Rendements faibles Environnement de taux encore bas

Rendements faibles

La faiblesse des rendements constitue un défi pour les investisseurs depuis de nombreuses années. Nous entrevoyons une reflation modérée tirée par les Etats-Unis, qui est lente, et nous prévoyons que les taux d’intérêt vont atteindre des niveaux bien inférieurs à la moyenne des plus hauts de la dernière reprise. Alors que la croissance mondiale devrait se redresser, les rendements sont encore à des niveaux bas, voire négatifs, ce qui, selon nous, ne devrait pas changer dans un avenir proche ni en Europe ni au Japon.

Il existe selon nous trois pistes capables d’offrir des rendements potentiels aux investisseurs, tout en évitant les actifs à faible rendement ou à rendement potentiellement négatif.

A savoir:

  • renforcer l’allocation aux stratégies obligataires à plus haut rendement, car les emprunts à haut rendement offrent actuellement une prime plus attrayante que les obligations d’Etat de pays développés – ce qui devrait, selon nous, largement récompenser les investisseurs pour le risque accru que cela implique;
  • dans le segment des actions, privilégier les stratégies sans contraintes susceptibles de dégager des rendements dans des environnements différents en recourant à des approches d’investissement plus actives et plus souples;
  • augmenter l’exposition aux classes d’actifs alternatives, telles que les hedge funds, l’immobilier et l’infrastructure qui peuvent améliorer le potentiel global de rendement corrigé du risque des portefeuilles.

Le contexte de faibles rendements est indiscutablement difficile pour tous les investisseurs. Quoi qu’il en soit, dans l’environnement actuel, il existe encore un large éventail de solutions d’investissement porteuses, même si le rendement de certaines obligations souveraines affiche encore une valeur négative.

Solutions de placement