Communiqués de presse


Indice UBS de bulle immobiliaire: L'indice UBS de bulle immobilière s'enfonce de plus en plus profondément dans la zone de risque

Zurich/Bâle | | Media Releases Switzerland

 

L'UBS Swiss Real Estate Bubble Index est resté au 4e trimestre 2012 dans la zone de risque et s'établit désormais à 1,11 point d'indice. La hausse de 0,09 point reflète un nouvel accroissement de la dépendance malsaine envers le faible niveau des taux.


Zurich/Bâle, 4 février 2013 – L'UBS Swiss Real Estate Bubble Index s'établit actuellement à 1,11 point d'indice. La hausse de 0,09 point d'indice par rapport au trimestre dernier confirme l'accroissement des déséquilibres sur le marché immobilier. Le marché immobilier dans son ensemble ne présente cependant toujours par les caractéristiques flagrantes d'une bulle de prix. Mais si la tendance se poursuit, l'indice de bulle immobilière devrait atteindre la zone indiquant une bulle (indice supérieur à 2) fin 2014.

La dépendance entre le niveau élevé des prix et les faibles coûts de financement s'est encore accentuée au 4e trimestre 2012, ce qui déterminera l'évolution future du marché. Pour commencer, les crédits avantageux faussent le rapport des coûts entre l'achat et la location, qui se situe actuellement bien au-dessus de sa valeur d'équilibre à long terme. Ensuite, les taux bas font toujours apparaître l'immobilier relativement avantageux par rapport aux revenus, une illusion qui risque de placer bien des ménages dans une situation très problématique en cas de hausse des taux. Enfin, la chasse aux rendements soutient l'intérêt porté aux biens immobiliers en tant qu'objets d'investissement.

La récente reprise sur les marchés financiers et la recherche moins frénétique de refuges sûrs de la part des investisseurs ont freiné ce trimestre l'ascension des prix de l'immobilier. La majeure partie de la demande vient toutefois du marché domestique, de sorte qu'il ne faut pas s'attendre à une inversion de la tendance si les taux à long terme ne remontent pas nettement.

Compte tenu de la hausse de l'UBS Swiss Real Estate Bubble Index, les régions économiques d'Appenzell Rhodes-Intérieures, de Lucerne et le Prättigau ont rejoint les régions sous surveillance, ce qui reflète l'évolution des prix non durable dans beaucoup de régions touristiques de Suisse. Les régions présentant le plus fort potentiel de correction se situent néanmoins toujours autour des centres économiques que sont Genève et Zurich. Le nombre des régions à risque est inchangé.

UBS Swiss Real Estate Bubble Index

Méthodologie

Conformément à sa définition, l'indice peut, en fonction de sa valeur actuelle, atteindre l'un des cinq niveaux suivants, classés par ordre de risque croissant: baisse, équilibre, boom, risque et bulle. L'UBS Swiss Real Estate Bubble Index se compose des six sous-indices suivants: rapport entre les prix d'achat et les loyers, rapport entre les prix des logements et les revenus des ménages, évolution des prix des logements par rapport à l'inflation, rapport entre l'endettement hypothécaire et les revenus, rapport entre l'activité de construction et le produit intérieur brut (PIB), part des demandes de crédit déposées pour des immeubles destinés à la location dans le total des demandes de crédit déposées par des clients privés d'UBS.

Sélection des régions en danger et des régions sous surveillance

Le nombre de régions sous surveillance a augmenté au 4e trimestre 2012. Les régions économiques d'Appenzell Rhodes-Intérieures, de Lucerne et le Prättigau ont rejoint les régions sous surveillance. C'est la hausse de l'UBS Swiss Real Estate Bubble Index qui a déterminé cette décision.

Les régions MS de Zurich, Genève et Lausanne comptent toujours parmi les régions les plus risquées de Suisse en raison de leur importance nationale. Les grandes agglomérations de Zoug, du Pfannenstiel, de March, Bâle-Campagne, Vevey, Morges, Nyon, du Limmattal et du Zimmerberg ainsi que les régions touristiques de Davos, Haut-Simmental-Gessenay et de Haute-Engadine comptent elles aussi parmi les régions à risque. Dans la catégorie des régions sous surveillance, outre Appenzell Rhodes-Intérieures, Lucerne et le Prättigau, on trouve aussi Bâle-Ville, le Knonaueramt, la région de Glattal-Furttal, Nidwald et Schwytz intérieur.

Carte des régions en danger: 4e trimestre 2012

UBS SA

Contacts

Claudio Saputelli, Responsable de CIO WM Swiss & Global Real Estate Research
Tél. +41 79 513 50 45

Dr. Matthias Holzhey, Economiste CIO WM Swiss & Global Real Estate Research
Tel. +41 44 234 71 25

Le rapport UBS Swiss Real Estate Bubble Index est disponible sur Internet sous le lien suivant: www.ubs.com/swissrealestatebubbleindex-fr.

La prochaine date de publication de l'UBS Swiss Real Estate Bubble Index est le 3 mai 2013.

www.ubs.com