Communiqués de presse


UBS outlook, 4e trimestre 2008

Zurich/Bâle | | Media Releases Switzerland

Changement de rythme dans la conjoncture industrielle suisse Le vent a tourné sur l'industrie suisse au troisième trimestre 2008. D'après le dernier sondage UBS, elle bénéficie certes encore de stimulants qui cependant se tassent à vue d'œil. Les prévisions des entreprises pour le quatrième trimestre se situent tout juste dans la zone positive.

Les résultats du sondage UBS effectué en août/septembre auprès de quelque 400 entreprises signalent un essoufflement de la dynamique dans l'industrie suisse. Alors que le nombre d'établissements affichant une meilleure activité en comparaison annuelle décroît, celui d'entreprises accusant une détérioration de la tendance est en augmentation. Il en résulte un recul du solde qui, cependant, reste encore légèrement positif jusqu'au trimestre final de 2008.

L'indicateur conjoncturel UBS signale un essoufflement de la croissance
Baromètre de tendance pour le produit intérieur brut, l'indicateur conjoncturel UBS découlant des résultats du sondage continue de se tasser. Mais avec 2,1% au troisième trimestre et 1,3% au quatrième, il signale encore une croissance appréciable de l'économie suisse. Malgré les risques plus évidents induits par la conjoncture mondiale et la crise financière, UBS Wealth Management Research table pour 2009 sur un scénario principal d'une croissance économique de 1,0% en moyenne et de 1,2% en 2010.

Attentes déçues, mais activité positive au troisième trimestre
Selon le sondage UBS, les entreprises (33%) ayant enregistré davantage de commandes au troisième trimestre dépassaient encore tout juste celles (28%) avec des carnets d'ordres moins étoffés (solde: +5). Les attentes exprimées il y a trois mois ont donc été déçues. Même constat concernant la production (+16) et les ventes (+21). Mais l'indicateur «marche des affaires» calculé à partir de ces trois composantes pointe encore résolument à la hausse. En revanche, les résultats du sondage concernant les réserves de travail et la tendance bénéficiaire ont affiché des soldes négatifs de -4 chacun. Néanmoins, les entreprises ont en assez grande majorité (solde: +19) accru leurs effectifs.

L'écart entre les secteurs se creuse
Les résultats toujours globalement réjouissants du sondage UBS au troisième trimestre sont attribuables au soutien des industries horlogère et de l'alimentation. Pour solde, 46% et 40% des entreprises interrogées de ces secteurs ont enregistré une meilleure activité. Celle dans l'électro-industrie (+30) et la chimie (+28) a aussi été supérieure à la moyenne. En revanche, le textile (-14), le bois et meuble (-8), les arts graphiques (-7) et les machines (-2) ont accusé des tendances d'activité à la baisse. D'après les estimations des entreprises, ce creusement des écarts des tendances sectorielles va perdurer au dernier trimestre 2008.

Encore légère confiance de mise pour le quatrième trimestre
Même si les prévisions des entreprises interrogées par UBS sont plus circonspectes pour tous les critères, il en résulte encore dans l'ensemble un tableau de léger optimisme pour le dernier trimestre 2008. Alors qu'une petite majorité (solde: -4) anticipe un recul des entrées de commandes en comparaison annuelle, la plupart des entreprises partent de l'hypothèse d'une hausse de la production (+10) et des ventes (+12). L'activité devrait ainsi globalement afficher une amélioration minime. Tandis que la majoration des prix de vente (+33) devrait se poursuivre presque sans frein, les bénéfices (-12) quant à eux subissent des pressions accrues. Mais l'intention manifestée par une majorité toujours confortable d'entreprises (+14) de renforcer le personnel est aussi un signe clair qu'elles n'ont pas encore perdu confiance.

Contacts:

Daniel Kalt, Chef Ecomomic & Swiss Research
Tél. +41 44 234 25 60

Felix Brill, Economic & Swiss Research
Tél. +41 44 234 35 54

Publications UBS et prévisions pour la Suisse:
www.ubs.com/economicresearch