Communiqués de presse


Léger repli de l'indicateur UBS de la consommation en août

Bâle / Zurich | | Media Releases Switzerland

L'indicateur UBS de la consommation a encore reculé en août par rapport au mois précédent, mais n'en reste pas moins à un niveau globalement élevé. Vu l'évolution positive du marché de l'emploi, les économistes d'UBS continuent de penser que la consommation privée soutiendra la conjoncture.

L'indicateur UBS de la consommation a reculé à 1,71 en août, après s'être établi à 1,88 en juillet et 2,12 en juin. Malgré cette nouvelle légère correction, l'indicateur dépasse encore nettement sa moyenne pluriannuelle de 1,49 et signale ainsi une tendance toujours vigoureuse de la consommation privée.

La faible augmentation des nouvelles immatriculations de voitures a contribué, en août comme en juillet, à la baisse de l'indicateur UBS de la consommation composé de cinq sous-indicateurs. En léger ralentissement par rapport au mois dernier, la marche des affaires du commerce de détail mesurée par le KOF a aussi pesé. L'indice du climat de consommation, qui a récemment connu une envolée, a en revanche dopé l'indicateur en août.

En dépit du léger recul de l'indicateur observé en août, les économistes d'UBS ne tablent sur aucun revirement de la tendance de la consommation privée. Les chiffres de l'emploi qui affichent une tendance positive depuis plus d'un an plaident notamment en faveur de cette analyse. En données corrigées des variations saisonnières, le taux de chômage a constamment régressé sur les douze derniers mois, passant de 3,8% à 3,4% en août. Les sondages reflètent en outre des besoins en recrutement toujours élevés des entreprises. Ainsi l'indice jobpilot des postes à pourvoir a atteint 126 points en juillet, dépassant ainsi nettement le pic enregistré il y a cinq ans lors de la phase d'euphorie conjoncturelle. Aussi les économistes d'UBS ne doutent-ils pas que la confiance accrue en l'avenir ainsi que les perspectives durablement bonnes sur le marché de l'emploi stimuleront la consommation des ménages durant le reste de l'année. Selon UBS, la croissance réelle devrait s'établir à 1,9% en 2006. Une progression de 3,0% est toujours escomptée pour le produit intérieur brut.

Indicateur UBS de la consommation et consommation privée en Suisse

(Consommation privée: évolution en % en glissement annuel, indicateur UBS de la consommation: niveau de l'indice)

Calcul de l'indicateur UBS de la consommation:
l'indicateur UBS de la consommation indique, avec une avance d'environ trois mois par rapport aux chiffres officiels, l'évolution de la consommation des ménages en Suisse. Celle-ci est à raison de 61% de loin le plus important composant du PIB suisse. L'indicateur avancé UBS est calculé à partir de cinq éléments ayant trait à la consommation: les ventes de nouveaux véhicules de tourisme, l'évolution des affaires du commerce de détail, le nombre de nuitées à l'hôtel de touristes suisses, l'indice du climat de consommation ainsi que le chiffre d'affaires réalisé avec des cartes de crédit dans les points de vente suisses par le biais d'UBS. A l'exception du climat de consommation, ces chiffres sont disponibles sur une base mensuelle.

Interlocuteurs:

Daniel Kalt

chef Economic & Swiss Research

Tel. +41 44 234 25 60

Andreas Breitenmoser Bürki

Economic & Swiss Research

Tel. +41 44 235 39 43

Simone Hofer

Economic & Swiss Research

Tel. +41 44 234 48 73