Communiqués de presse


Léger recul de l'indicateur UBS de la consommation en mars

Zurich / Bâle | | Media Releases Switzerland

Après la forte progression de février, l'indicateur UBS de la consommation a de nouveau légèrement fléchi en mars. Cela dit, le résultat de 2,29 confirme le haut niveau du mois dernier et reste à nouveau nettement au-dessus de la moyenne pluriannuelle. Il témoigne ainsi d'une croissance toujours solide de la consommation des ménages en Suisse.

L'indicateur UBS mensuel de la consommation s'est établi à 2,29 points en mars, contre 2,32 en février et 2,15 en janvier. Il se rapproche ainsi des valeurs record de l'été dernier et dépasse, depuis désormais plus de deux ans, sa moyenne à long terme de 1,50.

L'indicateur UBS de la consommation se calcule à partir de cinq sous-indicateurs: les ventes de nouveaux véhicules particuliers, l'évolution du commerce de détail, le nombre de nuitées à l'hôtel de touristes helvétiques en Suisse, l'indice du climat de consommation ainsi que les dépenses par carte de crédit dans les points de vente suisses par le biais d'UBS. Le recul de mars s'explique avant tout par les nouvelles immatriculations de véhicules particuliers qui ont chuté de 9,3% depuis l'an dernier. En outre, le moral des consommateurs en baisse a exercé une influence négative. On notera toutefois qu'en dépit des turbulences qui continuent d'agiter les marchés financiers, l'indice de confiance des consommateurs se maintient à un niveau très élevé, et ceci, tant en comparaison historique que par rapport à l'indice du moral des consommateurs aux Etats-Unis ou en Europe. La reprise du tourisme ainsi que le regain d'activité du commerce de détail (qui a atteint en mars son meilleur niveau depuis juillet 2001) ont empêché un recul plus marqué de l'indicateur UBS de la consommation.

Au niveau actuel, l'indicateur UBS de la consommation reflète toujours la vigueur de la consommation des ménages en Suisse. L'évolution positive du marché du travail s'est traduite par une nette augmentation de l'emploi. Les salaires réels devraient également progresser de nouveau cette année. Ces deux facteurs exercent une influence positive sur le revenu disponible des ménages et devraient soutenir les dépenses de consommation dans les mois à venir. UBS prévoit par conséquent une croissance réelle de la consommation privée de 2,2% pour l'année en cours.

Indicateur UBS de la consommation et consommation privée en Suisse
(Consommation privée: évolution en % en glissement annuel, indicateur UBS de la consommation: niveau de l'indice)

Calcul de l'indicateur UBS de la consommation:
l'indicateur UBS de la consommation indique, avec une avance d'environ trois mois par rapport aux chiffres officiels, l'évolution de la consommation des ménages en Suisse. Celle-ci est à raison de 61% de loin le plus important composant du PIB suisse. L'indicateur avancé UBS est calculé à partir de cinq éléments ayant trait à la consommation: les ventes de nouveaux véhicules de tourisme, l'évolution des affaires du commerce de détail, le nombre de nuitées à l'hôtel de touristes suisses, l'indice du climat de consommation ainsi que le chiffre d'affaires réalisé avec des cartes de crédit dans les points de vente suisses par le biais d'UBS. A l'exception du climat de consommation, ces chiffres sont disponibles sur une base mensuelle.

Interlocuteurs:
Daniel Kalt, chef Economic & Swiss Research
Tél. +41-44-234 25 60

Felix Brill, Economic & Swiss Research
Tel. +41-44-234 35 54

Publications UBS et prévisions pour la Suisse: www.ubs.com/economicresearch