Communiqués de presse


Chute sensible de l'indicateur UBS de la consommation en juillet

Zurich / Bâle | | Media Releases Switzerland

Après un sursaut en juin, l'indicateur UBS de la consommation a perdu beaucoup de terrain en juillet. Le recul de près de 0,4 point à 1,85 représente la plus importante correction mensuelle depuis un an. Certes, à son niveau actuel, l'indicateur témoigne de la vigueur persistante de la consommation des ménages suisses, mais les perspectives ne cessent de s'assombrir.

L'indicateur mensuel UBS de la consommation a nettement reculé en juillet pour s'établir à 1,85. Il était encore de 2,22 en juin et de 1,95 en mai. Malgré le recul enregistré ces derniers mois, l'indicateur UBS de la consommation dépasse depuis plus de deux ans sa moyenne à long terme de 1,50. Depuis février, la tendance est toutefois clairement à la baisse. Le chiffre de juillet est notamment inférieur à la moyenne des 12 derniers mois.

L'indicateur UBS de la consommation est calculé à partir de cinq sous-indicateurs: les ventes de nouveaux véhicules de tourisme, l'activité dans le commerce de détail, le nombre de nuitées à l'hôtel de touristes suisses, l'indice du climat de consommation ainsi que le chiffre d'affaires réalisé avec des cartes de crédit dans les points de vente suisses par le biais d'UBS. Le fort recul du mois de juillet résulte notamment de la détérioration sensible du climat de la consommation et d'un ralentissement de l'activité dans le commerce de détail. Celui-ci avait profité le mois précédent de l'effet positif de la Coupe d'Europe de football et avait donc connu une forte hausse. Si l'on corrige les résultats en tenant compte de cet effet spécial, il apparaît que l'évolution du commerce de détail s'est certes détériorée, mais qu'elle reste toujours globalement solide. Les autres indicateurs ont contribué positivement au calcul. Les nouvelles immatriculations de véhicules de tourisme, en augmentation de 4,8% par rapport à l'année précédente, ont notamment soutenu l'indicateur UBS. La hausse des nuitées à l'hôtel de touristes suisses, due à des facteurs saisonniers, a également eu des effets positifs.

A son niveau actuel, l'indicateur UBS de la consommation témoigne certes de la vigueur persistante de la consommation des ménages suisses, mais les perspectives s'assombrissent de plus en plus. La situation toujours favorable sur le marché du travail, qui devrait avoir des répercussions positives sur les perspectives de revenus des ménages, reste rassurante. Toutefois, la récente hausse inflationniste et le ralentissement de la conjoncture assombrissent quelque peu ces perspectives. UBS prévoit une croissance réelle de la consommation des ménages de 1,8% cette année.

Indicateur UBS de la consommation et consommation privée en Suisse
(Consommation privée: évolution en % en glissement annuel, indicateur UBS de la consommation: niveau de l'indice)

Calcul de l'indicateur UBS de la consommation:
l'indicateur UBS de la consommation indique, avec une avance d'environ trois mois par rapport aux chiffres officiels, l'évolution de la consommation des ménages en Suisse. Celle-ci est à raison de 61% de loin le plus important composant du PIB suisse. L'indicateur avancé UBS est calculé à partir de cinq éléments ayant trait à la consommation: les ventes de nouveaux véhicules de tourisme, l'évolution des affaires du commerce de détail, le nombre de nuitées à l'hôtel de touristes suisses, l'indice du climat de consommation ainsi que le chiffre d'affaires réalisé avec des cartes de crédit dans les points de vente suisses par le biais d'UBS. A l'exception du climat de consommation, ces chiffres sont disponibles sur une base mensuelle.

Interlocuteurs:
Daniel Kalt, chef Economic & Swiss Research
Tél. +41-44-234 25 60

Felix Brill, Economic & Swiss Research
Tel. +41-44-234 35 54

Publications UBS et prévisions pour la Suisse: www.ubs.com/economicresearch