Communiqués de presse


Redressement de l'indicateur UBS de la consommation en septembre

Zurich / Bâle | | Media Releases Switzerland

Après un notable repli en août, l'indicateur UBS de la consommation était à nouveau en légère hausse en septembre. A 1,99, il est encore loin des pics de l'été, mais dépasse néanmoins nettement sa moyenne à long terme. Il témoigne ainsi de la croissance toujours soutenue de la consommation privée en Suisse.

L'indicateur UBS mensuel de la consommation s'est établi à 1,99 en septembre, contre 1,95 en août et 2,26 en juillet. Pour le 19e mois consécutif, il se situe ainsi bien au-dessus de sa moyenne à long terme de 1,49.

L'indicateur UBS de la consommation est calculé à partir de cinq sous-indicateurs: les ventes de voitures particulières neuves, la marche des affaires dans le commerce de détail, le nombre de nuitées passées à l'hôtel en Suisse par des résidents helvétiques, l'indice du climat de la consommation ainsi que le volume des règlements effectués par carte de crédit dans les points de vente suisses par le biais d'UBS. Le regain d'activité dans le commerce de détail et la progression des nouvelles immatriculations de véhicules privés ont surtout contribué à la hausse en septembre. Le bond de 8,5% par rapport à l'année précédente confirme ainsi clairement l'évolution réjouissante de ces derniers mois. Que la hausse de l'indicateur UBS de la consommation ne soit pas encore plus forte est dû, entre autres, à la diminution - partiellement saisonnière - des nuitées passées à l'hôtel en Suisse par des résidents helvétiques. Le climat de consommation moins enthousiaste a également eu un effet modérateur. Par rapport à la moyenne à long terme, il demeure toutefois d'un bon niveau.

A son niveau acutel, l'indicateur UBS de la consommation reflète toujours la vigueur de la consommation privée en Suisse. Les perspectives restent prometteuses. Le marché du travail est actuellement au beau fixe, et cette orientation devrait perdurer ces prochains mois. La progression de l'emploi qui l'accompagne et l'augmentation des salaires réels escomptés dans cet environnement ont une incidence positive sur le revenu disponible des ménages. La consommation privée devrait aussi en profiter ces prochains mois. Globalement, UBS table sur une croissance réelle des dépenses des ménages de 2,0% cette année, contre 1,5% en 2006.

Indicateur UBS de la consommation et consommation privée en Suisse
(Consommation privée: évolution en % en glissement annuel, indicateur UBS de la consommation: niveau de l'indice)

Calcul de l'indicateur UBS de la consommation:
l'indicateur UBS de la consommation indique, avec une avance d'environ trois mois par rapport aux chiffres officiels, l'évolution de la consommation des ménages en Suisse. Celle-ci est à raison de 61% de loin le plus important composant du PIB suisse. L'indicateur avancé UBS est calculé à partir de cinq éléments ayant trait à la consommation: les ventes de nouveaux véhicules de tourisme, l'évolution des affaires du commerce de détail, le nombre de nuitées à l'hôtel de touristes suisses, l'indice du climat de consommation ainsi que le chiffre d'affaires réalisé avec des cartes de crédit dans les points de vente suisses par le biais d'UBS. A l'exception du climat de consommation, ces chiffres sont disponibles sur une base mensuelle.

Interlocuteurs:
Daniel Kalt, chef Economic & Swiss Research
Tél. +41-44-234 25 60

Felix Brill, Economic & Swiss Research
Tel. +41-44-234 35 54

Publications UBS et prévisions pour la Suisse: www.ubs.com/economicresearch