Communiqués de presse


Augmentation de l'indice UBS des bulles immobilières au troisième trimestre 2011

Zurich | | Media Releases Switzerland

L'UBS Swiss Real Estate Bubble Index s'établit à 0,58 au 3e trimestre 2011, ce qui signale toujours un marché du logement en plein essor. Les régions MS Morges et Haute-Engadine comptent désormais parmi les régions à risque, et les régions Unteres Baselbiet et Haut-Simmental-Gessenay parmi les régions sous monitoring.

 

L'UBS Swiss Real Estate Bubble Index publié chaque trimestre s'établit actuellement à 0,58, en hausse de 0,13 par rapport au trimestre précédent.

Selon sa définition, l'UBS Swiss Real Estate Bubble Index peut, en fonction de sa valeur actuelle, atteindre l'un des cinq niveaux suivants, classés par ordre de risque croissant: baisse, équilibre, boom, risque et bulle. Une valeur de 0,58 correspond au niveau boom. A ce niveau, il n'y a pas (encore) de risque accru de correction à l'échelle nationale. Ce n'est qu'à partir d'un niveau de l'indice supérieur à 1 que nous jugeons le marché risqué. L'indice a atteint la valeur maximale de 2,5 points au début des années 1990, à l'apogée de la dernière bulle immobilière suisse.

Quatre des six sous-indices ont augmenté au 3e trimestre 2011. A noter: les demandes de crédit pour des biens immobiliers destinés à la location, déjà à un niveau élevé, ont poursuivi leur progression à la hausse. L'endettement hypothécaire des ménages ne manifeste pas lui non plus de retournement de tendance. La hausse relativement réduite des prix nominaux des logements a eu un effet rassurant.

En même temps que l'UBS Swiss Real Estate Bubble Index, UBS Suisse publie une carte de risque régionale faisant apparaître les régions à risques et les potentielles régions à risques (régions "sous monitoring"). Ces régions sont celles qui présentent un risque important pour le marché immobilier suisse en raison de leur potentiel de correction des prix régionaux de la propriété du logement. La sélection des régions à risques est directement liée à l'UBS Swiss Real Estate Bubble Index.

La Haute-Engadine et Morges comptent désormais parmi les régions à risque. Les régions MS de Zurich, Genève et Lausanne comptent toujours parmi les régions les plus risquées de Suisse en raison de leur importance nationale. Les grosses agglomérations de Zoug, Pfannenstiel, March, Vevey, Nyon et Zimmerberg ainsi que la région touristique de Davos font également toujours partie des régions à risque. Les régions sous monitoring sont toujours la vallée de la Limmat et, désormais, les régions Unteres Baselbiet et Haut-Simmental-Gessenay.

UBS Swiss Real Estate Bubble Index

Carte de risque régionale

Méthodologie
L'UBS Swiss Real Estate Bubble Index se compose des six sous-indices suivants: rapport entre les prix de vente et les loyers, rapport entre les prix des maisons et les revenus des ménages, rapport entre les prix des maisons et l'inflation, rapport entre l'endettement hypothécaire et les revenus, rapport entre l'activité de construction et le produit intérieur brut (PIB) et part des biens immobiliers faisant l'objet d'une demande de financement par des clients UBS et non destinés à leur usage propre.

Notre sélection des régions à risques est liée à l'UBS Swiss Real Estate Bubble Index et se fonde sur une procédure de sélection à plusieurs niveaux, basée sur les données régionales relatives à la population et au prix de l'immobilier.

UBS AG


Contacts:

Dr. Daniel Kalt, Economiste en chef Suisse
Tel. +41 44 234 25 60

Claudio Saputelli, Responsable de WM Real Estate & Swiss Regional Research
Tel. +41 44 234 39 08

Dr. Matthias Holzhey, Economiste WM Real Estate & Swiss Regional Research
Tel. +41 44 234 71 25

La prochaine date de publication de l'UBS Swiss Real Estate Bubble Index est le 3 février 2012.