Communiqués de presse


UBS lance l'Indicateur de compétitivité des cantons

Zurich/Bâle | | Media Releases Switzerland

Les cantons suisses diffèrent par leur compétitivité économique. Zurich, Bâle-Ville et Zoug occupent les places du podium en 2012. Cela ressort de la nouvelle analyse de UBS Wealth Management Research. 

Zürich/Basel, le 1er mars 2012 – UBS Wealth Management Research publiera désormais tous les ans son nouvel Indicateur de compétitivité des cantons (ICC). La capacité à améliorer durablement la performance économique relative des cantons est à cet effet déterminée à l'aide d'une analyse multidimensionnelle.

L'environnement économique de chaque région gagne en importance sur fond de concurrence internationale toujours plus exacerbée. En particulier, la question de la compétitivité économique des régions sur le long terme se pose régulièrement. L'ICC apporte une réponse à cette question pour les cantons suisses. Les profils des cantons, qui résument leurs atouts et points faibles et sont utilisés pour déterminer l'ICC, peuvent également servir d'outils pour la prise de décisions stratégiques à l'échelle régionale.

L'ICC repose sur l'analyse comparative de cinq dimensions concurrentielles: la structure économique, les entreprises, l'emplacement, la population et l'Etat. Chacune de ces dimensions est composée à son tour de deux piliers concurrentiels. Ces dix piliers au total servent ensuite à déterminer les valeurs de l'ICC pour les différents cantons. Plus la valeur de l'ICC d'un canton est élevée, plus celui-ci est compétitif par rapport aux autres cantons.

Selon l'ICC actuel, les cantons de Zurich, de Bâle-Ville et de Zoug affichent la compétitivité relative la plus élevée. Les cantons d'Argovie, de Bâle-Campagne, de Lucerne et de Nidwald présentent eux aussi une compétitivité supérieure à la moyenne. De nombreux cantons à la compétitivité solide constituent ensuite le milieu de tableau: Genève, Vaud, Schwytz, Berne, Saint-Gall, Fribourg, Schaffhouse, Thurgovie, Soleure, Appenzell Rhodes-Extérieures et Obwald. Suivent les cantons à la compétitivité modérée, parmi lesquels Neuchâtel, Glaris, le Tessin et Appenzell Rhodes-Intérieures. Les Grisons, le Valais, le Jura et Uri figurent quant à eux parmi les cantons à faible compétitivité relative.

Indicateur de compétitivité des cantons (ICC) 2012

L'ICC: un indicateur à 10 piliers
L'ICC repose sur l'analyse comparative des cinq dimensions concurrentielles suivantes (cf. graphique en page suivante): la structure économique, les entreprises, l'emplacement, la population et l'Etat. Chacune de ces dimensions concurrentielles est composée de deux piliers. Plus de 50 variables, ou moteurs de croissance, entrent en compte dans l'évaluation des 10 piliers.

L'ICC: un indicateur à 10 piliers

Profil de compétitivité du canton de Zurich
Sur la base de ces 10 piliers, UBS Wealth Management Research a établi un profil des points forts / points faibles de chaque canton. A titre d'exemple, voici une brève explication pour le canton à la compétitivité la plus élevée:

Profil de compétitivité du canton de Zurich

Les profils de tous les cantons peuvent être consultés dans le rapport «Indicateur de compétitivité des cantons», disponible sur la page Internet suivante: www.ubs.com/kantonalerwettbewerbsindikator-fr.

UBS AG

Contacts

Claudio Saputelli
Head WM Real Estate & Swiss Regional Research
Tel. +41 44 234 39 08  /  +41 79 513 50 45

Elias Hafner
Economist WM Real Estate & Swiss Regional Research
Tel. +41 44 234 48 03

Dr. Matthias Holzhey
Economist WM Real Estate & Swiss Regional Research
Tel. +41 44 234 71 25

Le rapport de recherche «Indicateur de compétitivité des cantons» peut être consulté sur Internet: www.ubs.com/kantonalerwettbewerbsindikator-fr.

www.ubs.com