UBS ETF Factor Matters Eclairages les plus récents sur l'investissement
dans le smart beta avec les UBS ETF.

Cette série de publications vise à fournir aux investisseurs des éclairages sur l’investissement factoriel (également appelé investissement dans le «bêta intelligent» ou «smart beta») et la manière d’y accéder en recourant aux ETF.

L’investissement à faible volatilité un peu moins passif

  • On a récemment assisté à l’émergence de deux approches concurrentes au sein des indices d’actions axés sur la faible volatilité: l’approche pondérée par le risque et l’approche de la volatilité minimum. Nous examinons en détail les indices axés sur le risque (y compris le MSCI Risk Weighted par rapport au MSCI Minimum Volatility) et nous mettons en évidence les caractéristiques qui les différencient. Les deux approches sont accessibles à l’aide d’ETF.
  • Ces stratégies reposent sur des fondements différents: l’approche pondérée par le risque ne fait pas appel à un modèle ni à une technique d’optimisation. Par contre, l’approche de la volatilité minimum repose sur un modèle et recourt à un processus d’optimisation. En dépit de certaines similarités, ces deux approches diffèrent considérablement sur le plan de leur exposition aux facteurs. Dans le cadre de la méthode pondérée par le risque, les titres dont la volatilité est supérieure à la moyenne peuvent obtenir une pondération égale, ce qui augmente l’effet taille («size effect») (surpondération des petites capitalisations).
  • L’approche de base pondérée par le risque peut cependant être légèrement perfectionnée ce qui permet d’obtenir une sélection plus dynamique de titres potentiels à faible volatilité (l’indice MSCI Select Dynamic 50% Risk Weighted). Cette optimisation aisément rationalisable s’avère être une approche porteuse pour l’investissement passif à faible volatilité.

Editions précédentes d’ETF Factor Matters – 2015

Undervalued Healthy Stocks = Prime Value Investing

  • The second edition of UBS ETF Factor Matters analyzes in some detail the value strategy: The first generation of growth and value style indices splits each respective parent index equally into growth and value sets, to cover complete market capitalization. This symmetric approach results in overlaps, thus diluting the tilt.
  • The newest generation of indices (also known as alternative beta or smart beta) aims to purify exposure via more stringent selection and ranking criteria, thus weighting the most suitable stocks according to their value strength.
  • We review some recently developed value indices (incl. MSCI Enhanced Value vs MSCI Prime Value), highlighting the key differentiating aspects. The wide range of available value-orientated indices requires investors to understand key differences, when deciding which strategy is more suitable.

Novembre 2015: Dividendes + Rachats + Réduction de l’endettement = Rendement total pour les actionnaires

  • The first edition analyzes in some detail the shareholder yield indexed strategy. Many investment strategies target high yielding stocks for income and capital enhancement, even though this is not without risk. Ideally, companies should strike the right balance between cash distributions and reinvestments to ensure future business growth.
  • Recent index development capturing the performance of stocks with above-average dividend yield and/or buyback yield merits a comparative study. Indices differ in their construction methods, and this paper looks to shed some light on the key differences.
  • Particular attention is placed upon how shareholder yield is financed. The MSCI Total Shareholder Yield Index is derived from equity-debt considerations, thus building on a more holistic view of each respective company's capital structure. When seeking long-term shareholder value, the key is to focus on companies that finance dividends and/or buybacks from free cash flow, rather than from capital structure arbitrage.