Communiqués de presse


Baromètre UBS des PME, 3eme trimestre 2007 - Envolée conjoncturelle pour les PME

Zurich / Bâle | | Media Releases Switzerland

Les PME suisses ont toujours le vent en poupe. C'est ce que révèle le nouveau baromètre UBS des PME, d'après l'enquête réalisée en juin auprès de 500 établissements. Les résultats de l'enquête font ressortir une légère accélération de la croissance au deuxième trimestre. Les carnets de commandes bien remplis et le rythme soutenu des entrées de commandes attestent de perspectives de croissance inaltérées pour les PME à l'horizon du troisième trimestre.

L'essor largement étayé que connaissent les petites et moyennes entreprises (PME) s'est poursuivi au deuxième trimestre de l'année en cours. Les entreprises industrielles comme les prestataires de services font état d'un accroissement parfois net des nouvelles commandes, des réserves de travail et des ventes. Le climat des affaires s'est encore amélioré par rapport au premier trimestre. C'est ce qui ressort de l'enquête réalisée en juin par UBS, en collaboration avec l'Union suisse des arts et métiers, auprès de quelque 500 entreprises comptant moins de 250 collaborateurs. De l'avis des participants à l'enquête, l'environnement commercial s'améliorera encore légèrement entre juillet et septembre.

Accélération du rythme de la croissance au deuxième trimestre
Selon les résultats de l'enquête de juin, la vigueur de l'essor a dépassé les attentes formulées en mars. Si les exportations ont évolué conformément aux prévisions, la demande intérieure nettement plus soutenue que prévu a été source d'impulsions supplémentaires. Force est de constater que les entreprises du secteur tertiaire ont tiré plus largement parti de l'essor que celles du secondaire. Alors qu'au bout du compte, plus de 31% des entreprises industrielles interrogées ont constaté une nouvelle amélioration du climat des affaires, ce chiffre s'établit à 52% pour les prestataires de service. En outre, un nouveau relèvement des prix de vente a également produit un effet positif sur la situation bénéficiaire. Les importantes réserves de travail ont nécessité un nouveau renforcement des effectifs. Par solde, à fin juin, ces derniers dépassaient le niveau de l'an dernier dans 17% des sociétés interrogées. Les entreprises du secteur des services recrutent donc désormais davantage que leurs consœurs de l'industrie.

L'élan persistant crée des places d'apprentissage
L'augmentation des entrées de commandes et les importantes réserves de travail à fin juin suggèrent que les PME poursuivront sur leur lancée à un rythme pratiquement inchangé au troisième trimestre. Les entreprises interrogées pensent être en mesure de maintenir leur chiffre d'affaires et leur bénéfice au niveau élevé des derniers mois pendant la période allant de juillet à septembre. A cet égard, les prestataires de service sont nettement plus optimistes que les entreprises industrielles. La demande étrangère semble certes rester soutenue. Mais c'est sans doute le marché intérieur qui donnera un coup de fouet supplémentaire. Face aux carnets de commande bien remplis et à la nécessité de satisfaire une demande croissante, un établissement sur cinq au total envisage d'étoffer encore ses effectifs. Ce faisant, les entreprises ne se contentent pas de recruter de la main-d'œuvre expérimentée, elles forment de plus en plus d'apprentis: 16% des PME interrogée proposent plus de places d'apprentissage pour la rentrée de l'automne prochain, tandis que 5% seulement prévoient de réduire leurs effectifs de jeunes en formation. Par ailleurs, une entreprise sur cinq estime que la marge de manœuvre à disposition pour répercuter le renchérissement des prestations intermédiaires sur les prix de vente s'est accrue. C'est un autre indice témoignant de l'anticipation d'une demande toujours aussi dynamique.

Baromètre UBS des PME

Remarques: colonnes noires = valeurs réalisées lors des trimestres précédents; colonnes hachurées = prévisions pour le trimestre en cours; soldes des réponses positives et négatives (en glissement annuel) données par les entreprises lors de l'enquête d'UBS; climat des affaires = moyenne des soldes d'opinions pour les entrées de commandes et le chiffre d'affaires

Explications sur la méthode employée pour établir le baromètre UBS des PME
Le baromètre UBS des PME repose sur les résultats de l'enquête menée depuis 1975 auprès de l'industrie et qui, depuis le troisième trimestre 2006, s'étend aussi aux sociétés de service. Désormais, quelque 700 entreprises (500 PME et 200 grandes entreprises) constituant un échantillon représentatif de l'économie suisse seront consultées chaque trimestre. Sont classifiées comme PME les entreprises employant moins de 250 personnes. On établit pour l'ensemble des entreprises le solde du climat des affaires, des effectifs, des prix de vente et des bénéfices actuels et escomptés. Ces indicateurs sont une moyenne pondérée des résultats de chaque secteur (industrie et services), la part de la valeur ajoutée générée par ces secteurs en 2005 étant prise en compte dans la pondération. Enquête et analyse sont réalisées à l'aide d'un «indice de diffusion»: le solde de chaque indicateur correspond à la différence entre les évaluations positives et négatives de la tendance par les entreprises. Par conséquent, il n'indique pas les variations sous forme de pourcentage. Pour avoir une idée de l'évolution de la conjoncture des PME, non seulement au fil du temps mais aussi par rapport aux grandes entreprises, nous avons également conçu un indicateur comparatif. Celui-ci correspond à la différence entre le solde du climat des affaires des PME et le solde concernant les grandes entreprises. Indépendamment de la situation conjoncturelle dans l'absolu, une hausse de l'indicateur témoigne d'une amélioration relative chez les PME par rapport aux grandes entreprises, et inversement.

Annexe: le baromètre UBS des PME en chiffres

Contactes:

UBS SA

Daniel Kalt

responsable Economic & Swiss Research

Tel. +41-44-234 25 60

Hans-Peter Hausheer

Economic & Swiss Research

Tel. +41-44-234 67 32

Andreas Breitenmoser Bürki

Economic & Swiss Research

Tel. +41-44-235 39 43

Union suisse des arts et métiers (USAM)

Dr. Rudolf Horber

secrétaire patronal de l'USAM /
membre de la direction de l'USAM

Tel. +41-31-380 14 34

Edgar R. Minder

porte-parole de l'USAM

Tel. +41-31-380 14 41

Publications UBS et prévisions pour la Suisse: www.ubs.com/economicresearch