Ne versez pas de grosses sommes en une seule fois dans votre caisse de pension, échelonnez plutôt les rachats sur plusieurs années. De cette façon, vous restez plus longtemps dans une tranche d’imposition inférieure et économisez plus d’impôts qu’avec un rachat en une seule fois.

Nous vous montrerons volontiers si un rachat volontaire dans la caisse de pension est judicieux pour vous et comment en tirer des économies d’impôts.

Également intéressantes: nos notices

  • Rachat de caisse de pension
  • Planifier sa retraite
  • Bien comprendre son certificat de caisse de pension

À quoi dois-je veiller en cas de retraite anticipée?

Une retraite anticipée s’accompagne toujours de pertes financières. Vous êtes privé plus tôt du revenu de votre activité professionnelle et votre rente est moindre jusqu’à la fin de votre vie. Il est donc d’autant plus important de profiter au maximum des offres de prévoyance fiscalement avantageuses.

Faites-vous une idée claire

Si vous percevez votre rente vieillesse AVS de manière anticipée, vous devez supporter des réductions de prestations pour toute la durée de la rente. 6,8% par année de retraite anticipée. De même, vous devez continuer de cotiser à l’AVS jusqu’à l’âge de retraite ordinaire.

Dans le 2e pilier, il y a aussi des pertes. Les personnes ayant pris une retraite anticipée ont constitué un capital vieillesse nettement moindre et le revenu des intérêts ainsi que des intérêts complexes chute. De plus, le taux de conversion est plus bas en cas de retraite anticipée qu’en cas de retraite ordinaire. Si vous partez en retraite anticipée, vous devez donc tenir compte d’une réduction supplémentaire de votre revenu après votre départ en retraite.

Nos conseils

Si vous avez une lacune de prévoyance, vous pouvez par exemple la réduire par un rachat dans la caisse de pension. Le montant que vous pouvez verser est indiqué sur votre certificat de prévoyance. En règle générale, vous le recevez de votre caisse de pension une fois par an.

Nous vous conseillons en outre de profiter au maximum de la prévoyance privée dans le cadre du troisième pilier. Le pilier 3a vous permet de vous constituer un capital supplémentaire au moyen d’un compte ou d’un dépôt de prévoyance. Si vous avez placé de l’argent sur plusieurs comptes de prévoyance, vous pouvez en échelonner le retrait. Nous vous conseillons en outre de chercher d’autres opportunités pour vous constituer un capital, afin de réduire au maximum vos pertes financières.

Explorez les alternatives

Malgré une bonne discipline d’épargne, peu de personnes peuvent se permettre une retraite anticipée. Mais peut-être avez-vous des alternatives? De nombreuses caisses de pension offrent la possibilité d’une retraite partielle. Voyez avec votre employeur si une sortie en douceur est possible.

Faites-vous conseiller

Dans le cas d’une retraite anticipée comme d’une retraite partielle, il est important de la planifier globalement. Nous vous y aiderons volontiers et vous montrerons comment réduire au maximum vos lacunes de revenu.

Également intéressantes: nos notices

  • Retraite anticipée
  • Rachat de caisse de pension
  • Bien comprendre son certificat de caisse de pension

Comment régler ma succession?

Il n’est jamais trop tôt pour planifier sa succession. Réglez votre succession par écrit vous mettrez ainsi les choses au clair en vous assurant que vos actifs soient transmis selon vos souhaits. Des réglementations juridiques s’appliquent toutefois au capital de prévoyance et vous ne pouvez pas les contourner avec un testament:

1er pilier

En cas de décès, l’AVS ne verse aucun capital, mais une rente mensuelle de survivant.

2e pilier

En cas de décès avant la retraite, la caisse de pension verse une prestation de survivant définie dans son règlement. Selon que vous ayez choisi de percevoir une rente de la caisse de pension ou d’en retirer votre capital, voici la planification de succession dans les deux cas:

  • Versement de rente: le règlement décide dans quelle mesure le conjoint ou le concubin a droit à une rente.
  • Retrait de capital: dans le cadre de la réglementation concernant la réserve légale, vous pouvez disposer librement de votre patrimoine par testament.

3e pilier

Avec le pilier 3a, en cas de décès, le bénéficiaire est désigné par la loi: c’est le conjoint survivant qui reçoit le capital du pilier 3a dans son intégralité. Sous certaines conditions, vous avez la possibilité de privilégier votre concubin mais vous devez absolument le consigner par écrit. En l’absence de conjoint ou de partenaire, le patrimoine revient de droit aux enfants.

Autres actifs

Le conjoint et les enfants ont dans tous les cas droit à une réserve légale sur les actifs tels que biens immobiliers, comptes d’épargne, titres ou assurances-vie. Il est important de savoir que vous pouvez disposer librement de ce qui reste.

