Communiqués de presse


Conjoncture de l'industrie suisse au zénith

Zurich / Bâle | | Media Releases Switzerland

L'activité de l'industrie suisse a atteint un sommet au troisième trimestre. Selon le récent sondage UBS, les entreprises s'attendent à un léger ralentissement de la croissance durant la période finale de l'année, mais toujours à un niveau élevé.

Les résultats du sondage trimestriel UBS de septembre auprès de quelque 330 entreprises de l'industrie suisse ont clairement surpassé les attentes nourries il y a trois mois. L'activité s'est encore consolidée au troisième trimestre et a enregistré sa meilleure performance depuis le boom de l'année 2000. Certes, la conjoncture de l'industrie semble ainsi avoir atteint son point culminant, mais les entreprises interrogées ne tablent néanmoins que sur un léger essoufflement de la dynamique au trimestre final.

L'indicateur conjoncturel UBS se tasse à un haut niveau
La vigueur de la conjoncture de l'industrie se diffuse dans l'ensemble de l'économie suisse. Etabli sur la base des résultats du sondage trimestriel, l'indicateur conjoncturel UBS signale le maintien d'une croissance élevée du produit intérieur brut réel. Elle devrait certes progressivement se tasser, mais avoisiner encore 3% au quatrième trimestre également.

Incidence positive de la dynamique sur l'emploi au troisième trimestre
Commandes, production, réserves de travail et ventes se sont accélérées au troisième trimestre dans les entreprises industrielles interrogées. Les exportations ont continué de fournir des stimulants majeurs. L'emploi a encore augmenté du fait de la forte utilisation des capacités de production (89,4%). Alors que 35% des établissements ont accru leurs effectifs, 15% seulement ont dû procéder à des compressions. Cette tendance devrait même se renforcer au quatrième trimestre. Dans un contexte de majoration des prix de vente, presque la moitié des entreprises interrogées ont enregistré une hausse des bénéfices.

Optimisme toujours de mise avec quelques nuances
Même si la dynamique s'essouffle un peu, les entreprises envisagent le quatrième trimestre en toute confiance pour l'ensemble des critères retenus. Cela vaut également à quelques petites nuances près pour les différents secteurs. L'horlogerie reste la plus optimiste, mais la métallurgie et l'électro-industrie s'attendent aussi à une activité supérieure à la moyenne. Par contre, les entreprises textiles et celles du secteur imprimerie et arts graphiques se montrent un peu plus sceptiques en comparaison sectorielle.

Publications UBS et prévisions pour la Suisse:


Indicateur conjoncturel UBS et produit intérieur brut
(variation en % d'une année à l'autre)


Données (en %):

Interlocuteurs

Daniel Kalt

Economic & Swiss Research

Tél. +41 44 234 25 60

Andreas Breitenmoser

Swiss Economic Research

Tél. +41 44 235 39 43

Download