Image: istockphoto

«Est-ce que je peux payer par carte de crédit?» À la caisse du magasin, cette question sonne souvent comme un aveu coupable. Car en Suisse, le mot «crédit» suscite des sentiments contradictoires. En effet, la plupart des gens l’associent à des dettes, ce que l’on souhaite à tout prix éviter.

Contrairement aux USA, pays de la consommation, la fonction de crédit est très peu utilisée en Suisse. La grande majorité des titulaires de cartes de crédit paie ses décomptes ponctuellement et les intérêts passifs sont rarement utilisés. En fait, les cartes de crédit sont des cartes de paiement avec de nombreuses prestations supplémentaires telles qu’un programme de bonus (comme UBS KeyClub) et des prestations d’assurance. Mais les cartes de crédit peuvent surtout vous aider à maîtriser votre budget. Comment?

Comment dépensez-vous votre argent?

De nombreux guides nous recommandent de faire une liste minutieuse de toutes nos dépenses, du café à emporter à l’abonnement de la salle de sport. Il est ainsi plus facile de comprendre d’où viennent les trous dans le budget. Cela fait aussi réfléchir sur sa façon de consommer. En payant systématiquement par carte de crédit, on peut éviter de tenir un «carnet de comptabilité».

D’une part, le décompte mensuel de carte de crédit suffit à nous donner un aperçu des dépenses. D’autre part, l’UBS Digital Banking offre un Assistant financier personnel. Cela permet d’établir un budget mensuel. Il suffit de consulter l’E-Banking ou l’app UBS Mobile Banking pour aussitôt savoir comment vous avez dépensé votre argent.

Contrairement à une liste rédigée à la main, l’Assistant financier personnel assigne directement chaque dépense à une catégorie précise telle que «santé» ou «vacances», par exemple. Pour une répartition plus précise, vous pouvez tout simplement classer les transactions à la main.

Notifications individuelles et limites

Ultrapratique: UBS Digital Banking accepte un nombre d’instructions (quasi) illimité. Par exemple, il vous indique, sur demande et via le canal de votre choix comme notifications Push, SMS ou e-mail, si une opération pertinente pour votre budget s’est produite. Vous pouvez recevoir des alertes dès qu’un budget est atteint à 70% ou dépassé. Ou bien être automatiquement averti lorsque des paiements d’un certain montant sont effectués. Ainsi, vous évitez aisément que les plus gros montants de la facture se transforment en désagréables surprises.

Si vous ne parvenez toujours pas à contrôler vos dépenses, vous pouvez délibérément établir une limite de carte de crédit plus faible: votre budget ne sera ainsi jamais dépassé. Vous pouvez aussi envisager une carte de crédit prépayée. Elle ne fonctionne que si vous avez «chargé» un crédit. De cette manière, vous n’avez plus l’impression de «vivre à crédit».

Marquer des points sur tous les plans

Peu importe votre façon d’utiliser votre carte de crédit: chaque fois que vous payez par carte, vous collectez des points. Ils ont la valeur d’espèces auprès de nos partenaires KeyClub. Et si vous deviez perdre votre carte, ce n’est qu’un morceau de plastique qui disparaît, pas votre épargne. Vous pouvez aussi facilement bloquer vos cartes de crédit via l’app UBS Mobile Banking, par exemple.

Connaissez-vous la magie des chiffres de votre carte de crédit?

Des milliers de cartes de crédit sont utilisées à travers le monde. Elles ont toutes un point commun: si vous additionnez les chiffres composant votre numéro de carte de crédit, vous obtenez une somme divisible par 10 selon l’algorithme de Luhn (nommé d’après l’informaticien Hans-Peter Luhn).

Voici comment la magie opère:

  • Prenez votre numéro de carte de crédit et multipliez par deux de droite à gauche un chiffre sur deux.
  • Pour le numéro «8920», vous devez ainsi multiplier par deux les chiffres 2 et 8.
  • Si vous obtenez, comme pour le 8, une valeur à deux chiffres (ici, 16), il vous faut les ajouter (1 + 6 = 7).
  • Enfin, il faut additionner le résultat des 16 chiffres (somme des chiffres calculés et des chiffres restants): 0 + 4 + 9 + 7 = 20.
  • Le résultat est divisible par 10.

Si ce n’était pas le cas pour les numéros d’une carte de crédit, vous auriez découvert une véritable contrefaçon...