Réglez votre héritage

Qu’il s’agisse d’un testament ou d’un pacte successoral, l’ordre de succession légal entre en jeu. S’il favorise les personnes de votre choix, vous n’avez en principe plus rien d’autre à faire.

Avec un testament, vous clarifiez les choses, évitant ainsi toute dispute. Un testament peut par exemple être rédigé à la main en respectant certaines obligations formelles. Pour ce faire, il est recommandé de s’adjoindre les services d’un expert. Vous pouvez modifier ou révoquer votre testament à tout moment.

Guide Planifier sa succession

Dans notre guide gratuit, vous trouverez des informations détaillées sur le thème de la succession et de l’héritage.

Comment économiser des impôts maintenant et à la retraite?

Bien planifier sa prévoyance est une stratégie payante. Voici plusieurs façons d’économiser des impôts: quand vous effectuez des versements et des retraits.

Économisez des impôts avec le 2e pilier

S’il ne vous reste que quelques années avant la retraite, nous vous conseillons de voir si un rachat dans la caisse de pension est judicieux pour vous. Vous réduisez ainsi votre charge fiscale et profitez d’autres avantages fiscaux:

  • vous pouvez déduire le montant versé de vos revenus imposables.
  • Votre avoir de la caisse de pension est exonéré d’impôt sur la fortune.
  • Les revenus d’intérêts et de capitaux sont exonérés d’impôt.

Économisez des impôts avec le 3e pilier

Les versements dans le pilier 3a sont aussi fiscalement avantageux à plus d’un titre:

  • vous pouvez déduire le montant versé de vos revenus imposables.
  • Votre patrimoine du pilier 3a est exonéré d’impôt jusqu’à son retrait.
  • Les revenus d’intérêts et de capitaux sont exonérés d’impôt.

En fonction de votre revenu, de votre lieu de résidence et du montant de vos versements, avec le pilier 3a, vous pouvez économiser plusieurs centaines de francs d’impôts. Il y a cependant un montant maximal de versements annuels au pilier 3a.

Nos conseils

Si vous prévoyez de verser un montant important dans votre caisse de pension, nous vous conseillons de répartir les versements sur plusieurs années. En échelonnant les rachats, vous économisez généralement plus d’impôts qu’en effectuant un versement en une seule fois.

Les fonds de prévoyance du pilier 3a seront aussi imposés lors du versement. C’est pourquoi il est judicieux de planifier ce dernier bien à l’avance. Dans l’idéal, vous avez ouvert, au fil des années, un deuxième, voire un troisième compte de prévoyance. Plus tard, vous pouvez ainsi retirer l’argent de manière échelonnée et ainsi réduire la charge fiscale.

Si vous souhaitez vous faire verser votre avoir de caisse de pension, vous devez veiller à ne pas recevoir de versement plus élevé du pilier 3a la même année.

Calculez l’économie d’impôt

Grâce à notre calculateur d’impôts, découvrez combien d’impôts vous pouvez économiser avec le pilier 3a.

Calculez l’économie d’impôt

Grâce à notre calculateur d’impôts, découvrez combien d’impôts vous pouvez économiser avec le pilier 3a.

Également intéressantes: nos notices

  • Planifier la retraite
  • Conseils fiscaux
  • Rachat de caisse de pension

Devrais-je amortir mon hypothèque après mon départ en retraite?

Être propriétaire de son logement est un élément essentiel de la prévoyance. À partir de 50 ans, il faut toutefois veiller à certaines choses pour le financer.

Ce qui change en matière de financement à partir de 50 ans

Pour financer votre logement avec l’avoir de la caisse de pension, vous avez en principe deux possibilités le retrait anticipé ou la mise en gage. Mais d’autres conditions s’appliquent: 

  • À partir de 50 ans, vous n’avez plus le droit de retirer intégralement l’avoir de caisse de pension pour financer votre logement.
  • Vous ne pouvez, au maximum, mettre en gage ou retirer que les sommes suivantes: la prestation de libre passage à laquelle vous auriez eu droit à l’âge de 50 ans ou la moitié de votre avoir de caisse de pension actuel.
  • Le retrait anticipé doit en principe se faire au plus tard trois ans avant l’ouverture de vos droits aux prestations vieillesse à moins que votre institution de prévoyance ne prévoie autre chose.

Capacité à assumer financièrement vos biens immobiliers

Vérifiez aussi que vous êtes capable d’assumer financièrement votre logement après votre départ en retraite. À la retraite, les revenus sont souvent plus bas. Règle de base: le coût mensuel du logement ne doit pas dépasser un tiers des revenus.

Songez à bien amortir la 2e hypothèque avant votre départ à la retraite.

Financement

Construction, rénovation ou déménagement dans un logement adapté aux personnes âgées? Nos spécialistes de la propriété sont à votre disposition, que ce soit pour un nouveau financement ou un financement existant.