Communiqués de presse


Enquête UBS sur les salaires: les salaires nominaux augmentent de 0,8% en 2010

Zurich / Bâle | | Media Releases Switzerland

D'après l'enquête UBS actuelle, les salaires nominaux devraient être légèrement revus à la hausse en 2010. Suite aux négociations salariales de cette année, il faut s'attendre sur la moyenne nationale à une hausse des salaires de base suisses de 0,8%.

UBS table pour l'année à venir sur un taux d'inflation de 0,7%; il en résulte donc dans le contexte difficile que nous connaissons actuellement une stagnation des salaires réels. En termes d'augmentations de salaire, la rétrospective 2009 affiche un bilan plus positif: l'évolution des prix à la consommation pour 2009 devrait accuser un repli (-0,4%). Les entreprises interrogées ont indiqué avoir réévalué les salaires nominaux de 2,2% en 2009. Les employés suisses voient ainsi leurs salaires réels s'accroître de 2,6%, un taux nettement supérieur à la moyenne de ces dernières années.

Les prestataires de services aux sociétés enregistrent les plus fortes augmentations de salaire.
En comparaison sectorielle, les prestataires de services aux sociétés sont les mieux lotis: en 2010, l'augmentation de salaire moyenne de cette branche sera de 1,5%. Les employés de l'agroalimentaire, du secteur public ou encore du domaine de l'informatique verront notamment eux aussi leurs salaires augmenter plus fortement que la moyenne. Une stagnation semble se dessiner pour l'industrie horlogère, textile, les médias ainsi que le secteur des biens de consommation (hors alimentation).

Le point remarquable de ces négociations salariales reste notamment la tendance en moyenne annuelle à la baisse des prix à la consommation. Ceci cumulé au fort ralentissement conjoncturel et à la situation de plus en plus difficile sur le marché du travail, force est de constater que de nombreuses entreprises de différents secteurs n'augmenteront pas les salaires en 2010. Certains secteurs évoquent même une baisse des salaires nominaux - certaines entreprises de l'industrie textile, des médias et de la construction de machines se verront notamment dans l'obligation de recourir à de telles mesures.

D'après l'enquête UBS, la baisse de salaires nominaux, là où elle fait l'objet d'une discussion, voire à déjà été décidée, portera en moyenne sur environ 5,0% et sera en règle générale limitée à une durée d'un an.

De nombreuses entreprises entrevoient toutefois déjà quelques lueurs d'espoir à l'horizon et comptent sur une reprise économique pour l'année prochaine. UBS prévoit pour sa part aussi un taux de croissance économique de 1,7% pour l'année à venir qui fera suite à un repli de la performance économique de 1,5% sur l'année en cours. L'évolution sur le marché du travail étant décalée dans le temps par rapport au cycle conjoncturel en cours, le taux de chômage actuellement chiffré à près de 4,0% augmentera encore l'année prochaine pour atteindre en moyenne 5,0%.

UBS effectue son enquête annuelle sur les salaires depuis 1989. Quelque 250 entreprises, organisations patronales et syndicales couvrant 22 branches différentes ont participé à l'enquête actuelle qui s'est déroulée du 1er octobre au 26 octobre 2009. Cet échantillon représente plus des deux tiers de la population active en Suisse. Sur les années 1989 à 2008, les augmentations de salaires estimées à l'issue de l'enquête affichaient en moyenne un écart de seulement 0,34% par rapport aux chiffres officiels moyens de l'évolution des salaires publiés par l'Office fédéral de la statistique (OFS) (indice salarial nominal et CCT).

Les résultats détaillés de l'enquête UBS 2010 sur les salaires sont disponibles sur Internet sous le lien suivant: www.ubs.com/wmr-swiss-research

Variation effective 2009

Prévisions 2010

Textiles et habillement

1.7%

0.0%

Médias

1.7%

0.0%

Produits non alimentaires

2.0%

0.0%

Horlogerie

3.0%

0.0%

Tourisme

2.0%

0.3%

Machines

2.0%

0.5%

Energie, approvisionnement et élimination

2.8%

0.5%

Métaux

2.5%

0.5%

Equipements électriques

1.5%

0.7%

Commerce de détail

2.5%

0.8%

Industrie pharmaceutique

3.0%

0.8%

Matériaux et matériaux de construction

2.0%

0.9%

Chimie

1.5%

1.0%

Bâtiment et bureaux d'architectes

2.0%

1.0%

Banques et assurances

2.0%

1.0%

Commerce de gros et logistique

2.0%

1.0%

Automobile

2.0%

1.0%

Services informatiques et télécommunications

2.4%

1.0%

Santé et activités sociales

2.0%

1.0%

Secteur publique

2.7%

1.0%

Alimentation

2.4%

1.2%

Services aux entreprises

2.5%

1.5%

Total

2.2%

0.8%

Tableau: Augmentation des salaires nominaux dans une sélection de secteurs
d'activités en Suisse (en %) selon le sondage UBS sur les salaires

Contact:
Daniel Kalt, responsable Economic & Swiss Research
Tél. +41-44-234 25 60

Carla Duss, Economic & Swiss Research
Tél. +41-44-234 21 19