Communiqués de presse


Indicateur UBS de la consommation: baisse de moral des consommateurs en mai

Zurich/Basel | | Media Releases Switzerland

 

En mai, l’Indicateur UBS de la consommation a chuté de 1,37 à 1,05 point. UBS s'attend néanmoins à ce que la consommation soit le principal moteur de la conjoncture cette année.

Zurich/Bâle, 26 juin 2012 – Avec une baisse de 0,32 point en mai, l’Indicateur UBS de la consommation a neutralisé une grande partie de la forte hausse enregistrée les deux mois précédents et s’est établi à 1,05 point. Cette baisse s’explique principalement par le recul de la marche des affaires du commerce de détail. En outre, on observe une diminution du nombre d’immatriculations de nouveaux véhicules. Ce n'est toutefois pas une surprise, dès lors que, à plus de 28'000 depuis plusieurs mois, le nombre mensuel d'immatriculations (ajusté aux effets saisonniers) dépasse toujours l'ancien record de 1999.

Les dernières estimations du Seco suggèrent un état de santé étonnamment bon pour l'économie suisse: le produit intérieur brut (PIB) ajusté à l'inflation a augmenté au premier trimestre de 2,0%, par rapport à l’année précédente. La consommation, qui a contribué pour trois quarts à la croissance du PIB, a été le principal moteur de l’économie.

Avec une hausse de 1,8%, la consommation privée a nettement mieux évolué au premier trimestre que la valeur suggérée par l’Indicateur UBS de la consommation. Le franc fort, la chute des prix à la consommation et la forte immigration peuvent expliquer que l'Indicateur UBS de la consommation sous-estime l'évolution effective de la consommation.

UBS a récemment revu à la hausse ses prévisions pour la croissance économique suisse. Pour l'année en cours, UBS table désormais sur une croissance du PIB de 1,3% (contre 0,9% auparavant), ainsi que sur une croissance de la consommation privée de 1,9% (contre 1,1% auparavant). L’activité domestique – la consommation en particulier – devrait continuer d’afficher une croissance supérieure à la moyenne et compenser en partie les problèmes d'exportations.  Le recul de l’Indicateur UBS de la consommation en mai ne change en rien aux prévisions d'UBS pour l’économie suisse.

Calcul de l´Indicateur UBS de la consommation

Calcul de l´Indicateur UBS de la consommation
L´Indicateur UBS de la consommation indique, avec une avance d´environ trois mois par rapport aux chiffres officiels, l´évolution de la consommation des ménages en Suisse. Celle-ci est, avec une part de 60%, de loin la plus importante composante du PIB suisse. L´indicateur avancé UBS est calculé à partir de cinq éléments ayant trait à la consommation: les ventes de véhicules de tourisme neufs, l´évolution des affaires du commerce de détail, le nombre de nuitées hôtelières de touristes suisses, l´indice du climat de consommation ainsi que le chiffre d´affaires réalisé avec des cartes de crédit dans les points de vente suisses par le biais d´UBS. A l´exception du climat de consommation, ces chiffres sont disponibles sur une base mensuelle.

 

UBS SA

Contacts
Daniel Kalt, UBS chef économiste Suisse
Tel. +41 44 234 25 60, daniel.kalt@ubs.com

Caesar Lack, UBS CIO Wealth Management Research
Tel. +41 44 234 44 13, caesar.lack@ubs.com

Publications UBS et prévisions pour la Suisse: www.ubs.com/wmr-swiss-research


www.ubs.com