Expliqué simplement Le code des frais de construction

Un aperçu des frais pour tous ceux qui construisent une maison

par UBS Focus 08 mai 2018

Quiconque en Suisse est impliqué dans la construction d’une maison ne peut échapper au «Code des frais de construction» (CFC). Du projet à la facture, il s’agit d’un outil de planification, de suivi et de communication central. Étant normalisé, il permet à tous les professionnels impliqués de travailler avec: architectes, artisans, maîtres d’ouvrage, investisseurs et banques.

Concrètement, tous les frais d’un projet sont relevés en détail pour tout ce qui a trait à la construction de la maison. Par exemple, cela permet au maître d’ouvrage de détecter rapidement les écarts par rapport à la norme dans les estimations de coûts ou pendant la phase de construction.

Il existe deux types de codes de frais de construction. Le premier fait la distinction entre les types d’entreprise (architecte, maçon, peintre), le second entre les éléments (murs extérieurs, caractéristiques de toiture). Pour simplifier, dans les deux cas, il s’agit d’une liste de centaines d’étapes de travail potentielles, auxquelles un numéro a été assigné.

Les codes de frais de construction (CFC) sont régulièrement révisés par le Centre suisse d’études pour la rationalisation de la construction (CRB). On retrouve derrière cette association la Société suisse des entrepreneurs, la Société suisse des ingénieurs et des architectes (SIA) ainsi que la Fédération des architectes suisses (FAS).