Communiqués de presse


UBS élimine les positions à risque de son bilan par une transaction avec la Banque Nationale Suisse

Zurich / Bâle | | Price Sensitive Information

UBS va lever 6 milliards de CHF d'argent frais par une émission de MCN entièrement placée auprès de la Confédération suisse

La Banque Nationale Suisse (BNS) et UBS ont signé un accord qui prévoit de transférer des titres actuellement illiquides ainsi que d'autres actifs, pour un montant plafonné à 60 milliards de USD, du bilan UBS vers un fonds séparé.

Cette transaction permet à UBS de limiter la perte potentielle future liée à ces actifs, d'assurer leur financement à long terme, de diminuer les actifs pondérés en fonction du risque, de réduire fortement le risque et le bilan.

La transaction permet à la BNS et aux actionnaires d'UBS de participer au potentiel d'augmentation de valeur des actifs du fonds, une fois le prêt entièrement remboursé.

Cette solution réduit de manière significative l'incertitude actuelle pour les actionnaires et les clients d'UBS et contribue à la stabilité du système financier en assurant une vente régulière des actifs en question.

Le capital du fonds sera financé par UBS, à hauteur d'un maximum de 6 milliards de USD, et par un prêt sans recours octroyé au fonds par la BNS et plafonné à 54 milliards de USD. Le fonds sera contrôlé par la BNS. UBS vendra ses intérêts en actions à la BNS pour 1 dollar et disposera de l'option de racheter les actions une fois le prêt remboursé à un prix d'achat de 1 milliard de USD plus la moitié de la valeur des actions dépassant 1 milliard de USD.

Par ailleurs, UBS peut lever 6 milliards de CHF d'argent frais sous forme d'obligations à conversion forcée (MCN) pour financer sa contribution en actions tout en maintenant une base de capital solide. Les MCN ont été entièrement placées auprès de la Confédération suisse.

Aujourd'hui la Banque Nationale Suisse (BNS) et UBS annoncent une solution d'envergure visant à fortement réduire le risque et le bilan d'UBS.

Peter Kurer, Président d'UBS, a déclaré: «Dans cette phase de turbulences des marchés nous voulons prendre toutes les mesures qui s'imposent pour protéger la solidité de notre banque. Nous prenons des mesures pragmatiques pour éliminer les risques liés à des positions acquises dans le passé. Nous remercions le Gouvernement suisse et la Banque Nationale Suisse de leur disponibilité à développer une solution commerciale satisfaisant à des critères économiques et permettant de soutenir la stabilité du système financier suisse et d'UBS. Leurs efforts et leur volonté d'agir rapidement démontrent le professionnalisme de la place financière suisse, à laquelle nous consacrons notre engagement.»

Marcel Rohner, CEO du Groupe, a déclaré: «Cette transaction conforte UBS pour l'avenir. L'environnement de marché extrêmement difficile nous a amenés à accélérer le processus de réduction des risques en prenant des mesures décisives. Le but est de protéger autant que possible nos clients de l'impact de la crise et d'offrir à nos actionnaires l'opportunité de renouveler leur confiance dans la banque. Nos actionnaires ont subi des pertes pendant cette crise. Ils ont désormais la certitude que les risques liés à ces actifs en détresse ont été éliminés de manière substantielle et ils peuvent néanmoins participer à l'augmentation de valeur de ces actifs.»

Des actifs pour un montant maximum de 60 milliards de USD seront transférés vers un nouveau fonds entièrement contrôlé par la BNS et appartenant à cette dernière

Sur la base de cet accord avec la BNS, UBS va transférer un maximum de 60 milliards de USD d'actifs vers un nouveau fonds. UBS financera le capital du fonds à hauteur d'un maximum de 6 milliards de USD.

La BNS financera le fonds par un prêt d'un maximum de 54 milliards de USD, garanti par les actifs du fonds. Au moment de l'octroi du prêt, la BNS reprendra le contrôle du fonds, qu'elle détiendra, en acquérant le capital-actions de ce dernier à un prix nominal de 1 dollar. Pour UBS il s'agira d'un prêt sans recours («non-recourse»), en ne présumant aucun changement en ce qui concerne le contrôle d'UBS, et le taux applicable au prêt sans recours sera le Libor plus 250 points de base. Son échéance sera de huit ans, mais elle pourra être prolongée à 10 ou 12 ans.

Les 6 milliards de USD de capital vont absorber toute perte potentielle réalisée dans la limite de ce montant.

Le but du fonds est d'assurer un financement et une liquidation en bonne et due forme des titres actuellement illiquides et d'autres actifs du bilan UBS à long terme.

