Communiqués de presse


Remboursement de la taxe d'incitation CO2: UBS en fait profiter ses clients

Zurich / Bâle | | Media Releases Switzerland

UBS répercute sur ses clients les sommes qu’elle touche dans le cadre de la redistribution de la taxe d’incitation sur le CO2. Elle soutient ainsi des projets de rénovation en Suisse contribuant à l’amélioration de l’efficacité énergétique.

En milieu d'année, la Confédération remboursera aux entreprises la première tranche de la taxe d'incitation sur le CO2 perçue depuis 2008. UBS a décidé de répercuter la somme de près de 4 millions de francs sur les clients qui souhaitent accroître l'efficacité énergétique de leur logement en propriété grâce à une rénovation.

Un Certificat énergétique cantonal des bâtiments (CECB) ainsi qu'une description du potentiel de rénovation sont nécessaires pour bénéficier de la prime cash. Elle sera comprise entre 2500 et 8500 francs par client, en fonction du nombre de classes d'efficacité améliorées par la rénovation. Ce programme de soutien concernera les projets de rénovation de logements en propriété à usage propre lancés à compter du 1er mai 2010. Les clients hypothécaires actuels ou futurs peuvent en bénéficier.

En redistribuant ces fonds, UBS souhaite contribuer activement à la réduction des émissions de CO2 en Suisse, en incitant les propriétaires de logements à accroître l'efficacité énergétique de leur bien immobilier. Les PME du secteur de la construction et de la rénovation en profiteront également de manière indirecte.

Efficacité énergétique accrue et émissions réduites chez UBS

UBS s'engage également en faveur d'une efficacité énergétique élevée pour ses propres biens immobiliers. En 2006, la banque s'est fixée pour objectif de réduire de 40% d'ici 2012 les émissions de CO2 du Groupe par rapport au niveau de 2004. Des mesures d'amélioration de l'efficacité énergétique sont progressivement prises pour atteindre cet objectif. Ainsi, durant la seule année 2009, la consommation d'énergie a pu être abaissée de 6%, grâce à une meilleure gestion des bâtiments, à une efficacité accrue de l'infrastructure informatique et à une réduction des besoins en locaux. UBS cherche parallèlement à couvrir ses besoins énergétiques par une part plus importante de sources renouvelables. Alors qu'en 2004, 24% de ses besoins étaient couverts par des énergies renouvelables et un chauffage à distance, ce pourcentage s'élevait déjà à 51% en 2009. Entre-temps, le courant électrique consommé en Suisse provient à près de 100% de sources renouvelables.

Autres informations sur l'engagement d'UBS en faveur de l'environnement: www.ubs.com/environment