Communiqués de presse


Indicateur UBS de la consommation: à la hausse, mais pas de renversement de tendance

Zurich / Bâle | | Media Releases Switzerland

Au mois d'octobre, l'indicateur UBS de la consommation signale une légère augmentation par rapport au mois dernier. Toutefois, ce regain de croissance ne traduit pas encore un renversement de tendance. Depuis le début de l'année, l'indicateur de la consommation évolue dans une fourchette basse, avec de faibles remontées, et le chômage, en augmentation, devrait réfréner les envies de consommation dans les mois à venir. Les économistes d'UBS s'attendent à une reprise progressive de la consommation au deuxième semestre 2010.

La consommation privée reste sous pression en Suisse. C'est ce que révèle l'indicateur UBS mensuel de la consommation. Celui-ci est passé de 0,67 à 0,87 en octobre. Il reste ainsi nettement en dessous de sa moyenne pluriannuelle de 1,5 et reflète une timide expansion de la consommation privée.

L'indicateur UBS de la consommation est calculé à partir de cinq sous-indicateurs: les ventes de véhicules neufs aux particuliers, l'activité du commerce de détail, le nombre de nuitées à l'hôtel de résidents helvétiques en Suisse, les transactions par carte de crédit réalisées par l'intermédiaire d'UBS dans des points de vente en Suisse, ainsi que l'indice du moral des consommateurs (UBS utilise le nouvel indice du moral des consommateurs du Secrétariat d'Etat à l'Economie - SECO). L'évolution positive des nouvelles immatriculations de véhicules particuliers et l'indice du moral des consommateurs ont contribué à stabiliser l'indicateur; le faible nombre de nuitées à l'hôtel de résidents helvétiques et l'activité dans le commerce de détail ont, quant à eux, pesé négativement sur l'indicateur de la consommation.

Malgré le redressement conjoncturel attendu, les économistes d'UBS tablent pour les mois à venir sur un ralentissement de la consommation privée. La hausse attendue du chômage et l'insécurité de l'emploi qui en résulte devraient en particulier freiner la consommation des ménages. La consommation privée ne devrait donc retrouver sa vigueur que vers le milieu de l'année prochaine.

UBS escompte une croissance économique de 1,7% pour 2010 et de 2,1% pour 2011.

Tandis que la contribution de la consommation privée devrait rester modeste l'an prochain, la consommation privée soutiendra de nouveau la conjoncture en 2011, selon les estimations des experts économiques d'UBS.

Indicateur UBS de la consommation et consommation privée en Suisse
(Consommation privée: évolution en % en glissement annuel, indicateur UBS de la consommation: niveau de l'indice)

Calcul de l'indicateur UBS de la consommation:
L'indicateur UBS de la consommation indique, avec une avance d'environ trois mois par rapport aux chiffres officiels, l'évolution de la consommation des ménages en Suisse. Celle-ci est à raison de 57% de loin le plus important composant du PIB suisse. L'indicateur avancé UBS est calculé à partir de cinq éléments ayant trait à la consommation: les ventes de nouveaux véhicules de tourisme, l'évolution des affaires du commerce de détail, le nombre de nuitées à l'hôtel de touristes suisses, l'indice du climat de consommation ainsi que le chiffre d'affaires réalisé avec des cartes de crédit dans les points de vente suisses par le biais d'UBS. A l'exception du climat de consommation, ces chiffres sont disponibles sur une base mensuelle.

Interlocuteurs:

Carla Duss, Economic & Swiss Research
Tél. +41 44 234 21 19

Hanspeter Hausheer, Economic & Swiss Research
Tél. +41 44 234 67 32

Publications UBS et prévisions pour la Suisse: www.ubs.com/wmr-swiss-research