Les actifs transférés dans le fonds représentent environ 31 milliards de USD (selon les évaluations du 30 septembre 2008). Il s'agit principalement de titres cash déjà communiqués dans les catégories suivantes:

  • US sub-prime

  • US Alt-A

  • US prime

  • Titres adossés à des hypothèques et à l'immobilier commercial aux Etats-Unis

  • US student loan auction rate certificates et autres titres adossés à des prêts destinés aux étudiants

  • US reference-linked note program (RLN) 1

Une fois la transaction achevée, l'exposition nette d'UBS à ces catégories de risques sera réduite à presque néant (elle s'élevait à 44,2 milliards de USD au 30 juin 2008) et les positions d'achat résiduelles détenues par UBS dans ces catégories d'actifs seront couvertes par des positions de vente existantes, y compris la protection du risque de crédit dans le cadre des «reference-linked note programs».

UBS va aussi transférer d'autres titres de dette non américains pour la plupart, adossés à plusieurs types d'actifs, pour une valeur nette totale de 18 milliards de USD. Le fait d'inclure ces positions s'explique par la décision d'UBS de réduire ses activités dans la titrisation. Ces positions permettent également de mieux diversifier le portefeuille du fonds.

Le transfert de ces 49 milliards de USD d'actifs sera effectué ces prochains mois, au cours du quatrième trimestre 2008 ou du premier trimestre 2009, mais les cours utilisés seront basées sur les évaluations au 30 septembre 2008. Les cours seront vérifiés par des tiers indépendants et les différences éventuelles figureront dans le compte de résultat de la banque.

UBS aura le droit de transférer à une date ultérieure un maximum de 9 milliards de USD d'actifs supplémentaires vers le fonds. Ces actifs incluent un maximum de 5 milliards de USD de «auction rate securities» liés à des prêts aux étudiants que la banque peut racheter à ses clients dans le cadre de l'accord récemment conclu et un maximum de 3,5 milliards de USD de positions qui pourraient ne plus être couvertes suite à une modification des contrats de protection du risque de crédit avec un ou plusieurs réhausseurs de crédit. 2

UBS agira en tant que gérant d'actifs du fonds et à ce titre elle sera surveillée par un comité contrôlé par la BNS. Le comité de surveillance approuvera des questions spécifiques telles que certaines transactions importantes et des changements dans les directives de placement. Elle disposera également de la faculté de remplacer le gérant d'actifs.

Dans le cadre de cette transaction, UBS peut se prévaloir de l'option de racheter le capital-actions du fonds, une fois le prêt entièrement remboursé, en versant à la BNS 1 milliard de USD et la moitié de la différence entre la valeur du capital-actions du fonds et ce montant à la date du rachat. Le capital résiduel, pour un montant maximum de 1 milliard de USD, ira à la BNS et UBS participera à hauteur de 50% dans la valeur du capital-actions dépassant 1 milliard de USD. Cette option sera inscrite au bilan d'UBS à sa juste valeur.

Si la valeur du capital-actions du fonds devait baisser pendant la durée de la transaction, la BNS pourra participer d'une manière ou d'une autre à l'appréciation de valeur de l'action d'UBS. L'accord portera sur un total maximum de 100 millions d'actions UBS et les termes de cet accord seront définis au début de l'année prochaine.

La transaction se traduira par une réduction importante des actifs pondérés en fonction du risque et du bilan d'UBS. L'impact de la transaction et les mesures afférentes ayant trait au capital seront expliqués séparément lors de la publication des résultats du quatrième trimestre. A titre préliminaire, UBS estime que la transaction pèsera sur les bénéfices à hauteur de près de 4 milliards de CHF. A la fin de l'exercice 2008 le ratio de capital de catégorie 1 devrait ressortir à près de 11,5%, en excluant d'autres facteurs concernant les résultats du quatrième trimestre.

UBS va lever 6 milliards de CHF d'argent frais pour financer le fonds

UBS va lever 6 milliards de CHF d'argent frais sous forme d'obligations à conversion forcée (mandatory convertible notes, MCN). La banque pourra ainsi maintenir son ratio de capital de catégorie 1 solide, même après le financement du nouveau fonds. Les MCN ont été entièrement placées auprès de la Confédération suisse. La Confédération se réserve le droit de céder les MCN, en partie ou en totalité, à des investisseurs tiers.

L'émission de MCN devra être approuvée par les actionnaires d'UBS qui devront donner leur aval pour la création du capital conditionnel requis lors d'une Assemblée générale extraordinaire qui se tiendra vers la fin de novembre 2008. Suite à l'approbation de l'Assemblée générale extraordinaire, les MCN feront partie du capital de catégorie 1 BRI. L'émission des MCN devrait avoir lieu cinq jours ouvrables après la date de l'Assemblée générale extraordinaire.

Les MCN seront rémunérées à un taux de 12,5% jusqu'à la conversion en actions UBS qui doit avoir lieu dans un délai de 30 mois après l'émission.

Les MCN auront un prix de conversion minimum correspondant au prix de référence et un prix de conversion maximum fixé à 117% du prix de référence.

