Communiqués de presse


Baromètre UBS des PME, 4ème trimestre 2007 - Conjoncture des PME: rythme toujours soutenu

Zurich/Bâle | | Media Releases Switzerland

En septembre, quelque 500 entreprises ont à nouveau été interrogées sur la marche de leurs affaires dans le cadre du baromètre UBS des PME. Les résultats de l'enquête sont clairs: les PME ont une fois de plus affiché une très grande forme au troisième trimestre, le climat des affaires se révélant excellent et les attentes étant largement dépassées. Pour le trimestre en cours, les estimations demeurent positives, même si les entreprises tablent sur un léger essoufflement de la croissance.

Au troisième trimestre, l'activité des petites et moyennes entreprises (PME) s'est une fois de plus révélée extrêmement satisfaisante. La croissance s'est même renforcée. Au sein des PME, les prestataires de services se sont particulièrement distingués avec un trimestre très prospère. Les entreprises sondées se sont en outre montrées très optimistes pour le trimestre en cours. D'après l'enquête menée trimestriellement par UBS en collaboration avec l'Union suisse des arts et métiers, les PME continueront de progresser au quatrième trimestre. Quelque 500 entreprises de moins de 250 employés ont été interrogées. Les participants au sondage anticipent toutefois une croissance en léger tassement.

Nouvelle accélération de la croissance au troisième trimestre
D'après les résultats de l'enquête UBS de septembre, les PME suisses ont nettement dépassé leurs attentes positives au troisième trimestre: Pour solde, 51% des entreprises sondées ont enregistré une hausse des entrées de commandes grâce à l'expansion supérieure aux attentes de la demande d'exportations. Si les PME du secteur des services ont connu une progression de leurs commandes venant de l'étranger, les entreprises industrielles ont elles aussi vu leur chiffre d'affaires à l'exportation s'apprécier grâce à l'évolution favorable des prix sur les marchés d'exportation. La faiblesse du franc suisse face à l'euro a d'ailleurs fortement contribué à cette tendance. Dans l'ensemble, les entreprises interrogées ont pu embaucher de nouveaux collaborateurs. En dépit d'une forte accélération de la production, une expansion des réserves de travail a également été observée.

La poursuite des investissements étaye les attentes optimistes
Dans ce contexte positif, un tiers des PME sondées prévoient de consolider leurs investissements de développement des capacités en 2008, alors que près de la moitié des entreprises devraient dépenser à peu près autant qu'en 2007 dans ce domaine. Actuellement, leurs activités d'investissement placent 44% des entreprises au-dessus de la moyenne. Pour un tiers des sondés, cela correspond à leurs prévisions pour 2008. Ces investissements prévus soutiennent les attentes positives des PME, qui peuvent continuer de compter sur une croissance élevée de la demande et des bénéfices, bien qu'en léger essoufflement, pendant le trimestre en cours. Pour solde, 40% des PME anticipent une nouvelle amélioration du climat des affaires au quatrième trimestre. Elles se trouvent ainsi au même niveau que les grandes entreprises interrogées à des fins de comparaison. Parmi les PME, les prestataires de services se distinguent toutefois par des attentes très élevées pour le quatrième trimestre. Dans l'ensemble, les carnets de commandes sont pleins et les entreprises continuent de recruter. Aussi bien la vigueur de l'euro que la prospérité des marchés d'exportation devraient continuer de doper les PME au quatrième trimestre.

Baromètre UBS des PME

Remarques: colonnes noires = valeurs réalisées lors des trimestres précédents; colonnes hachurées = prévisions pour le trimestre en cours; soldes des réponses positives et négatives (en glissement annuel) données par les entreprises lors de l'enquête d'UBS; climat des affaires = moyenne des soldes d'opinions pour les entrées de commandes et le chiffre d'affaires

Explications sur la méthode employée pour établir le baromètre UBS des PME
Le baromètre UBS des PME repose sur les résultats de l'enquête menée depuis 1975 auprès de l'industrie et qui, depuis le 3ème trimestre 2006, s'étend aussi aux sociétés de service. Désormais, quelque 700 entreprises (500 PME et 200 grandes entreprises) constituant un échantillon représentatif de l'économie suisse seront consultées chaque trimestre. Sont classifiées comme PME les entreprises employant moins de 250 personnes. On établit pour l'ensemble des entreprises le solde du climat des affaires, des effectifs, des prix de vente et des bénéfices actuels et escomptés. Ces indicateurs sont une moyenne pondérée des résultats de chaque secteur (industrie et services), la part de la valeur ajoutée générée par ces secteurs en 2005 étant prise en compte dans la pondération. Enquête et analyse sont réalisées à l'aide d'un «indice de diffusion»: le solde de chaque indicateur correspond à la différence entre les évaluations positives et négatives de la tendance par les entreprises. Par conséquent, il n'indique pas les variations sous forme de pourcentage. Pour avoir une idée de l'évolution de la conjoncture des PME, non seulement au fil du temps mais aussi par rapport aux grandes entreprises, nous avons également conçu un indicateur comparatif. Celui-ci correspond à la différence entre le solde du climat des affaires des PME et le solde concernant les grandes entreprises. Indépendamment de la situation conjoncturelle dans l'absolu, une hausse de l'indicateur témoigne d'une amélioration relative chez les PME par rapport aux grandes entreprises, et inversement.

Annexe: le baromètre UBS des PME en chiffres

Contactes:

UBS AG

Felix Brill

Economics & Swiss Research

Tél. +41 44 234 35 54

Carla Duss

Economic & Swiss Research

Tél. +41 44 234 21 19

Union suisse des arts et métiers (USAM)*

Dr. Rudolf Horber

Secrétaire patronal de l'USAM /
membre de la direction de l'USAM

Tél. +41 31 380 14 34

Edgar R. Minder

Porte-parole de l'USAM

Tél. +41 31 380 14 41

* L'Union suisse des arts et métiers (USAM) est l'organisation faîtière des petites et moyennes entreprises (PME). Elle a été fondée en 1879 et est aujourd'hui la plus grande organisation économique du pays. L'USAM s'engage en faveur des intérêts des quelque 300'000 PME suisses, qui pour la plupart sont regroupées dans ses quelque 250 organisations de branche et associations professionnelles ainsi que dans ses unions cantonales interprofessionnelles des arts et métiers.