Communiqués de presse


La récession s'abat sur les PME suisses

Zurich / Bâle | | Media Releases Switzerland

Les petites et moyennes entreprises suisses sont de plus en plus touchées par le ralentissement conjoncturel. L'activité commerciale a stagné au quatrième trimestre 2008 et les perspectives qu'entrevoient les entreprises portent à croire que les affaires ont sensiblement reculé depuis le début de l'année.

L'activité des petites et moyennes entreprises (PME) nationales a stagné au dernier trimestre 2008, à quelques exceptions près. Le chiffre d'affaires total n'a quasiment pas progressé alors que les commandes se sont effondrées dans l'industrie manufacturière. Un recul de tous les indicateurs est attendu pour le premier trimestre 2009. C'est ce qu'a révélé le dernier sondage dans le cadre du baromètre UBS des PME, établi chaque trimestre en collaboration avec l'Union suisse des arts et métiers. Près de 640 PME et, à titre de comparaison, 180 grandes entreprises ont participé à la dernière enquête de novembre/décembre.

Baisse d'activité au quatrième trimestre
Tant les entreprises industrielles que les PME prestataires de services ont enregistré une stagnation de leurs revenus totaux au quatrième trimestre tandis que les produits des exportations étaient déjà en baisse. Les exportations ont beaucoup souffert du ralentissement conjoncturel international et le franc, qui s'est apprécié face à l'euro, a pesé sur la demande en provenance des pays européens voisins. Par ailleurs, vu la diminution de la demande, la hausse des prix de vente a été très difficile à mettre en œuvre. Au dernier trimestre de l'exercice, les bénéfices sont restés stables en glissement annuel et les effectifs des entreprises ont même encore légèrement augmenté. Les réserves de travail des PME suisses de l'industrie manufacturière ont diminué davantage que prévu en dépit des coupes infligées à la production. Cette évolution devrait se poursuivre puisque les commandes émanant du marché intérieur et de l'étranger ont nettement chuté.

Le ralentissement s'accélère
La diminution des commandes enregistrées au quatrième trimestre est également perceptible dans les attentes sur l'évolution au premier trimestre 2009. Les sondés tablent en effet sur un déclin de leurs chiffres d'affaires totaux par rapport à l'année précédente. Si les entreprises s'attendent à une poursuite à la baisse des commandes, on peut en conclure que la situation empirera. La pression se fera davantage sentir sur les bénéfices. Les premières suppressions de personnel ont déjà eu lieu. Selon l'enquête, l'industrie en sera touchée le plus fortement.

Les PME s'en sortent un peu mieux
Les grandes entreprises suisses sont plus touchées par le ralentissement conjoncturel que les PME. Les revenus des exportations et les entrées de commandes provenant de l'étranger ont reculé davantage en raison de la plus forte orientation internationale des grandes entreprises. Bien que celles-ci ont augmenté davantage leurs effectifs que les PME le trimestre précédent, les grandes entreprises s'attendent à un premier trimestre difficile et leurs prévisions de bénéfices et de prix sont similaires à celles des PME. Les entreprises suisses, toutes tailles confondues, sont pessimistes quant à la progression du climat des affaires (désormais calculé à partir des résultats de l'enquête sur l'évolution des bénéfices et chiffres d'affaires).

Barométre UBS des PME

Remarques: colonnes noires = valeurs réalisées lors des trimestres précédents; colonnes hachurées = prévisions pour le trimestre en cours; soldes des réponses positives et négatives (en glissement annuel) données par les entreprises lors de l'enquête d'UBS (4T07 à 3T08); moyenne pondérée des réponses «Forte hausse», «Hausse», «Baisse» et «Forte baisse» (en glissement annuel) données lors de l'enquête UBS (4T08 à 1T09); climat des affaires = moyenne des réponses sur les bénéfices et le chiffre d'affaires.

Explications sur la méthode employée pour établir le baromètre UBS des PME
Le baromètre UBS des PME repose sur les résultats de l'enquête menée depuis 1975 auprès de l'industrie et qui, depuis le 3ème trimestre 2006, s'étend aussi aux sociétés de service. Désormais, quelque 1300 entreprises (1000 PME et 300 grandes entreprises) constituant un échantillon représentatif de l'économie suisse seront consultées chaque trimestre. Sont classifiées comme PME les entreprises employant moins de 250 personnes. Sont rapportés pour l'ensemble des entreprises les résultats du climat des affaires, des effectifs, des prix de vente et des bénéfices actuels et escomptés. Ces indicateurs sont une moyenne pondérée des résultats de chaque secteur (industrie et services), la part de la valeur ajoutée générée par ces secteurs en 2005 étant prise en compte dans la pondération. Enquête et analyse sont réalisées à l'aide d'un «indice de diffusion»: le résultat correspond à la moyenne pondérée de la part des entreprises qui annoncent une tendance très positive, positive, négative ou très négative. Par conséquent, il n'indique pas les variations sous forme de pourcentage. Pour avoir une idée de l'évolution de la conjoncture des PME, non seulement au fil du temps mais aussi par rapport aux grandes entreprises, nous avons également conçu un indicateur comparatif. Celui-ci correspond au résultat du climat des affaires des PME moins le résultat pour les grandes entreprises. Indépendamment de la situation conjoncturelle dans l'absolu, une hausse de l'indicateur témoigne d'une amélioration relative chez les PME par rapport aux grandes entreprises, et inversement.

Appendix: Barométre UBS des PME

Contacts:

UBS SA

Carla Duss

Economic Research Switzerland

Tél. +41-44-234 21 19

Daniel Kalt

Head Macro and Fixed Income Research Europe

Tel. +41 44 234 25 60

www.ubs.com/kmu

Union suisse des arts et métiers (usam)

Dr. Rudolf Horber

Chef économiste usam / membre de la direction de l'usam

Tél. +41-31-380 14 34

Edgar R. Minder

porte-parole de l'usam

Tél. +41-31-380 14 41

L'Union suisse des arts et métiers (usam) est l'organisation faîtière des petites et moyennes entreprises (PME). Elle a été fondée en 1879 et est aujourd'hui la plus grande organisation économique du pays. L'usam s'engage en faveur des intérêts des quelque 300'000 PME suisses, qui pour la plupart sont regroupées dans ses quelque 250 organisations de branche et associations professionnelles ainsi que dans ses unions cantonales interprofessionnelles des arts et métiers.