Communiqués de presse


UBS outlook, 3e trimestre 2008 - Conjoncture de l'industrie suisse pas encore à bout de souffle

Zurich / Bâle | | Media Releases Switzerland

L'industrie tourne toujours à un bon régime. Certes, la dynamique de croissance s'essouffle selon le récent sondage d'UBS. Mais tous les indicateurs pour le deuxième trimestre ainsi que les prévisions pour le troisième restent positifs.

Les résultats du sondage UBS effectué en mai/juin auprès de quelque 410 entreprises demeurent positifs. Certes, le nombre d'établissements tablant sur d'autres améliorations de l'activité a diminué. Mais le niveau toujours élevé de l'utilisation des capacités, la progression des entrées des commandes et des ventes, ainsi que le gonflement des effectifs attestent que la conjoncture n'est pas encore à bout de souffle.

Indicateur conjoncturel UBS en léger recul
Baromètre de tendance pour le produit intérieur brut, l'indicateur conjoncturel UBS a quelque peu décroché de son haut niveau. Mais avec 2,8% pour le deuxième trimestre et 2,3% pour le troisième, il signale une croissance de l'économie suisse encore supérieure au potentiel à long terme. UBS Wealth Management Research table sur une croissance de l'économie de 2,3% en moyenne de 2008, suivi par un tassement à 1,4% en 2009.

Résultats positifs du sondage pour le deuxième trimestre
Selon le sondage UBS, la part nette des entreprises ayant affiché une augmentation des entrées de commandes au deuxième trimestre s'est contractée à 30%. Celles ayant enregistré une progression des bénéfices ne l'ont emporté que de 7% et les réserves de travail se sont elles aussi moins accrues au deuxième trimestre qu'au premier. Mais tous ces indicateurs sont nettement demeurés dans la zone positive. Les résultats du sondage ont été également très bons concernant l'évolution des effectifs et des chiffres d'affaires. Pour solde, encore plus d'un quart des établissements interrogés ont accru leur personnel au deuxième trimestre, signe clair d'une confiance intacte des chefs d'entreprise pour le proche avenir.

Alimentation et horlogerie de nouveau les meilleures
Afin d'illustrer les comparaisons entre les différentes branches, UBS résume les résultats du sondage sur l'entrée des commandes, les chiffres d'affaires et la production dans un indicateur global appelé «marche des affaires». Pour le deuxième trimestre, les industries horlogère et de l'alimentation figurent en tête sur la liste des branches. Tandis que l'industrie horlogère s'est distinguée par une forte progression du chiffre d'affaires et une hausse des entrées de commandes, l'industrie alimentaire a brillé par l'extension de sa production. Le secteur de l'électronique se situe en troisième position. Les industries du bois, du meuble et du textile se retrouvent quant à elles en queue de peloton. Dans ces branches, les parts des entreprises ayant une évolution positive et négative des entrées de commandes et de la production s'équilibrent.

Prévisions toujours dans la zone verte
D'après les prévisions des entreprises interrogées par UBS, la tendance fondamentale d'un ralentissement de la conjoncture industrielle perdurera au troisième trimestre. La majorité des entreprises affichant une progression des entrées de commandes, du chiffre d'affaires et de la production va certes se contracter, mais les tendances positives resteront prédominantes. L'évolution de la réserve de travail et des effectifs est jugée de manière identique. Seule une stagnation des bénéfices se dessine en moyenne dans toutes les branches de l'industrie. Les prix de vente devraient encore augmenter et les entreprises recruteront du personnel supplémentaire, mais le tout à un rythme plus modéré.

Contactes:
Daniel Kalt, Chef Ecomomic & Swiss Research
Tél. +41 44 234 25 60

Felix Brill, Economic & Swiss Research
Tél. +41 44 234 35 54

Publications UBS et prévisions pour la Suisse: www.ubs.com/economicresearch

Indicateur conjoncturel UBS et produit intérieur brut
(variation en % d'une année à l'autre)

Données (en %):