Communiqués de presse


L'indice des bulles immobilières UBS approche de la zone à risque

Zurich/Bâle | | Media Releases Switzerland

L'UBS Swiss Real Estate Bubble Index était en nette hausse au 4e trimestre 2011 à 0.80. Il s'approche ainsi de la zone à risque. Le groupe de régions sous surveillance est complétée par Bâle-Ville, le Glattal-Furttal et le Knonaueramt.

l'UBS Swiss Real Estate Bubble Index, publié chaque trimestre, s'établit actuellement à 0.80, soit une hausse de 0.22 point depuis le trimestre précédent. Une valeur de 0.80 indique que l'essor du marché de l'immobilier résidentiel suisse se poursuit. L'indice atteint désormais son plus haut niveau depuis près de 20 ans et s'approche toujours davantage de la zone à risque (valeur supérieure à 1).

Cette forte progression s'explique par la hausse relativement élevée des prix des logements en propriété, associée à une inflation légèrement négative et à la stagnation des revenus. L'influence des taux d'intérêt, actuellement au plus bas, est aussi indéniable. Tant l'endettement hypothécaire des ménages que la part des biens immobiliers nouvellement achetés financés par UBS et non destinés à l'usage propre ont fortement progressé. Cette augmentation reflète l'intérêt croissant pour l'immobilier en tant qu'investissement financier, faute de solutions de placement intéressantes.

Le boom de l’immobilier devrait se poursuivre cette année. UBS Wealth Management Research Suisse table pour toute l'année sur un recul des prix à la consommation de 0,3% et anticipe une croissance faible de 0,4%. En d'autres termes: l'environnement économique actuel ne justifie pas de nouvelles hausses de prix. Néanmoins, la demande fléchira à peine jusque fin 2012 en raison de la faiblesse des taux d'intérêt. L'explosion des prix n'est donc pas prête de s'arrêter.

Parallèlement à l'UBS Swiss Real Estate Bubble Index, UBS Wealth Management Research Suisse publie une carte des risques par région. Le nombre de régions exposées à un risque important de correction des prix des logements en propriété n'a pas varié depuis le trimestre précédent. Certes, relativement peu de régions sont effectivement menacées, mais elles concentrent 22% de la population suisse. Notons que les régions de Bâle-Ville, du Glattal-Furttal et du Knonaueramt comptent maintenant parmi les régions sous surveillance. Ces régions présentent un potentiel de menace accru, sans pour autant faire partie des régions à risque.

UBS Swiss Real Estate Bubble Index

Méthodologie

Conformément à sa définition, l'indice peut, en fonction de sa valeur actuelle, atteindre l'un des cinq niveaux suivants, classés par ordre de risque croissant: baisse, équilibre, boom, risque et bulle. L'UBS Swiss Real Estate Bubble Index se compose des six sous-indices suivants: rapport entre les prix d'achat et les loyers, rapport entre les prix des logements et les revenus des ménages, évolution des prix des logements par rapport à l'inflation, rapport entre l'endettement hypothécaire et les revenus, rapport entre l'activité de construction et le produit intérieur brut (PIB), part des demandes de crédit déposées pour des immeubles destinés à la location dans le total des demandes de crédit déposées par des clients privés d'UBS.

Sélection des régions à risque et des régions sous surveillance

Notre sélection de régions à risque est liée au niveau de l'UBS Swiss Real Estate Bubble Index. Elle repose sur une méthode à plusieurs niveaux qui s'appuie sur des données régionales de population et de prix immobiliers.

Le groupe des régions à risque reste inchangé. Les régions MS de Zurich, Genève et Lausanne comptent toujours parmi les régions les plus risquées de Suisse en raison de leur importance nationale. Les grandes agglomérations de Zoug, du Pfannenstiel, du Zimmerberg, de March, Vevey, Morges et de Nyon ainsi que les régions touristiques de Davos et de Haute-Engadine comptent elles aussi parmi les régions à risque. Bâle-Ville, le Glattal-Furttal et le Knonaueramt ont quant à eux rejoint le groupe des régions sous surveillance. Le Limmattal, la partie basse de Bâle-Campagne et le Haut-Simmental-Gessenay demeurent dans cette catégorie.

Carte de risque régionale: 4 trimestre 2011

Contacts

Claudio Saputelli
Responsable de WM Real Estate & Swiss Regional Research
Tél. +41 79 513 50 45

Dr. Matthias Holzhey
Economiste WM Real Estate & Swiss Regional Research
Tel. +41 44 234 71 25

La prochaine date de publication de l'UBS Swiss Real Estate Bubble Index est le 3 mai 2012.