Communiqués de presse


UBS outlook, update 1er trimestre 2007 - La conjoncture de l'industrie suisse a franchi son point culminant

Zurich / Bâle | | Media Releases Switzerland

Grâce aux forts stimulants du commerce extérieur, l'industrie suisse a poursuivi sur sa lancée au quatrième trimestre 2006. Les entreprises s'attendent toutefois à un tassement de la croissance au premier trimestre 2007. Tel est le résultat du dernier sondage trimestriel réalisé en janvier par UBS auprès de quelque 330 entreprises de l'industrie suisse.

L'industrie suisse a clôturé l'année 2006 sur un solide dernier trimestre. Même si les attentes pour le présent trimestre sont un peu plus modestes, les recrutements massifs de personnel se poursuivent. C'est ce qui ressort d'un sondage effectué en janvier par les économistes d'UBS auprès de quelque 330 entreprises. Près des trois quarts des établissements interrogés ont encore accru leurs ventes au quatrième trimestre 2006 par rapport au même trimestre de l'année précédente. Et seul un sur dix a enregistré un recul.

Les indicateurs entrée des commandes, production et réserves de travail ont également affiché un solde très positif au quatrième trimestre. Quant au taux moyen d'utilisation des capacités, il a grimpé à 89,5% et dépasse ainsi de quelque trois points de pourcentage la moyenne à long terme. Malgré l'augmentation des ventes et de la production, les réserves de travail se sont encore légèrement accrues fin décembre. Une orientation qui atteste de perspectives de croissance intactes. La capacité bénéficiaire s'est améliorée suite au relèvement des prix de vente.

Globalement, les entreprises ont profité de la demande suisse vigoureuse et, surtout, de l'ampleur inattendue des stimulants fournis par les exportations, soutenues par la faiblesse du franc et le rythme de l'économie mondiale.

Presque quatre entreprises sur dix toujours en quête de personnel
Néanmoins, le pic de la conjoncture industrielle devrait avoir été franchi. Certes, les entreprises interrogées estiment que la production, les ventes et les bénéfices continueront d'évoluer à un haut niveau de janvier à mars 2007, mais globalement les valeurs attendues pour solde sont inférieures aux résultats du dernier trimestre.

Comme les carnets de commandes sont pleins et que les établissements produisent presque à la limite de leurs capacités, les recrutements massifs de personnel vont se poursuivre. Ainsi, 38% des entreprises tablent sur des effectifs plus nombreux à la fin du premier trimestre qu'au tournant de l'année et seules 14% prévoient des compressions. En outre, de plus en plus d'établissements se voient en mesure de répercuter davantage le surcoût des prestations intermédiaires sur les prix de vente, un indice clair qu'ils s'attendent à une évolution vigoureuse durable de la demande, même si en léger tassement.

L'indicateur conjoncturel UBS signale un solide quatrième trimestre
Les résultats extrêmement positifs du sondage pour le dernier trimestre permettent de conclure que l'économie suisse toute entière a également regagné en élan vers la fin de l'année, après un léger ralentissement au troisième trimestre. C'est ce que montre l'indicateur conjoncturel UBS, calculé à partir des données du sondage trimestriel auprès des entreprises industrielles et qui anticipe de manière fiable avec deux trimestres d'avance sur les chiffres officiels du PIB l'évolution probable de la conjoncture. Compte tenu du ralentissement mondial de la croissance qui s'annonce, notamment aux Etats-Unis, il faut toutefois s'attendre à léger tassement de la dynamique cette année pour la Suisse. En moyenne annuelle, la croissance du PIB réel devrait néanmoins encore avoisiner 1,8%.

Contact:

Hans-Peter Hausheer

Economic & Swiss Research

Tél. +41-44-234 67 32

Andreas Breitenmoser Bürki

Economic & Swiss Research

Tél. +41-44-235 39 43

Karin Schefer

Economic & Swiss Research

Tél. +41-44-234 43 94

Indicateur conjoncturel UBS et produit intérieur brut
(variation en % d'une année à l'autre)

Données (en %):