Communiqués de presse


L'indicateur UBS de la consommation poursuit son recul

Zurich / Bâle | | Media Releases Switzerland

L'indicateur UBS de la consommation a poursuivi son fléchissement en novembre. En tombant à 0,96, il a affiché sa valeur la plus basse depuis mars 2005 et a enregistré pour la deuxième fois consécutive une valeur inférieure à sa valeur moyenne pluriannuelle. De ce fait, les perspectives de la consommation privée en Suisse s'assombrissent davantage.

L'indicateur UBS de la consommation calculé mensuellement a nettement baissé en novembre, passant de 1,32 à 0,96, sa valeur la plus basse depuis trois ans et demi. La tendance à la baisse qui se dessine depuis le milieu de l'année s'est donc confirmée et l'indicateur reste inférieur à sa moyenne pluriannuelle de 1,50.

L'indicateur de la consommation UBS est calculé à partir de cinq sous-indicateurs: les ventes de nouveaux véhicules particuliers, l'activité dans le commerce de détail, le nombre de nuitées à l'hôtel de résidents suisses à l'intérieur du pays, l'indice du moral des consommateurs ainsi que les transactions par carte de crédit générées par l'intermédiaire d'UBS dans des points de vente en Suisse. Le recul très net accusé en novembre est imputable à un fléchissement de l'ensemble des cinq sous-indicateurs. Alors que le recul du nombre de nuitées à l'hôtel de résidents suisses à l'intérieur du pays a un caractère saisonnier, les nouvelles immatriculations de véhicules particuliers, en diminution de plus de 16%, ainsi que le fléchissement du moral des consommateurs indiquent, en comparaison avec l'année précédente, une tendance à la baisse de la consommation. Bien que l'activité dans le commerce de détail dépasse encore la moyenne pluriannuelle, la tendance au recul persiste.

Au niveau actuel, l'indicateur UBS de la consommation continue à marquer une croissance de la consommation privée suisse. Mais les perspectives s'assombrissent toujours davantage. Suite à la régression conjoncturelle, le chômage devrait augmenter dans les mois à venir, ce qui aurait un impact négatif sur la propension à la consommation. Par contre, la baisse de l'inflation, notamment pour les sources d'énergie, peut contribuer à relever le pouvoir d'achat et de ce fait aussi venir soutenir la consommation privée. Après une croissance réelle probable de la consommation privée de 1,8% pour l'année qui se termine, UBS table sur une modeste augmentation de 0,5% en 2009.

Indicateur UBS de la consommation et consommation privée en Suisse
(Consommation privée: évolution en % en glissement annuel, indicateur UBS de la consommation: niveau de l'indice)

Calcul de l'indicateur UBS de la consommation:
l'indicateur UBS de la consommation indique, avec une avance d'environ trois mois par rapport aux chiffres officiels, l'évolution de la consommation des ménages en Suisse. Celle-ci est à raison de 58% de loin le plus important composant du PIB suisse. L'indicateur avancé UBS est calculé à partir de cinq éléments ayant trait à la consommation: les ventes de nouveaux véhicules de tourisme, l'évolution des affaires du commerce de détail, le nombre de nuitées à l'hôtel de touristes suisses, l'indice du climat de consommation ainsi que le chiffre d'affaires réalisé avec des cartes de crédit dans les points de vente suisses par le biais d'UBS. A l'exception du climat de consommation, ces chiffres sont disponibles sur une base mensuelle.

Interlocuteur:

Hans-Peter Hausheer

Wealth Management Economic Research

Tel. +41-44-234 67 32

Publications UBS et prévisions pour la Suisse: www.ubs.com/economicresearch