Le prix de référence des MCN sera inférieur :

  • au cours moyen pondéré du marché (VWAP) des actions UBS à la SWX Europe de 20.24 CHF le jour de négoce précédant cette annonce (le 15 octobre 2008) et

  • à la moyenne du VWAP journalier chacun des trois jours de négoce avant la date de l'Assemblée générale extraordinaire.

Le prix de référence ne sera en tous cas pas inférieur à 18.21 CHF, soit 90% du VWAP du 15 octobre 2008.

Après la conversion des MCN, la Confédération suisse détiendra près de 9,3% du capital-actions d'UBS en tenant compte des actions en circulation et en présumant une conversion des MCN émises en mars 2008.

Un résumé des termes et des conditions des MCN est disponible sur le site www.ubs.com/media. Les actionnaires UBS recevront de plus amples détails sur les transactions proposées avec l'invitation à l'Assemblée générale extraordinaire.

Mise à jour concernant les résultats du troisième trimestre

Conformément à l'annonce du 2 octobre, UBS a dégagé un léger résultat net attribuable aux actionnaires de 296 millions de CHF au troisième trimestre 2008.

Les divisions prévoient de dégager les résultats trimestriels suivants:

  • Global Wealth Management & Business Banking a affiché un résultat avant impôts de 1862 millions de CHF, en hausse de 66% sur le deuxième trimestre 2008. Cependant, le trimestre précédent incluait une provision de 919 millions de CHF destinée au rachat d'auction rate securities et prévue pour faire face aux coûts afférents, y compris des amendes.

  • Global Asset Management a dégagé un résultat avant impôts de 414 millions de CHF, en hausse de 18% sur le trimestre précédent. Ce résultat inclut un gain extraordinaire de près de 168 millions de CHF de la vente de Adams Street Partners.

  • Investment Bank a affiché un résultat avant impôts négatif de 2748 millions de CHF, contre une perte de 5233 millions de CHF au deuxième trimestre. Avec l'élargissement des écarts de crédit au troisième trimestre, Investment Bank a dégagé des gains de 2207 millions de CHF sur son propre crédit (122 millions de CHF au deuxième trimestre). Les positions à risque déjà communiquées ont été fortement réduites de 13,5 milliards de USD - principalement par le biais de ventes d'actifs. Les dépréciations et les pertes sur ces positions se sont élevées à 4,4 milliards de USD (contre 5,1 milliards de USD au deuxième trimestre) au sein de l'activité Fixed Income, Currencies and Commodities (FICC) d'Investment Bank. Les revenus ont baissé dans toutes les activités dans le sillage des conditions de marché difficiles.

  • Le Corporate Center a dégagé une perte avant impôts de 7 millions de CHF (330 millions de CHF au deuxième trimestre).

Les résultats du Groupe au troisième trimestre incluent un crédit d'impôt de 912 millions de CHF.

Les coûts ont encore été réduits dans toute la banque, par des réductions des frais discrétionnaires, une baisse des charges de personnel, suite à la réduction des effectifs et aux provisions moindres pour le versement de primes de résultat.

Au troisième trimestre UBS a réduit son bilan d'environ 80 milliards de CHF à près de 1997 milliards de CHF. Le ratio de capital BRI total au 30 septembre est estimé à 14,8% et le ratio de capital de catégorie 1 à près de 10,8%, contre 15,7% et 11,6% à fin juin.

Les actifs investis de Wealth Management & Business Banking se sont établis à 1932 milliards de CHF. Au troisième trimestre, la division a dégagé des afflux d'argent frais négatifs de 49,3 milliards de CHF. Les sorties de fonds ont en grande partie eu lieu au cours des dernières semaines du trimestre. Les actifs investis de Global Asset Management ont été de 708 milliards de CHF et la division a dégagé un afflux d'argent frais négatif de 34,4 milliards de CHF.

UBS a le ferme espoir que les mesures annoncées aujourd'hui, qui s'ajoutent aux mesures déjà prises, lui permettront de créer les conditions nécessaires pour inverser la tendance des retraits de fonds des clients.

Au troisième trimestre les positions à risque concentrées ont été fortement réduites. Le tableau ci-dessous montre l'impact de la transaction annoncée sur ces positions (valeurs pro forma).

Conformément au repositionnement récemment annoncé d'Investment Bank, UBS continuera de gérer le capital et les ressources avec soin et diligence. De plus amples détails concernant les résultats du troisième trimestre seront publiés comme prévu le 4 novembre 2008.

1) Le "US reference-linked program" continuera d'être géré par UBS conformément aux contrats en vigueur.
2) La différence entre la taille maximale du fonds de 60 milliards de USD et le montant total des actifs mentionnés ci-dessus est le résultat de ventes et dépréciations d'actifs pendant la période comprise entre la mi-septembre et le 30 septembre.