Image: GettyImages

La carte de crédit fait partie de nos objets quotidiens comme le paquet de mouchoirs en hiver ou les lunettes de soleil en été. Ce petit bout de plastique n’a cessé de gagner en importance au fil des ans. Désormais, l’avenir du paiement dématérialisé semble bien différent. Retour aux origines.

Naissance de la carte de crédit

Son histoire commence en 1887 dans le roman de science-fiction Cent ans après ou l’An 2000, d’Edward Bellamy. L’auteur américain y décrit des personnages payant avec une carte en papier dont un morceau est découpé à chaque utilisation.

Le désir de payer sans espèces s’est alors de plus en plus imposé dans l’esprit des hommes. Au lieu de faire crédit, les hôtels américains introduisent une forme de «paiement différé» à la fin du 19e siècle: leurs habitués reçoivent des jetons sur lesquels est inscrit le numéro de compte. Ces derniers s’identifient avec cette monnaie plutôt que de payer directement. Ce modèle de paiement est considéré comme le précurseur de la carte de crédit. Peu après, Western Union commence à introduire des cartes client. De plus en plus d’entreprises s’engagent à reconnaître mutuellement les cartes client et de nombreuses sociétés se développent.

Le triomphe de la carte de crédit aux États-Unis

Image: KEYSTONE

La première véritable carte de crédit (carte universelle) est lancée en 1950 par Diners Club. Au départ, elle est uniquement valable dans 27 restaurants de New York. Les titulaires peuvent présenter la carte signée et payer la facture à la fin du mois majorée d’une commission de service. Au bout d’un an déjà, le Diners Club compte environ 42 000 membres. Un Diners Club Great Britain est fondé en 1953. La carte est utilisable dans tous les restaurants du monde entier. Le propriétaire, Frank McNamara, peut rapidement accroître ce secteur d’activités, jusqu’à ce que d’autres sociétés financières lancent également des cartes après quelques années.

La carte American Express, la Mastercard et la Bank AmeriCard – aujourd’hui connue sous le nom de Visa – ne tardent pas à suivre. Les deux dernières s’imposent au cours des années 70 à travers des coopérations et des rachats. À ce jour, elles représentent les réseaux de cartes de crédit leader dans le monde.

La carte de crédit se popularise en Europe

Déjà très répandue aux États-Unis, il faudra attendre les années 60 pour voir la carte de crédit apparaître en Europe. C’est à cette époque qu’une banque suédoise lance l’Eurocard. En 1968, elle est rachetée par Mastercard. La carte de crédit se répand plus lentement en Europe qu’aux États-Unis, où la carte EC est une alternative largement répandue jusque dans les années 2000 pour les paiements sans espèces.

Aujourd’hui, la carte de crédit séduit de plus en plus en Suisse. Environ 6,8 millions de cartes de crédit y sont en circulation. D’après le Swiss Payment Monitor actuel, 83% des sondés utilisent une carte de crédit.

La carte de crédit dans son développement technologique

Sur le plan technique, la carte de crédit n’a cessé d’évoluer. La première grande étape a été l’introduction de bandes magnétiques standard en 1980. Grâce à elle, la carte de crédit peut aussi être acceptée à différents points d’acceptation au niveau national et international.

L’étape suivante a été l’installation d’une puce aux spécifications EMV (Europay International, Mastercard et Visa). Son avantage? Contrairement aux bandes magnétiques, la puce peut être protégée contre les copies et les modifications au moyen d’un procédé technique. On a ensuite vu apparaître une autre évolution technique: les cartes «radio». Il devient possible de payer par simple «présentation» de carte, à savoir le procédé NFC (Near Field Communication).

Pour des montants allant jusqu’à 40 francs, le détenteur de la carte n’a plus besoin de saisir son code PIN. Aujourd’hui, cette technologie en est arrivée au point que la carte de crédit peut être reliée au smartphone. Grâce aux applications de paiement et aux objets connectés, tels les montres Fit-Bit ou SwatchPay, ces appareils se transforment tous en porte-monnaie.

Leur fonction de paiement est-elle sécurisée? Les experts se veulent rassurants. D’après le fournisseur de carte de crédit Visa, un paiement involontaire, par exemple en passant à côté d’un terminal de paiement, est techniquement impossible. Pour cela, il faudrait que le système soit enregistré auprès des entreprises de cartes de crédit.

De plus, le paiement sans contact ne fonctionne que si la carte est positionnée et maintenue très près du lecteur. Et d’autres cartes ou même les pièces contenues dans votre porte-monnaie compliquent toute connexion, même à faible distance. Dans le cas d’une carte volée, il n’est pas possible d’effectuer indéfiniment des paiements NFC.

Envie de découvrir les mécanismes de sécurité de la technologie NFC?

Notre expert explique pourquoi les cartes NFC sont tout aussi sûres.

Différents mécanismes de protection permettent de sécuriser les cartes de crédit. Les utilisateurs peuvent, par exemple, confirmer des achats en ligne via l’app UBS Access et éviter d’éventuelles fraudes.

Retour vers le futur de la carte de crédit

À en croire chercheurs, managers et experts, le paiement évoluera de manière révolutionnaire au cours de la prochaine décennie. Dans les centres d’innovation de Visa et de Mastercard, les ingénieurs font des essais sur la réalité virtuelle et les applications de l’internet des objets – terme générique faisant référence aux technologies d’une infrastructure globale des sociétés de l’information, qui relient entre eux des objets physiques et virtuels. Il serait alors possible, pour un conducteur se rendant au cinéma, d’acheter sa place directement depuis sa Smart Car.

Les chercheurs s’amusent même avec les technologies biométriques. Il est déjà possible de payer par empreinte digitale grâce au Mobile Pay. Bientôt, la reconnaissance faciale remplacera le code PIN. En Chine, de plus en plus de clients paient par reconnaissance faciale dans les boutiques et les cafés.

Mais la tendance qui se profile est claire: le paiement digital et les technologies de paiement modernes sont dans l’air du temps. Qui sait combien de temps encore la carte de crédit continuera d’exister? La carte de crédit (du futur) sera résolument high-tech.