Communiqués de presse


Indicateur UBS de la consommation: le moral des consommateurs s'est légèrement raffermi en décembre

Zurich/Bâle | | Media Releases Switzerland

 

L'indicateur UBS de la consommation a de nouveau grimpé en décembre. L'augmentation des nuitées à l'hôtel de résidents suisses est le principal moteur de cette remontée.

Zurich/Bâle, 30 janvier 2013 – L'indicateur UBS de la consommation est remonté en décembre de 1,23 à 1,34 point. Cette hausse est due principalement à une augmentation du nombre de nuitées à l'hôtel de résidents suisses. Aucune amélioration n'est observée dans le commerce de détail, où la situation des affaires stagne toujours à un niveau assez bas.

Pour la première fois, on perçoit une tendance légèrement positive pour ce qui est de la demande de nuitées hôtelières de la part de résidents suisses. Depuis l'appréciation du franc en 2008, le nombre de ces nuitées avait reculé de près de 2%, mais il recommence à grimper légèrement depuis l'automne. Cela nourrit l'espoir que le creux de la vague touchant la demande intérieure de nuitées d'hôtels soit enfin dépassé.

La force du franc a rendu les vacances à l'étranger plus avantageuses. C'est pourquoi les Suisses passent de plus en plus souvent leurs vacances hors des frontières nationales. Si, mesurées en francs suisses, les dépenses des touristes helvétiques à l'étranger sont à peu près constantes depuis 2008, les Suisses peuvent s'offrir plus de choses pour la même somme du fait de l'appréciation du franc. La stagnation des nuitées hôtelières en Suisse ne signifie donc nullement que la population suisse a moins envie de voyager.

Beaucoup de Suisses semblent en tous cas tenir dur comme fer à leurs vacances d'hiver dans le pays. Depuis 2008, la demande de nuitées à l'hôtel de citoyens suisses pendant la saison d'hiver est restée constante. Ce n'est qu'en été que les Suisses semblent préférer des destinations plus avantageuses à l'étranger. Le recul de leurs nuitées hôtelières ne concerne donc que les mois d'été.

Les immatriculations de nouveaux véhicules soutiennent l'indicateur UBS de la consommation comme cela a été le cas pendant toute l'année 2012. On a recensé au total 328 000 nouvelles immatriculations en 2012, soit la deuxième meilleure année pour les immatriculations de nouveaux véhicules après le record de 1989, où 335 000 nouvelles immatriculations avaient été enregistrées. La vente de voitures en Suisse a été favorisée par une baisse de près de 15% du prix des automobiles par rapport à il y a deux ans. La réévaluation du franc a rendu les importations de voitures en Suisse moins chères et a également mis la pression sur les prix des concessionnaires nationaux.

Calcul de l´Indicateur UBS de la consommation

L´Indicateur UBS de la consommation indique, avec une avance d´environ trois mois par rapport aux chiffres officiels, l´évolution de la consommation des ménages en Suisse. Celle-ci est, avec une part de 60%, de loin la plus importante composante du PIB suisse. L´indicateur avancé UBS est calculé à partir de cinq éléments ayant trait à la consommation: les ventes de véhicules de tourisme neufs, l´évolution des affaires du commerce de détail, le nombre de nuitées hôtelières de touristes suisses, l´indice du climat de consommation ainsi que le chiffre d´affaires réalisé avec des cartes de crédit dans les points de vente suisses par le biais d´UBS. A l´exception du climat de consommation, ces chiffres sont disponibles sur une base mensuelle.

UBS SA

Contacts


Caesar Lack, UBS CIO Wealth Management Research
Tel. +41 44 234 44 13, caesar.lack@ubs.com

Sibille Duss, UBS CIO Wealth Management Research
Tel. +41-44-235 69 54, sibille.duss@ubs.com

Publications UBS et prévisions pour la Suisse: www.ubs.com/wmr-swiss-research

www.ubs.com