Communiqués de presse


UBS outlook, 1er trimestre 2009 - Fléchissement conjoncturel pour les entreprises suisses

Zurich / Bâle | | Media Releases Switzerland

Les tendances d'activité des entreprises suisses se sont nettement dégradées au tournant de l'année. D'après le dernier sondage UBS, la plupart des indicateurs relevés pour le quatrième trimestre ont glissé dans la zone négative et les attentes pour le premier trimestre 2009 sont encore plus moroses.

Les quelque 400 entreprises industrielles interrogées en novembre/décembre ont subi un fléchissement sensible de leurs tendances d'activité au quatrième trimestre 2008. Entrée des commandes, production et chiffre d'affaire ont pointé nettement à la baisse après une phase d'expansion de plusieurs années. Et les attentes pour le premier trimestre 2009 sont encore plus pessimistes. Les branches du secteur des services, désormais analysées plus en détail dans le sondage UBS, présentent des tendances analogues.

Indicateur conjoncturel UBS orienté à la baisse
Baromètre de tendance pour le produit intérieur brut (PIB), l'indicateur conjoncturel UBS découlant des résultats du sondage dans l'industrie a poursuivi son glissement. Certes, avec 0,8% au quatrième trimestre 2008 et 0,4% au premier trimestre, il reste encore positif. Mais UBS Wealth Management Research part de l'hypothèse que l'économie suisse toute entière est déjà entrée en récession et prévoit maintenant un recul du PIB réel de 1,2% en 2009, suivi d'une faible croissance de 0,2% l'année suivante.

Les indicateurs clés passent au négatif
Sur la base du sondage UBS réalisé auprès de l'industrie, il ressort que presque tous les indicateurs ont affiché des valeurs négatives au quatrième trimestre. Concernant les entrées de commandes, les réserves de travail, les bénéfices et le cash-flow, les entreprises ont été sensiblement plus nombreuses à annoncer des diminutions que des augmentations et, élément symptomatique, beaucoup ont même fait état de forts reculs. Les réponses ont été un peu plus modérées pour les chiffres d'affaires grâce à la résistance encore remarquable des prix de vente. Au niveau des chiffres d'affaires et des carnets de commandes, les exportations subissent une pression supérieure à la moyenne. La tendance négative d'activité se poursuit et se reflète dans les attentes des entreprises pour le premier trimestre 2009. Quant à l'emploi, dont la situation était jusqu'ici encore légèrement positive au total des établissements industriels interrogés, il va nettement se détériorer

Secteurs exportateurs en tête du tassement
Si la tendance de l'activité de toutes les industries analysées dans le sondage UBS pointe unanimement vers le bas, l'ampleur de la dégradation varie toutefois sensiblement. Le secteur des exportations a été le plus affecté au quatrième trimestre 2008. Alors que dans l'industrie des machines, des équipements électriques et des métaux, ainsi que dans la chimie, le ralentissement déjà enregistré s'est accéléré, l'horlogerie a quant à elle abruptement dévissé. Essentiellement axée sur le marché domestique, l'industrie alimentaire est le secteur ayant pu le mieux se maintenir. Ses représentants sont aussi les seuls à tabler globalement sur des tendances d'activité positives au trimestre courant.

Tendances analogues dans le secteur des services
UBS a élargi la couverture sectorielle de son sondage à une grande partie du secteur des services à partir du quatrième trimestre 2008. Les résultats permettent de conclure que l'activité des prestataires de services s'est également dégradée, toutefois pas autant que dans le cas des entreprises de l'industrie. Nombre de branches de ce secteur profitent du fait d'opérer pour l'essentiel sur le marché domestique, encore résistant. Mais la plupart des entreprises s'attendent à un nouveau fléchissement au premier trimestre 2009.

Contactes:

Daniel Kalt, Chef Ecomomic & Swiss Research
Tél. +41 44 234 25 60

Felix Brill, Economic & Swiss Research
Tél. +41 44 234 35 54

Publications UBS et prévisions pour la Suisse: www.ubs.com/economicresearch

Indicateur conjoncturel UBS et produit intérieur brut
(variation en % d'une année à l'autre)

Données (en %):